Location en attente de vente

Signaler
Messages postés
57
Date d'inscription
lundi 18 février 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
23 décembre 2020
-
Messages postés
25
Date d'inscription
samedi 26 décembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
5 janvier 2021
-
Bonjour à tous
Mon fils souhaite vendre son pavillon.

L'un de ses "amis"(connaissance depuis 2 ans) propose de lui racheter.
Seulement cet "ami" à, de son côté, déjà vendu son pavillon et doit libérer les lieux d'ici 15 Jours.
Cet ami lui propose de s'installer dans le pavillon de mon fils, qui n'est plus occupé, en attendant d'établir tous les papiers pour réaliser la vente entre eux.

Cette proposition me parait pas très raisonnable.

Faut-il que mon fils établisse un bail de courte durée (3 mois éventuellement renouvelable) .

Qu'en pensez-vous ?

Merci de votre aide

Remerciements

5 réponses

Messages postés
30250
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
2 janvier 2021
12 404
Bonjour,
Un bail de courte durée n'est pas légal en résidence principale. Il ne doit pas accepter l'occupation avant la vente. L'ami doit se trouver une autre location en attendant l'acte authentique.
Le risque est que l'ami se trouve bien installé, protégé par la loi et ne paye jamais l'achat de la maison, ni le loyer, pourquoi se gênerait-il ?
Il a au moins 2 ans tranquille avant une expulsion et bloquera la vente à d'autres !

Consultez votre notaire.
Messages postés
57
Date d'inscription
lundi 18 février 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
23 décembre 2020

Merci anemonedemer de votre réponse rapide

J'ai soupçonné, à raison, que d'éventuels problèmes pouvaient lui porter préjudice, et votre réponse a confirmé mon inquiétude.

Je vous remercie infiniment et vous souhaite de bonnes fêtes
Messages postés
30250
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
2 janvier 2021
12 404
Merci à vous et meilleurs voeux.
Messages postés
5877
Date d'inscription
samedi 22 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
13 janvier 2021
2 909
bonjour
cet ami doit signer avec votre fils un compromis de vente pour l'achat de la maison .
Il est alors possible d'établir un bail precaire qui prendra fin lors de la signature de l'acte authentique
Ainsi il pourra s'installer dans la maison .
faites etablir ce bail par votre notaire .
Messages postés
28748
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 janvier 2021
7 231
bonjour relou

oui oui oui il est possible d'établir un bail précaire avec toutes les conditions , bla bla bla

si la vente n'aboutit pas pour xxx raisons , comme le souligne anemonedemer, il sera très difficile de faire partir l'occupant, ça peut durer deux ans .......

donc pour accepter une telle clause il faut une grade confiance dans cet ami, et demander un très gros dépôt de garantie, bien supérieur à 10 %
Messages postés
30250
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
2 janvier 2021
12 404 >
Messages postés
28748
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 janvier 2021

Je confirme c'est très risqué et tous les risques sont pour le vendeur, le locataire/acquéreur peut s'incruster indéfiniment et faire requalifier son bail à tout moment.
Messages postés
57
Date d'inscription
lundi 18 février 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
23 décembre 2020

Bonjour

Merci à tous pour toutes ses précisions

Bonnes fêtes

Cordialement
Messages postés
25
Date d'inscription
samedi 26 décembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
5 janvier 2021
5
Madame,

Un bail de logement nu est par défaut de 3 ans minimum.
Il existe le bail mobilité instauré par la loi Elan de 2018, de un à dix mois, possible sous certaines conditions, mais pour les logements meublés uniquement (article 25-12 de la loi du 6 juillet 1989).
L'article 11 autorise les baux de courte durée (entre un et trois ans), au motif que le bailleur attend un événement personnel ou professionnel. Le cas de la vente ne figure pas parmi les événements possibles. Donc ce bail n'est pas non plus applicable.

Votre fils a-t-il donné congé dernièrement à son précédent locataire au motif de vente ? Si oui, alors il prendra des risques à relouer (cf art. 15 IV de la loi). Il ne devrait pas s'engager sur un bail de location de résidence principale, même avec un acheteur potentiel qui au final pourrait ne pas acheter...

Une solution pour aider son "ami" serait de lui proposer un hébergement à titre gratuit. Vous trouverez sans problème des sites qui décrivent bien ce dispositif.

Enfin, la dernière solution est de laisser son "ami" se débrouiller avec son imprévoyance...
Dossier à la une