Capacité d'emprunt

Signaler
Messages postés
8
Date d'inscription
jeudi 27 décembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
8 novembre 2020
-
Messages postés
8
Date d'inscription
jeudi 27 décembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
8 novembre 2020
-
Bonjour,
Je souhaitais investir dans un bien immobilier.
La règle pour estimer les capacités d'emprunt est de calculer le "réservoir" de capacité d'emprunt qui est de 33% des revenus et en déduire les mensualités d'emprunt déjà existantes. C'est bien cela ?
Je trouve que ça limite beaucoup la capacité d'emprunt d'autant que mon investissement est censé me rapporter des revenus.
Quels sont les moyens de "détourner" cette règle ?
Merci.

1 réponse

Bonjour.

Les taux bas ont eu pour effet une explosion des emprunts immobiliers. Afin de freiner ce mouvement, depuis 2020, la Banque de France a demandé aux banquiers, d'une part de limiter le montant au seul prix d'acquisition (l'emprunteur devant financer les frais d'acquisition en puisant dans son épargne), d'autre part de ne pas dépasser 25 ans en durée de remboursement.

Concernant le maximum théorique des 33%, le banquier examine chaque dossier au cas par cas.
Messages postés
8
Date d'inscription
jeudi 27 décembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
8 novembre 2020
>
Messages postés
44
Date d'inscription
vendredi 31 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 novembre 2020

Effectivement je devrais mais j'ai :
- un crédit étudiant qui arrive à son terme
- un crédit depuis mes 19 ans pour aider mes parents qui arrive également à son terme
- un "petit" crédit auto : j'ai voulu anticiper pour m'offrir une sympathique première voiture que je peux revendre sans problème.

Est-ce que tout cela peut peut-être pris en compte lors de l'étude du dossier meme si je précise
qu'il s'agit d'un investissement locatif ?

Merci beaucoup pour vos réponses.
>
Messages postés
8
Date d'inscription
jeudi 27 décembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
8 novembre 2020

Certes les banquiers prêtent, les intérêts générés étant leur chiffre d'affaires.
Mais ils sont en premier lieu particulièrement vigilants par rapport au facteur risque.
Il vous sera demandé vos relevés bancaires sur 3 mois, voire 6 mois. L'examen des relevés est toujours édifiant ou très parlant pour un banquier.
Concernant l'acquisition d'un bien immobilier destiné à la location, comptez sur le banquier pour y mettre quelques bémols, tels le cas de locataires défaillants, ou vacance provisoire par exemples.

Attendre la fin de vos remboursements sur les 2 premiers emprunts serait préférable.
Messages postés
8
Date d'inscription
jeudi 27 décembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
8 novembre 2020
> gitane2229
Bien noté. Je vous remercie !
>
Messages postés
8
Date d'inscription
jeudi 27 décembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
8 novembre 2020

Petit conseil.
Le moment venu, demander à bénéficier de la clause "transfert" (à mentionner sur le contrat d'emprunt).
En cas de vente dudit bien avant la fin de la période d'amortissement, avec un rachat d'un autre bien immobilier financé par emprunt ===) vous garderez les mêmes taux, etc...[jusqu'à la fin des remboursements + 2è emprunt aux conditions du moment] ; Ceci pourrait s'avérer intéressant si les taux remontaient. Très peu de banquiers proposent cette possibilité.

Cordialement
Messages postés
8
Date d'inscription
jeudi 27 décembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
8 novembre 2020
> gitane2229
Noté 100 fois ! :)
Une bien belle journée à vous.
Dossier à la une