Vente maison avec locataire

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 14 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2020
-
Messages postés
36576
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Non membre
Dernière intervention
14 septembre 2020
-
Bonjour,

Mon propriétaire vient de m'informer qu'il vendait la maison ou j'étais locataire depuis 23 ans. Il a contacté un agent immobilier pour cela. Ce dernier m'informe dans le mail suivant :

Mr X ayant décidé de vendre son bien en maintenant les locataires en place, dans ce cas de figure, il n’y a pas de congé donné pour vente. Cela ne vous donne pas de priorité de préemption puisqu’il n’y a pas de congé prévu à ce jour.
Le futur acquéreur maintiendra de fait les conditions des baux en cours.


Il me semblait que la loi donnait pourtant la priorité, via le droit de préemption au locataire résidant dans le bien, à la vente de celui-ci.

Est ce que l'agent commercial est dans la loi en disant cela ?
Si le propriétaire, comme indiqué, ne donne pas de congé, et si vraiment le locataire n'a pas de droit de préemption, que peut faire le futur acquéreur ? Demander au locataire de partir et dans quels délais ?

Cordialement

1 réponse

Messages postés
36576
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Non membre
Dernière intervention
14 septembre 2020
9 100
bonjour,

un droit de préemption ne peut s'exercer que lors d'un "congé pour vente" : or, votre bailleur actuel ne vous donne pas "congé pour vente" puisqu'il veut réaliser une vente "occupée" (par vous).
Vous pouvez vous mettre sur les rangs des acquéreurs (mais sans droit de préemption).
Si vous ne voulez/pouvez pas acheter, votre bail se poursuivra sans aucun changement avec l'acquéreur.

"que peut faire le futur acquéreur ? "

---> si votre location est une location meublée : il peut vous donner congé pour la fin du bail en cours https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F929

---> si c'est une location nue : il aura à respecter :
- non seulement le délai de réception de son congé avant les 6 derniers mois du bail,
- mais aussi des délais spécifiques énoncés dans l'article 15-I de la loi du 6 juillet 1989 :

« - lorsque le terme du contrat de location en cours intervient plus de trois ans après la date d'acquisition, le bailleur peut donner congé à son locataire pour vendre le logement au terme du contrat de location en cours ;

- lorsque le terme du contrat de location en cours intervient moins de trois ans après la date d'acquisition, le bailleur ne peut donner congé à son locataire pour vendre le logement qu'au terme de la première reconduction tacite ou du premier renouvellement du contrat de location en cours ;

- lorsque le terme du contrat en cours intervient moins de deux ans après l'acquisition, le congé pour reprise donné par le bailleur au terme du contrat de location en cours ne prend effet qu'à l'expiration d'une durée de deux ans à compter de la date d'acquisition. »



En complément et à toutes fins utiles, je vous propose la lecture d’un de mes topos (particulièrement le § X -A & B), ainsi que celle des liens donnés :
https://droit-finances.commentcamarche.com/forum/affich-8399640-location-visite-limite-et-coup-de-coeur-qui-fait-les-travaux#2

cdt.
Dossier à la une