Droit de réponse dans un journal

Signaler
-
Messages postés
4419
Date d'inscription
vendredi 19 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
15 septembre 2020
-
Bonjour,

J'ai donné une interview auprès d'un journaliste où je me suis plaint des agissements d'une certaine organisation. Mon témoignage a été publié en remplaçant mon nom par un pseudonyme. A la publication de l'article je vois que le journaliste me fait dire des choses que je n'ai absolument pas dites, probablement pour rendre l'article plus sensationnel. Il me fait dire des mensonges au sujet de cette organisation. Des mensonges graves qui pourraient peut être m'exposer à une attaque en diffamation, mais c'est peut être un autre sujet.

Ce que je voudrais faire c'est rédiger un droit de réponse. Mais je lis que seules les personnes directement nommées dans l'article peuvent le faire, et moi je n'ai été nommé que par pseudonyme (ma réputation n'est donc pas engagée, enfin si on omet le fait que j'ai déjà été identifié malgré l'anonymat).

Donc ma première question est: ai-je quand même le droit d'envoyer un droit de réponse ?
Et ma deuxième question: dois-je briser mon anonymat lorsque je leur écrit ? Je suppose que mon identité n'est connue que du journaliste, pas de la rédaction. Est ce qu'ils ont besoin de mon vrai nom ? Enfin, je me dis qu'ils doivent quand même vérifier que je suis bien la personne anonyme de l'article, et je ne sais pas comment ça doit se passer.

Merci d'avance pour vos réponses.

1 réponse

Messages postés
4419
Date d'inscription
vendredi 19 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
15 septembre 2020
1 276
vous avez le droit à un droit de réponse.
exercer son droit de réponse, c'est du droit de la presse et ses exigences strictes. si vous ne les respectez pas, le journal pourra ne pas publier votre droit de réponse. vous pouvez, soit faire appel à un avocat spécialisé en droit de la presse, soit chercher sur internet comment exercer son droit de réponse conformément aux exigences de la loi.
il faudra bien ne pas être anonyme auprès de la rédaction du journal.
Dossier à la une