Abus de pouvoir de gendarmes

Signaler
-
 Porte -
Bonjour,
Lundi 24 août 2020, il est presque midi, je transpire, j'enlève mon masque un court instant pour essuyer mon visage. D'un coup surgit une voiture de gendarmes, la sirène retentit, une voix au micro annonce, remettez votre masque. Le véhicule s'approche, le conducteur dit: le masque est obligatoire. Je dis : je me suis juste essuyé, j'ai fait attention, il n'y avait personne à moins de deux mètres. Subitement, la machine infernale se met en route. Le gendarme au volant réplique : en plus, il répond, son collègue renchérit, oui il répond. Tandis que ce dernier sort du véhicule se dirige vers moi et me demande, les mains sur les hanches, mes papiers, celui resté dans la voiture se met à me réprimander avec condescendance dans une longue tirade alors que, comme chaque jour, depuis le mois de juin, j'ai mon masque sur le visage : je suis gendarme, je mets mon masque, vous devez..., etc. Au final, ils m'annoncent qu'il me verbalise pour non respect du port du masque. Les bras m'en tombent. L'après-midi, je me rends à la gendarmerie. Une gendarme m'accueille. J'explique les faits et demande à être reçu par un haut gradé. Elle me répond : c'est impossible, personne ne peut se substituer à nos collègues, je dois rentrer. Je repars bredouille. Je souhaiterais savoir comment donner suite à cette affaire que je considère comme un abus de pouvoir, un excès de zèle. Je vous remercie par avance de vos conseils. Bien à vous

2 réponses

Messages postés
3511
Date d'inscription
jeudi 18 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
29 août 2020
4 779
bonjour
un gendarme vous a verbalisé alors que vous ne portiez pas votre masque qui semble obligatoire dans votre ville:pas beaucoup de recours ... qu'allez vous dire?:j'ai enlevé mon masque pour m'essuyer, donc vous avez enlevé votre masque...
Bonjour,
Rien a faire vous êtes en tord. La verbalisation est légitime

Bonne journée
Dossier à la une