Rompre un bail pour habiter le logement [Résolu]

Signaler
-
 Gerard82 -
Bonjour,
Je souhaiterais désormais habiter le logement que je loue actuellement depuis plus de 6 ans à un locataire selon un bail 3/6/9 et donc lui envoyer le préavis 6 mois avant la fin de la prochaine période de 3 ans.
Toutefois je ne sais pas quelle sera la réaction du locataire qui semble attaché au logement. C'est aussi mon voisin car ce logement est attenant au mien que je souhaite agrandir.
Si je lui en parle oralement suffisamment en avance avant de lui laisser du temps pour se reloger, cela peut aussi dégrader nos relations et peut-être l'inciter à ne pas accepter le recommandé et rendre la procédure plus compliquée.
Par ailleurs je serais prêt à prolonger son bail de quelques mois (mais pas de 3 ans encore ) si il le souhaite mais je ne sais si il est possible dans ce cas de faire un nouveau bail "précaire".
Que me conseillez-vous ?
Merci

PS : J'espère que ma question permettra de répondre à la demande imprécise de Fanny ("rompre un bail") un peu plus bas qui semble être identique.

3 réponses

Messages postés
25182
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2020
9 946
Bonjour,
Il n'existe pas de bail 3/6/9 pour une habitation, seulement pour un commerce.
Vous ne pouvez pas "rompre" un bail, vous donnez congé pour l'échéance de 3 ans, et au moins 6 mois avant. Ou alors le bail est reconduit tacitement de 3 ans.
Vous pouvez prévenir le locataire oralement, mais ceci n'a aucune valeur juridique.
Et vous ne pouvez pas reconduire autrement que pour 3 ans.

Lire ici la procédure détaillée :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F929

Ensuite vous pouvez toujours proposer au locataire de partir de lui-même (IL donne son congé) contre une (belle) indemnité.
Messages postés
35787
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2020
8 736 > Gerard82
bonjour,

peut-être ne prévenir votre locataire que quelques petits jours avant qu'il ne reçoive votre notification de "congé pour reprise".... pour la bonne raison que, pendant votre préavis (= pendant les 6 derniers mois de son bail), il pourrait quitter le logement quand il veut (sous réserve de rendu des clés et d'EDLS), sans avoir à donner son propre préavis et ne vous devrait alors loyers et charges que pour le temps réel d'occupation du logement (Art 15 loi du 6/7/1989).
Vous pouvez aussi donner votre "congé pour reprise" bien en avance, mais votre préavis ne démarrera quand même qu'au 1° jour des 6 derniers du mois du bail, et s'il veut partir avant ces 6 derniers mois, il devra vous donner son propre congé.


cdt.
>
Messages postés
35787
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2020

Je ne comprends pas trop l'intérêt de cette stratégie car mon but principal est que mon locataire ait le temps de trouver (voire d'acheter) un logement qui lui convient donc je voudrais le prévenir au plus tôt et de la façon la plus correcte. Si je le préviens oralement un an avant, cela ne m'oblige pas à lui envoyer le courrier immédiatement mais pourquoi pas 3-4 mois plus tard.
Car si je comprends bien, ce n'est pas à la date du courrier que débute le préavis mais 6 mois avant la fin du bail donc il devra me donner congé avec un préavis pendant les 6 premiers mois, courrier ou pas, puis sans préavis ensuite. Mais personnellement je ne vais pas chipoter sur quelques mois de loyer si il souhaite partir tout de suite sans préavis vu que mon but est d'habiter le logement. Je lui dois bien ça....
Messages postés
35787
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2020
8 736 > Gerard82
Vous faites bien comme vous voulez, mais si vous venez sur un forum de droit c'est pour savoir comment se passe légalement un "congé pour reprise" et les conséquences d'une notification donnée en avance : on vous a répondu.
Bonsoir.
Messages postés
36845
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
2 461 >
Messages postés
35787
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2020

Salut

J'ai à du mal à comprendre quelles sont les potentielles conséquences négatives d'un congé donné en avance, que ça soit par oral ou écrit. Enfin si, donner son congé au dernier moment laisse moins de temps au locataire pour retrouver un logement, ça fait donc des loyers en plus. Moyen vu que le but est de garder de bonnes relations avec le locataire et que le congé est pour reprise.

Après oui, ça peut permettre au locataire de mettre de la mauvaise volonté sur la recherche du recommandé, mais si c'est fait suffisamment en avance, ça laisse le temps de voir venir et faire une remise en main propre ou par huissier.
>
Messages postés
36845
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020

Pierrecastor c'est ce scénario que j'imaginais. Merci de me confirmer ce point de vue. Mes craintes viennent du fait que certaines personnes peuvent avoir des comportements très surprenants. C'est l'expérience qui me fait penser cala mais je ne vais pas m'étendre là-dessus.
Messages postés
27995
Date d'inscription
mardi 23 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
8 462
Bonjour,

"je ne sais si il est possible dans ce cas de faire un nouveau bail "précaire". "

Non impossible, ca n'existe pas. Et ce n'est pas dans votre intérêt de refaire un bail car après ça repart pour 3 ans.

"Que me conseillez-vous ? "
Appliquez la loi tout simplement, vous décrivez très bien la procédure classique prévue.

S'il reste au dela de la fin du bail (préavis de 6 mois) ... c'est une occupation sans droit ni titre, ne pas refaire de bail.

Cordialement
Messages postés
22414
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 août 2020
4 811
Bonjour,

Effectivement, il vaut mieux ne pas lui en parler oralement mais, par contre, si vous voulez lui laisser largement le temps de chercher un autre logement, rien ne vous empêche de lui envoyer son congé largement à l'avance, comme 8 mois ou 1 ans avant la fin du bail, sachant que son préavis ne commencera dans tous les cas, que 6 mois avant la fin du bail (à rebours donc).

Pendant toute la période où il aura reçu son congé mais pas encore "en préavis", il devra lui-même donner son congé s'il veut partir. Par contre, à partir du moment où son préavis a commencé, donc à partir de 6 mois avant la fin du bail, il peut partir quand il veut, à n'importe quel moment, sans avoir à vous prévenir (si ce n'est par politesse et pour faire l'état des lieux).

Je vous déconseille de prolonger l'occupation, les locataires ont tendance à la faire perdurer en mettant le bailleur en difficultés. Mais si vous y tenez, ce sera une convention d'occupation avec une indemnité d'occupation et non un loyer, et soyez très précis dans le délai et les conditions accordées, par écrit évidemment.

Cordialement,
Dossier à la une