Licenciement France refus mission envoi lettre convocation mauvaise adresse

Signaler
-
 Rose -
Bonjour,

Je souhaiterais connaître votre avis sur ma situation.

Je suis actuellement employée en CDI. J'ai pris un congé parental après mon congé maternité qui a débuté l'an dernier. Lorsque j'ai repris le travail en mai, j'ai été mise en inter contrat a domicile.
J'ai reçu un appel du directeur commercial qui me proposait de faire une rupture conventionnelle mais j'ai refusé car j'ai déjà mis mon enfant chez l'assistante maternelle et surtout j'aimerais reprendre une activité professionnelle.
Après m'avoir proposé une mission à environ 1h40 de chez moi j'ai refusé pensant que j'avais le choix comme on m'avait déjà proposé avant d'autres missions et que j'avais refusées sans qu'on me le reproche malgré la clause de mobilité. Le soucis est que cette fois j'ai reçu une lettre de convocation pour un licenciement.
Le licenciement est il valable ?

Je vous remercie par avance.

2 réponses


bonjour Rose,

non, bien entendu, une mauvaise adresse ne constitue pas un motif recevable d'annulation d'un licenciement.
soit l'employeur l'a envoyé à votre ancienne adresse parce que vous ne l'avez pas informé et il ne peut en conséquence être tenu pour responsable.
soit il s'est juste trompé, mais comme le courrier vous est parvenu, vous ne subissez pas de préjudice.
Je vous remercie pour votre réponse.
Bien cordialement.
Dossier à la une