Période d'adaptation

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 6 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
14 octobre 2020
-
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 6 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
14 octobre 2020
-
Bonjour,

Ma compagne a un enfant d'un an et demi d'une autre relation.

Suite à un jugement donné, le père a un droit de visite d'une heure toutes les 2 semaines.

Au 2 ans de l'enfant, ce n'est plus une heure mais un week-end complet.

Vu que ce n'est pas marqué dans le jugement, ma question est de savoir si il y a une période d'adaptation qui doit être réalisé.

Comme par exemple, augmenter le temps de garde à quelques heures puis la fois d'après inclure un repas et une sieste et ainsi de suite afin de faire ça en douceur et de pas imposer un changement brutal au petit bonhomme.

Merci pour vos retours

Bonne journée

Alex

3 réponses

bonjour
tout dépend de ce qui est écrit sur le jugement: si il est écrit "sauf meilleur accord entre les parents" ou quelque chose de similaire ,les parents peuvent s'arranger entre eux...

les droits de visite et d'hébergement sont institués dans l’intérêt de l'enfant et pour ne léser aucun des parents .... la loi fixe donc ces DVH minimum mais si les parents sont ok ils peuvent rajouter des heures/jours ...et revenir au strict respect du jugement si cela dérape.
donc relire le jugement...
Si ce n'est pas marque dans le jugement..non
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 6 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
14 octobre 2020

Bonjour,

Je reviens concernant la question que j'avais posé ci-dessus et j'en profite pour vous remercier des réponses, je n'avais pris le temps de le faire désolé.

Nous sommes arrivés à la date fatidique des 2 ans et donc je repose ma question. Dans le jugement, il est indiqué qu'une période d'adaptation doit être réalisé mais sans plus d'informations.

Nous sommes allés voir une pédopsychiatre car chacune des visites amenaient quelques cauchemars les nuits suivant le droit de visite d'une heure et elle nous a indiqué qu'il faut bien faire une période d'adaptation douce et surtout pas de nuit pour le moment pour ne pas perturber le petit bonhomme.

Malgré ça, il souhaite absolument l'avoir du vendredi soir au samedi soir malgré la période d'adaptation souhaité par le juge ainsi que par la pedopsychiatre.

Quelle attitude adopter d'après vous car niveau juridique, ce n'est pas très clair et niveau de l'enfant, c'est fortement déconseillé qu'il le prenne autant d'un coup.

Je vous remercie par avance de votre aide
Dossier à la une