Récit expérience A.F.P.R

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 14 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
14 mars 2020
-
Micka79_2598
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 14 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
14 mars 2020
-
Bonjour, après avoir répondu à une offre d'installateur de stores et de pergolas, j'ai effectué plusieurs entretiens avec l'employeur.

Le premier entretien s'est déroulé à l'agence de cette entreprise et nous avons discuté du poste avec l'employeur. Etant menuisier-poseur, cependant n'ayant jamais posé de pergolas, l'employeur m'informe que cela n'a pas d'importance et qu'ils sont prêts à me former sur leurs produits.

Nous en revenons à la proposition d'emploi qui décrit un poste en C.D.I, avec un taux horaire de 12.50 e à pourvoir dès que possible. L'employeur et moi sommes de commun accord pour débuter, il me propose de me recontacter le temps de préparer le contrat et les documents relatifs à l'embauche. Il me demande aussi de lui envoyer tous les documents relatifs à une embauche.

Je rentre chez moi avec le sourire en me disant que j'ai décroché le poste et je me charge d'envoyer tous les documents demandés par mail à la secrétaire de l'entreprise.

Quelques jours plus tard, je reçois un appel d'une conseillère pôle emploi du même lieu que le siège de l'entreprise (Cholet), qui m'informe avoir reçu un appel de l'employeur afin de déposer une demande d' A.F.P.R pour m'intégrer dans l'entreprise.
Surpris, je lui fait part de ne pas être informé de cette demande et que l'employeur me proposait, quelques jours plus tôt, un C.D.I avec une formation sur chantier avec un salarié. Elle me propose donc de prendre un rendez-vous avec elle et l'employeur dans les locaux de l'entreprise afin d'en discuter, j'accepte ce rendez-vous.

Lors de l'entretien, nous évoquons les (soi-disant) bien faits de cette formation autant pour l'employeur que pour le salarié afin d'intégrer de la meilleure façon cette entreprise. Je suis convaincu qu'il est préférable d'être formé sur ces produits spécifiques, nous évoquons le côté technique de ces installations et l'employeur me paraît très professionnel. Il me propose une formation de 1 mois avec 4 modules différents (1 par semaine) et la conseillère pôle emploi me garantit un revenu grâce à mes allocations chômage (environ 36 e par jour calculé sur mes anciens revenus) tout en me prévenant d'une carence de 8 jours le premier mois au vu du premier mois d'indemnisation. L'employeur, de son côté, me propose un complément de revenus afin de ne pas subir de perte de salaire par rapport à ce qu'il m'avait proposé initialement (C.D.I).
Parfait, je signe une demande d'A.F.P.R avec l'employeur et la conseillère se charge de déposer la demande.

Quelques jours plus tard, la secrétaire m'informe que la demande est acceptée et que je vais pouvoir débuter dès le lundi prochain mais que l'A.F.P.R débutera la semaine d'après le temps de l'envoyer au deux parties afin de signer le contrat. Elle m'informe d'une mise en situation en milieu professionnel, mise en place par pôle emploi sans aucune rémunération de l'organisme mais l'employeur me propose la somme de 400 euros pour la semaine de travail hors A.F.P.R. J'accepte la proposition et l'employeur me donnera, à la fin de cette semaine, la somme de 460 euros car j'ai travaillé 41 heures au lieu de 35 prévues.

Le lundi suivant, l' A.F.P.R débute et la mésaventure commence… Nous partons en déplacement en Bretagne pour une durée de 2 jours avec un découché d'une nuit à l'hôtel afin de poser une structure de pergolas de 17m de long avec une avancée de 4m. Surpris de la taille du chantier à réaliser, je m'interroge sur la possibilité de l'effectuer en si peu de temps, étant novice dans ce domaine je vous rappelle, et je réalise que le rythme n'est pas très soutenu…

Nous restons 3 nuits car l'organisation du chantier n'est pas au rendez-vous, quand bien même l'employeur présent, malgré, soi-disant, son expérience dans le domaine depuis trente ans. Etant menuisier-poseur , je remarque, à l'œil vu de côté en haut d'une échelle, que l' arrière de la pergola n'est pas du tout alignée (quel professionnalisme!) et nous devons déposer pratiquement l' intégralité de celle-ci.

Une succession de travaux avec quasiment un problème par chantier ont été le fruit de mon expérience dans cette entreprise pendant une durée d'un mois et demi, ainsi qu'une absence de formation pendant cette période sans compter les heures supplémentaires travaillées.
Juste avant de mettre fin à cette formation, nous sommes le 5 Mars 2020 et je me renseigne sur le complément de salaire que l'employeur m' a promis au départ, elle me demande une attestation de paiement de pôle emploi. Je lui fournie le lendemain et, après plusieurs relances, l'employeur ne me donne pas un centime…

Nous sommes le 12 Mars 2020 et, au vu de tous cette mésaventure, je décide de contacter ma conseillère pôle emploi afin de l'informer et mon souhait de mettre un terme à l'A.F.P.R.
Elle propose de prendre R.D.V avec l'employeur et moi-même pour effectuer cette démarche.

L'employeur dira de moi que je ne suis pas compétent et ne fera aucunement preuve de responsabilité, m'informant que son comptable lui dit qu'il n'est pas possible de me rémunérer. Nous signons les documents de rupture d' A.F.P.R. et je décide de poursuivre l'employeur en informant le ministère du travail afin de connaître la démarche a effectuée.

Je pense que le récit de cette expérience et j'espère, qu'elle aura au moins le mérite de prévenir les autres demandeurs d'emploi à se méfier de ces pratiques plus qu'indignes !!! Pour info, je viens de me renseigner et l'entreprise a ouvert ses portes en 2013, on est loin des 30 ans d'expérience…
Avant de commencer une A.F.P.R, prenez un maximum d'infos sur l'entreprise concernée…

Bonne carrière à tous...

1 réponse

Messages postés
72797
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 mars 2020
1 200
Bonjour,

Extrait de la "Charte du forum" :
Les questions posées doivent être courtes et précises et ne pas donner lieu à un long exposé d'une situation personnelle trop complexe, qui risquerait d'être à la fois mal expliquée et mal comprise.

Micka79_2598
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 14 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
14 mars 2020

Bonjour, désolé je n'ai pas lu la charte de votre forum mais il me tenait à cœur de raconter cette expérience afin que ce genre de pratique ne soit plus exposée au près de chaque victime!!! Cela permet d'identifier les différents vice des employeurs a exploité des malheureux demandeurs d'emploi!!!
Dossier à la une