Degats des eaux decouvert lors de l'etat des lieux de sortie

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 3 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 mars 2020
-
 Diverker -
je me tourne vers vous car l'agence qui s'occupe du logement cité ci-dessous n'est absolument pas ouverte à la discussion.

Je suis la mamie de la dernière occupante d'un logement. Elle m'a mandatée pour suivre l'évolution de son dossier avec l'agence immobilière

Rappel des fait :
l' appartement a été loué il y a un an 1/2 malgré une vétusté avérée. Mais l'endroit lui plaisait et la proximité du centre ville également. Elle a été une locataire exemplaire, payant ses loyers aux dates prévues, et n'occasionnant aucune gêne pour ses voisins.

En novembre dernier elle a été informée que son dossier pour rejoindre une association humanitaire à Montréal était accordé pour un an. Elle a donc résilié son bail pour le 31 janvier (son départ au Canada étant prévu le 5 février).

Entre temps, plusieurs visites ont été faites, les personnes pourtant intéressées se sont désistées en raison de l'état de l'appartement.

l'employée qui a réalisé l'état des lieux lui a indiqué que deux murs de la chambre avaient quelques tâches jaunes (dues à un problème de gouttières extérieures selon ses dires). Ma petite fille lui a confirmé qu'elle n'a pas vu ces tâches car le logement était meublé et étant assurée, si elle avait constaté quelque chose elle aurait saisi son assurance habitation

A ce moment là l'employée de l'agent immobilier a notamment compris pourquoi le voisin du dessous qui la harcelait depuis pas mal de temps, en raison de problèmes sur une fenêtre qu'il n'arrivait pas à fermer était due à une fissure dans l'appartement. (probablement gonflée par l'humidité)

Cette personne a notamment dit qu'il ne louerait pas immédiatement cet appartement car ils allaient le refaire en intégralité vu l'état de vestuté des lieux !!!!!!

Cette personne a également souligné à ma petite fille qu'elle avait pris l'appartement en l'état !!!!!!!!
je m'étonne du peu de réactivité de la part de l'agence qui aurait du aller voir sur place les deux logements celui de ma petite fille et celui du locataire du dessous et, je pense saisir l'assurance de la copropriété pour indemnisation.

Au final l'agence a retenu le caution de 400 euros et nous a adressé une facture de plus de 300 euros.
Quels sont les recours pour s'opposer à ces décisions arbitraires.
Est ce qu une mention indiquant que la caution pourrait être retenu sur l'état des lieux n'est pas obligatoire.

Pardon pour cette longue explication et merci à tous de m'éclairer

2 réponses

Bonjour

Ce n'est pas " caution" mais "dépôt de garantie".
Ceci dit, qu'indique précisément l EDL?
Parce que si uniquement mention de taches sans que leur origine soit mentionnée, en l'occurence une fissure en façade (si j'ai bien compris), la retenue correspondant à la remise en état est fondée.
Pour pouvoir contester, sur le fondement de l'article 7c de la loi de 89, il faut que la cause extérieure exonérant la responsabilité de la locataire soit clairement mentionnée. Si l'agence fait partie des nombreuses qui ne se grattent pas pour imputer tout ce qu'elles peuvent au locataire, y compris l'indu, vous êtes plutôt mal partie pour faire aboutir une réclamation qui serait pourtant justifiée.
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 3 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 mars 2020

il est indiqué tâches jaunes sur 2 murs de la chambre, dégâts des eaux non déclarés.
C'est tout
Le reste est bien entendu verbal.
Est ce que nous pouvons demander avec preuve la date de réparation de la gouttière originaire des infiltrations
Vous pouvez toujours demander, mais sans que personne n'ait l'obligation de vous répondre.
Et repondre de la sorte serait de plus pour l'agence tendre le baton pour se faire battre, en vous apportant la preuve qu'elle vous a escroquée.
Que ces gens soient dénués de scrupules n'implique pas qu'ils n'aient un minimum de jugeote.

Une alternative serait de transmettre copie de l'EDL à l'assureur, sans aucune certitude qu'il suivra pour cette réclamation, parce que lui saura si cela relève de la responsabilité locative ou pas.
En théorie, il devrait pouvoir s'impliquer...
Dossier à la une