On envisage un placement pour notre fils

Signaler
-
 Flo -
Bonjour,
Notre fils de 12 ans nous mène la vie dur, il ne respecte pas les règles, ment tout le temps, vol de l argent, achète plain de trucs avec nôtre carte de crédit, manque de respect envers nous, il voit une psy mais ça change pas toujours aussi méchant que faire nous n avons plus de idées

6 réponses

donc une AED (aide éducative à domicile) mise en place avec l' ASE(aide sociale à l'enfance) de votre département pourrait être un bon début ....si cette aide est inefficace il faudra demander une AEMO (assistance éducative en milieu ouvert)judiciaire au juge des enfants ,soit l'intervention d'un éducateur qui viendra à domicile et que vous rencontrerez aussi à son bureau pour parler des difficultés éducatives rencontrées avec votre fils...un placement sera ou non ordonné par le juge des enfants en dernier ressort.....
Messages postés
991
Date d'inscription
samedi 16 février 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
21 février 2020
278
Bonjour,

Vous pouvez rencontrer l'assistante sociale de son collège.

Avant le placement, il y a d'autres solutions comme l'aide d'un éducateur, des séjours "de rupture" qui peuvent permettre à chacun de souffler.

Elle pourra certainement vous conseiller.
C'est une solution que l on va tenter avec un éducateur
Bonjour.

Le placement est vraiment le dernier recours après avoir tout essayé.
Cette psy devrait pouvoir vous orienter. Quels conseils vous donne t'elle ?
Par ailleurs le sport peut contribuer à canaliser un peu votre fils.
De plus votre ado a certainement des centre d'intérêts comme tous les autres.

Attendre d'autres retours
Bonjour, la psy nous dit rien, il et inscrit au football, il y va quand il a envie, pas souvent, les jeux vidéos avec les qu'elles il commende sur internet ont a essayer de autres sport mais rien y fait le moto cross entre autre et qui coûte cher, on voulait même lui acheter une moto
bonsoir
il semble d’après vos dires que votre fils est gâté et fait ce qu'il veut, ce n'est pas une critique mais une observation: limitez les jeux vidéos ,obligez le à aller au foot , n'achetez pas de moto .....il veut quelque chose ? il doit respect et obéissance en retour... soyez ferme; un jeune de 12 ans doit obéir à se parents...
que fait il à l'école?
une assistance éducative de l'Aide sociale à l'enfance ,volontaire et contractuelle pourrait être une idée pour vous aider à canaliser votre fils....voyez l’assistante sociale de secteur qui pourra vous renseigner ...
L école il fait que des bêtises respect personne les heures de Cole pleuvent on et strict mais rien y fait
Messages postés
76971
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 février 2020
9 065
Juste un détail : comment un gamin de cet âge a-t-il accès à votre carte de crédit et au code secret qui va avec ?

--
Il nous a prise dans notre sac, pas besoin de code sur internet
J' allais poser la même question !!!
Comment un gamin peut se servir de la Carte Bancaire de ses parents ???
La carte bancaire doit être inaccessible aux enfants .
L'enfant ET les parents ont besoin d 'une aide sociale et d'une aide éducative.
C'est difficile d 'être parent et il n' y a pas de recette.
Mais tout lui laisser faire , tout lui acheter , tout lui céder c 'est valider son comportement .Un gamin a besoin d 'un cadre solide et ferme , de repères .
Ce n' est pas lui qui commande , sinon il est paumé!
Les pistes pour les aides données dans les premiers post sont précieux , il faut aussi de l' aide aux parents .
CDLT
Messages postés
76971
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 février 2020
9 065
" Il nous a prise dans notre sac, " : et donc vous l'avez laissé faire plusieurs fois ?
Vu qu'il "achète plain de trucs avec nôtre carte de crédit,".

--
Non on cache notre sac on ferme notre chambre à clé il et puni constamment et on ne laisse rien passer c'est pour vous dire à quel point on a tous essayé, maintenant si il faut avoir un coffre fort pour se protéger de nos enfants c'est grave comme même
Dossier à la une