Succession - S'il n'y a pas d'indivision, pas de partage à faire ?

Signaler
Messages postés
56
Date d'inscription
lundi 11 novembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
12 avril 2020
-
Messages postés
56
Date d'inscription
lundi 11 novembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
12 avril 2020
-
Bonsoir,

Dans la situation suivante : Mr et Mme A mariés en séparation de biens ont un enfant.

Mr A décède, Mme A opte pour l'usufruit légal de 100% des biens de Mr A, l'enfant opte pour la nue-propriété de 100% des biens de Mr A.

Est-il juste de dire que Mme A et l'enfant ne sont pas en indivision ?

Si Mme A et l'enfant ne sont pas en indivision, il n'y aura donc jamais (que ce soit au premier ou au second décès) d’émoluments de partage (1,017% sur la portion dépassant 60.000e) à payer par l'enfant/Mme A ?

Merci de confirmer (ou contredire) ma compréhension de la chose.

1 réponse

Bonsoir
Dans le cas que vous exposez, nue-propriété pour l"enfant, usufruit pour la mère, il n'y a pas d'indivision mais démembrement.Au décès de l'usufruitier il n'y aura donc pas de partage , d'une part parce que l'enfant héritier est unique et d'autre part parce que l'usufruit s'éteint et rejoint directement la nue-propriété.
Messages postés
56
Date d'inscription
lundi 11 novembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
12 avril 2020

Merci pour votre réponse,
Pas de partage non plus à payer au moment du démembrement entre l'enfant et sa mère du coup ?
Non, pas de partage, mais un démembrement.
Messages postés
56
Date d'inscription
lundi 11 novembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
12 avril 2020

Le démembrement n'entraîne pas d’émoluments supplémentaires (en pourcentage) n’est-ce pas ? (Il y a déjà la déclaration de succession + attestation de propriété; en dehors des droits pour les impôts)
Dossier à la une