Logement invivable que faire?

Signaler
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 16 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
9 janvier 2020
-
anemonedemer
Messages postés
19339
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
15 janvier 2020
-
Bonjour,

1. Je loue depuis maintenant des mois un logement qui s'avère à l'usage invivable.

a) En effet, le bruit des voitures m'empêche de bien dormir la nuit. Si j'y dors, le lendemain je suis fatigué. Si j'y dors deux nuits de suite, le lendemain je suis obligé de faire une sieste. Il est au-dessus d'une avenue fréquentée, sans double vitrage, et comme la fenêtre ferme mal cela doit créer une ouverture qui laisse passer le bruit.

b) Puis il y a quelque temps un meuble est tombé dans l'appartement. En plus d'avoir cassé l'écran de mon ordinateur (qui n'était plus sous garantie), il empêche d'accéder à la cuisine. Normalement une entreprise envoyée par l'agence immobilière doit venir enlever le meuble et en mettre un autre, mais elle a envoyé son devis il y a deux à trois mois, le propriétaire doit encore donner son aval.

c) D'autre part, je n'ai pas la clef de la boîte au lettres, ce qui est un inconvénient mineur par rapport au reste. Il y a une boîte aux lettres commune pour les chambres de bonne, je dois demander à la concierge de me prêter la clef.

En pratique donc, je n'y dors plus, je vis à nouveau dans l'appartement de ma femme (que je veux quand même quitter). C'est aussi là que je reçois mes courriers.

Pour toutes ces raisons (plus d'autres qui prendraient trop de temps ici, mais qui confirment que cet appartement est une m...), je voudrais rendre les clefs de l'appartement. Mais avec ce meuble en plein milieu de l'appartement, comment faire un état des lieux? Puis-je quand même rendre les clefs de l'appartement?

(J'ai quelques affaires dans le meuble et dans le coin cuisine; il me faudrait donc exploser un peu le meuble et passer sous ou par-dessus le meuble pour récupérer mes quelques affaires qui n'ont d'ailleurs quasiment aucune valeur; en attendant que le meuble soit enlevé par l'entreprise envoyée par l'agence immobilière, bien sûr).

d) J'ajoute, sans quoi ce serait trop simple, que je touche des aides pour ce logement qui représentent 75% du loyer hors charge. C'est sans doute aussi pour cela que j'ai été aussi lent à réagir. De ce fait, je me suis engagé envers la CAF à y dormir 8 mois sur 12 au minimum. J'y ai dormi au maximum 10 jours sur 7 mois plutôt (et au maximum).

2. Mes questions:
a) Puis-je quitter l'appartement sachant que faire un état des lieux avec un meuble au milieu va être compliqué?
b) Puis-je demander une réduction de loyer parce que l'appartement n'est pas habitable?
c) Et surtout, si je le fais, la CAF risque-t-elle de me tomber dessus car je n'ai quasiment pas dormi dans l'appartement? Si j'obtiens une réduction de loyer, je risque peut-être de devoir restituer, soit une partie de la réduction de loyer obtenue (pour que mes aides ne soient pas supérieures au loyer payé) soit la totalité des aides perçues car je n'y ai pas assez dormi, et vous comprenez pourquoi.

Sinon aussi, pour que vous comprenez ma décision de le louer, il est aussi super bien situé et j'aimais le fait qu'il soit meublé (avant que le meuble ne tombe...)

J'espère que j'ai été assez clair, si j'ai oublié un détail n'hésitez pas à poser votre question.

1 réponse

Messages postés
19339
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
15 janvier 2020
7064
Bonjour,
Donnez votre congé, avec le préavis légal (1 mois ou 3 mois). C'est tout ce que vous pouvez faire.
Attention : si vous touchez des aides de la CAF sans habiter sur place, c'est anormal. En cas de contrôle la CAF peut demander de TOUT rembourser (pas juste le surplus)
Dossier à la une