La mère peut-elle refuser de prendre son enfant après un droit d'hébergement ?

Signaler
Messages postés
4
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
5 janvier 2020
-
djivi38
Messages postés
31357
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
18 janvier 2020
-
Bonjour,

Je me trouve dans une problématique très rare. J'ai divorcé par consentement mutuel le 04 avril 2019.
La mère a la garde des enfants.
J'ai un droit de visite et hébergement du vendredi sortie du périscolaire au dimanche 18h les semaines paires. et la moitié des vacances scolaires.

Jusqu'ici tout est normal....

Concernant les vacances scolaires il est précisé dans notre convention de divorce ;

"Pour les vacances d'été , elles seront fractionnées par quinzaine. Le choix appartient au père les années paires et à la mère les années impaires avec un délai de prévenance de 3 mois"

"Le passage de bras pendant les vacances se déroule les samedi à 10 heures au domicile de Madame XX."


Pour les vacances d'été 2019, mon ex-femme m'a envoyé un mail me précisant les 2 quinzaines de vacances qu'elle avait choisies : du samedi 10h au samedi 10h pour les 2 quinzaines.

Donc je suis allé prendre mes filles pour mes quinzaines les samedi matin 10h au domicile de mon ex-femme et je les ai déposées les samedis matins à 10 heures au domicile de mon ex-femme après mes quinzaines vacances.

Depuis la rentrée scolaire 2019/2020, mon ex-femme s'est donnée le droit d'interpréter à sa manière la convention de divorce.

Je m'explique : après les vacances scolaires de la Toussaint, je suis allé déposées mes filles au domicile de mon ex-femme le samedi 02 novembre à 10h. Elle était absente. Mon ex-femme avait profité du vendredi 1er novembre férié pour partir en week-end avec son conjoint !

Je suis allé déposé une main courante pour me protéger au cas où elle aurait la bonne idée d'aller déposer plainte pour non présentation d'enfant.

Mon ex-femme est venue chercher mes filles le dimanche soir à 18h et m'a envoyé un mail une heure après me disant que j'avais mal "interprété" la convention de divorce et que mes semaines de vacances scolaires se terminaient le dimanche soir à 18h !

J'ai saisi le JAF et nous sommes convoqués le 27 janvier 2020 pour ce problème.

Hier matin à 10h je me suis présenté à son domicile pour déposer mes filles. Mon ex-femme était absente. Je l'ai appelé et elle m'a dit qu'elle m'avait envoyé un mail le vendredi soir me disant qu'elle viendrait récupérer les filles chez moi ce dimanche à 18h et cela à chaque vacances scolaires !

Rebelote, je me suis rendu au commissariat pour déposer plainte et là, je me suis retrouvé devant un mur : les policiers ont reconnu, en lisant la convention de divorce, que mon ex-femme était dans l'obligation de prendre nos filles le samedi matin à 10h mais impossible d'enregistrer une plainte car il n'existe aucun qualificatif pour une mère qui refuse de récupérer ses enfants alors qu'elle en a la garde. Par contre j'ai été obligé de déposer une main courante pour me protéger au cas où elle aurait la bonne idée d'aller déposer plainte pour non présentation d'enfant. !

Est-ce normal ? Y-a-t-il une loi qui condamne un parent qui refuse de récupérer son enfant alors qu'il en a la garde ?

Je vais envoyer une copie de la main-courante au JAF et à mon ex-femme à ajouter pour l'audience du 27 janvier 2019.

Merci par avance pour vos réponses.

Cordialement

2 réponses

Messages postés
3984
Date d'inscription
lundi 1 octobre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
18 janvier 2020
471
le droit de garde, n'est pas une obligation

si ça se reproduit trop souvent, su=i tu le veut, tu peut demander une réduction de son droit de garde

en attendant, t'est dans la m....
Messages postés
31357
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
18 janvier 2020
6937
bonjour,

"Je vais envoyer une copie de la main-courante au JAF et à mon ex-femme à ajouter pour l'audience du 27 janvier 2019. "
Ne vous trompez pas de date dans votre courrier : on est en 2020 !!

Bon courage à vous.
Dossier à la une