Changement de weekend de 2 enfants de 2 mères diffèrentes

-
Bonjour à vous,

Je vous explique la situation. Je suis papa de deux petites filles (9 ans et 5 ans) de mère différentes.
La première étant né d'une union libre, la seconde d'un mariage dont nous avons divorcé.

J'ai obtenu, 2 jugements équivalents, soit la garde de mes filles les weekend pairs et la moitié des vacances.

La mère de ma première fille n'est actuellement pas en ménage.
La mère de ma seconde fille est en ménage depuis bientôt 3 ans avec un homme lui même séparé et ayant 2 enfants en garde alternée.

La mère de ma seconde fille souhaiterai que je change tous les weekend de garde pour la semaine impair, son conjoint ayant ses enfants le weekend où ma fille n'est pas là, et ils ont ma fille le weekend où ils n'ont pas ses enfants.
Par conséquent, la famille recomposée de mon ex femme ne peut pas avoir de weekend commun avec ma fille, les activités sont donc décalées, voir même caduque. De plus, ni mon ex femme et son conjoint n'ont pas de weekend seuls sans enfants (conséquence: obligation de faire garder ma fille s'ils veulent se retrouver à deux).

Le soucis, c'est que la mère de ma première fille refuse de changer les weekend, car elle ne souhaite pas arranger mon ex femme notamment, et je ne peux pas me permettre de séparer mes enfants de mes weekends.

La mère de ma première fille peut-elle s'opposer à cette demande, tout en sachant que cela ne change rien pour elle ni pour moi, et que je pense que cette demande est utile dans l'intérêt de ma seconde fille et son épanouissement au sein de sa nouvelle famille?

Je souhaitais ne pas refaire de jugement, seulement un arrangement entre nous, mais ai-je un recours, suis-je obligé de faire un nouveau double jugement pour régler cette situation?

De plus, le conjoint de mon ex femme a ses vacances obligatoires au mois d'Août, j'avais donc demandé à la mère de ma première fille si je ne pouvais pas l'avoir au mois de juillet tous ans, afin que ma seconde fille ne se retrouve pas sans vacances avec sa nouvelle famille 1 an sur 2, où que mon ex femme ne me sucre pas, comme c'est le cas actuellement, deux semaines de mes vacances au mois d'Août quand c'est ma période.
Notre jugement stipule que les vacances se répartissent ainsi: la première moitié les années pair pour moi, la seconde moitié les années impair pour moi.
Cette année, mon ex femme m'a donc demandé d'avoir ma fille pendant deux semaines au mois d'Août, ce que j'ai accepté en bonne intelligence, étant donné que la mère de ma première fille refuse le changement.
Peut-elle réellement s'y opposer? Ai-je un recours à ce niveau-ci aussi?
Pour moi, clairement, ce n'est pas pour arranger mon ex femme que je souhaiterais accepter sa demande, mais plutôt dans l’intérêt de ma seconde fille, qui se voit alors lésé de vacances en famille (et moi aussi) 1 an sur 2.

Question supplémentaire ne concernant pas cette demande actuellement:
En outre, je suis actuellement en couple avec une femme qui a deux enfants placés (à cause de son ex conjoint). En supposant qu'elle obtienne la garde de ses enfants un weekend sur deux seulement et la moitié des vacances, et que cela tombe sur le weekend où je n'ai pas mes enfants, puis-je faire une demande de modification de jugements pour changer les weekend? La mère de ma première fille peut-elle s'opposer à ce changement?

Je vous remercie de vos réponses.
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
781
Date d'inscription
samedi 16 février 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
14 novembre 2019
175
0
Merci
Bonjour,

Votre être compagne veut appliquer le jugement, c'est son droit.
Vous devez saisir le jaf pour demander à le faire modifier.

Concernant les vacances, votre ex femme ne vous sucre rien, vous avez choisi de vous arranger.
Ca ne concerne en rien votre ex compagne.

Pour votre dernière question, je pense qu'avant de demander quoi que ce soit de manière officielle, mieux vaut attendre que votre compagne obtienne un droit de visite et d'hébergement, que les choses se remettent en place progressivement.

Je ne vois pas trop ce que votre ex femme vient faire là dedans…

Il est compréhensible que vous souhaitez avoir vos enfants le même we mais évitez de dire au juge que votre ex doit faire garder votre fille quand elle veut sortir.
Walik_1
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 22 octobre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
22 octobre 2019
-
(Bon, j'ai du créer un compte pour pouvoir vous répondre.)

Bonjour,

Merci pour votre réponse.
Pour le moment, je ne fais que demander des avis, concernant mon ex compagne (que je vais nommer Mme A), ses raisons ne sont pas de vouloir faire respecter le jugement, car sinon elle l'aurait toujours fait sans m'embêter quand je refuse de m'arranger car je ne peux pas décaler absolument tout tout le temps.
Dernièrement, "Mme A" m'a bien sucré la moitié de mes vacances avec ma fille, j'avais accepté qu'elle parte un weekend pour un baptême dans sa famille, ce qui me semblait normal, mais elle n'est jamais revenue, prétextant de fausses choses et comme je refusais que ma première fille ne revienne pas (car c'est mon droit de garde) elle m'a ensuite attaqué sur ma situation professionnelle et autre, jusqu'à me rabaisser gentiment, et j'ai fini par céder à son caprice (ce que je n'aurais pas du faire d'ailleurs).

Je cède toujours à leurs caprices, et c'est souvent "Mme A" qui s'arrange le moins avec moi. Par exemple, elle a déménagé à plus de 200km sans prévenir dans les temps, lorsque j'ai demandé un nouveau jugement pour partage des trajets, elle m'a attaqué en justice pour vice de procédure et demande de dommage et intérêts.

Il n'y a malheureusement pas que les femmes qui vivent des situations à la con.

Là, concernant "Mme A" et mon ex femme (que je vais nommer Mme B), c'est surtout un conflit entre elles qui fait qu'elle refuse de changer les weekends. Concrètement, pour "Mme A" cela ne change rien, et pour moi encore moins.
Pour ma part, je ne prends en compte que l'intérêt de ma seconde fille pour le coup, son épanouissement au sein de la nouvelle famille. Alors oui, je m'arrange avec "Mme B" pour qu'elle puisse aller en vacance lorsque je l'ai au mois d'Août (et légitimement je peux comprendre "Mme A" pour ce refus quand elle dit que le mois d'Août est plus cher pour partir en vacances).
Par ailleurs, "Mme A" me sucre aussi mes vacances de la Toussaint en ayant envoyé ma première fille en colonie de vacances pour deux semaines, mais que dire... Cela va faire plaisir à ma fille, donc je ne refuse pas, et si je le fais, on va me voler dans les plumes de nouveau, j'ai donc accepté, mais rien n'est écrit, tout est oral, je n'ai signé aucun papier, j'ignore même l'adresse de cette colonie... J'ai pourtant l'autorité parentale partagée.

Je tente de voir avec "Mme B" si son conjoint ne peut pas, par facilité changer ses gardes, effectivement, de mon côté il me faudrait deux jugements pour une personne. Le soucis, c'est que "Mme B" est chinoise et ne comprends pas encore assez le français pour l'expliquer à son conjoint, je dois donc trouver un moment pour le voir pour lui demander ce qui le bloquerait dans cette démarche.

Pour la dernière question, elle était en prévision, bien entendu que je vais attendre de voir ce qui se passe à ce niveau là.
Si "Mme A" entre dans cette histoire, c'est surtout parce qu'elle à toujours évoqué, vis-à-vis du changement de weekend avec "Mme B", qu'elle ne changerait pas car si un jour elle rencontre quelqu'un... Je ne sais trop quoi... Donc, je me demandais si c'était bloquant de mon côté, ayant rencontré quelqu'un avec des enfants.

Pour finir, bien entendu que je n'évoquerais pas le fait que "Mme B" doit faire garder ma seconde fille pour avoir un weekend de libre, sinon je pourrais tout aussi bien le faire pour la première, et ce n'est pas mon but.

Je posais la question pour ce schéma-ci, mais j'aurais aussi bien d'autres questions, concernant "Mme A", qui me trotte un peu, mais j'en ferais un nouveau sujet lorsque le moment se présentera.

Dans tous les cas, je sais que je ne fais pas partis de ceux qui ont la force de toujours refuser les arrangements, surement que cela me dés-sert, mais jusque là, je me plis en quatre, surtout lorsque l'on me dit que mes filles seraient heureuse que j'accepte, et ça, elles l'ont toutes les deux compris.

En tout cas, je vous remercie encore de votre réponse.
Commenter la réponse de goyave28
Dossier à la une