Suivi Cap Emploi

Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 12 octobre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
16 août 2019
- - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme - 16 août 2019 à 13:48
Bonjour,

Je m'adresse à vous car je suis en difficulté. Je me suis présenté avec un niveau académique de type BTS comptable à Cap Emploi, suite à un burn out à mes 33 ans.

Bien qu'ayant un parcours plutôt facile à vendre ayant travaillé dans de grosses sociétés je suis bloqué à Cap Emploi depuis 6 ans maintenant, face à une conseillère qui néglige sa mission d'accompagnement vers l'emploi en m'envoyant faire du remplissage dans des formations inadaptés à mon cursus puisque de niveau 3ème. Je passe sur le fait que ces formations sont redondantes avec ce que l'on m'a fait faire il y a 10 ans par ailleurs.

Pour l'heure cette conseillère met en doute mes capacités et ne veut pas m'orienter auprès d'un job coach (service public la aussi) sous prétexte que je dois "prouver mes aptitudes comptables". Compétences que je dois mettre à l'épreuve en trouvant un stage (ce que les formatrices et la directrice en personne ont bien étés incapables de faire lors d'une session formation en février pour moi et une consœur moins bien diplômée mais comptable tout de même).

Son plan de carrière pour moi se résume à m'envoyer faire une formation AFPA alors que j'ai fait cette même formation 10 ans plus tôt et uniquement pour l'aspect financier, puisque le test d'entrée m'aura valu la note maximale.

Il est difficile pour moi de nier que ma conseillère ne sait pas de quoi elle parle en m'expliquant que j'ai "oublié" mon métier ou que les "logiciels" ont changés et que je me mettrais donc en difficulté. Qui plus est quand quelques mois plus tôt un centre de formation à lui aussi peiné à montré sa compétence sur le sujet et s'est retrouvé finalement à devoir statuer un constat d'échec.

La difficulté pour moi est la suivante. Si je montre des signes de désaccord comme ce fut le cas 3 ans plus tôt, la réponse fut simple, on m'a donné 4 rdv à l'année à 3 mois d'intervalles, jusqu’à ce que j'accepte de ramasser l'ivraie, insatisfait de l'oisiveté dans laquelle je me retrouvais plongé. Si j'exprimais mon désaccord par écrit, je me retrouvais à faire face à une nouvelle accompagnatrice et le problème revenait à son point de départ.

J'ai accepté depuis 3 ans les missions les plus inutiles qui soit en expliquant à ma conseillère que j'attendais en retour une orientation job coach. 3 ans après ma conseillère prétexte que je ne lui en jamais exprimé l'intérêt. Autant dire que la voix de la diplomatie aura échouée. Pour l'heure je ne peux que me targuer d'avoir un trou de 6 ans sur mon CV du fait de mon orientation Cap Emploi, simplement car j'ai des difficultés à me trouver un travail.

Je précise qu'il y a 3 ans on m'a proposé de faire un bilan de compétences et que c'est au cours de ce même bilan qu'une équipe de fonctionnaires ont tranchés sur le besoin de m'envoyer vers le job coach, cette initiative n'était pas la mienne.

La diplomatie ne fonctionnant pas et n'ayant pas envie de me retrouver sur la touche ad vitam eternam, je voulais savoir si à part monter un dossier avec le défenseur de droit (démarche qui met un temps fou à mener à son terme), estimant avoir été lésé, dans le cadre de la mission d'accompagnement tenue par cap emploi, qui n'a à aucun moment tenu compte de mon niveau académique, il y aurait une autre solution ?

Je tiens à préciser que de toute manière j'ai contacté le Job Coach récemment, n'ayant pas lu ou que ce soit que j'avais besoin de l'aval de mon accompagnatrice.

Merci pour votre temps.

Cordialement
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
11051
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 août 2019
1997
0
Merci
Bonjour

Vous voulez faire quoi en fait ? Si je comprends bien vous souhaitez être accompagnée mais par une autre structure

Mais au delà de l’accompagnement, quel est votre souhait ?
leviathan53000
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 12 octobre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
16 août 2019
-
Et bien écoutez retourner vers l'emploi ou a défaut que l'on me propose des missions en rapport avec mon cursus. Pour information mon dernier emploi était gestionnaire de crédit dans une grande enseigne bancaire, je me retrouve après 6 ans d'accompagnement Cap Emploi avec deux formations niveau brevet des collèges s'échelonnant sur 2 mois ... autant dire que la mission "d'accompagnement vers l'emploi" n'est ni faite ni à faire.

J'ai perdu 6 ans de ma vie à attendre que cet accompagnement porte ses fruits mais le résultat est plus que préjudiciable pour ma carrière. Le pire étant que le statu quo qui règne en ces murs est affligeant si je ne suis pas d'accord je suis renvoyé chez moi jusqu'à ce que je change d'avis.

Honnêtement je n'ai aucune lecture sur mes options hormis en référer au défeuseur des droits, que j'ai déjà contacté par mail mais qui bien sur, doit avoir du travail par dessus la tête.

Sauriez-vous m'éclairer un peu plus ? Je ne suis même pas certain de pouvoir demander à être à nouveau accompagné par Pole Emploi pour être honnête.

Cordialement
Commenter la réponse de caroledu92
0
Merci
Compétences que je dois mettre à l'épreuve en trouvant un stage (ce que les formatrices et la directrice en personne ont bien étés incapables de faire lors d'une session formation en février pour moi et une consœur moins bien diplômée mais comptable tout de même).

Le problème c'est que c'est à toi te trouver le stage pas aux autres.

je voulais savoir si à part monter un dossier avec le défenseur de droit (démarche qui met un temps fou à mener à son terme), estimant avoir été lésé, dans le cadre de la mission d'accompagnement tenue par cap emploi, qui n'a à aucun moment tenu compte de mon niveau académique, il y aurait une autre solution ?

Tu vas perdre ton temps pour rien et le défenseur des droits refusera au final ton dossier.

Car ta conseillère va simplement écrire que cela fait 6 ans que tu n'as pas de boulot, que tu n'as pas été capable de trouver un stage. Tout le monde va conclure que tu es soit un incapable, soit que tu mets de la mauvaise volonté et que tu es un glandeur.

En conclusion mieux vaut faire profil bas car je suppose que tu touches des allocations comme l'ASS ?
Si c'est bien le cas, sache que si tu les fais trop chier ils peuvent te supprimer ce revenu au prétexte que tu n'as pas une recherche active d'emploi.

Si par contre tu ne touches pas d'allocation et que tu as du temps à perdre, oui tu peux d'engager dans des démarches pour les faire chier mais ça ne donnera quand même rien.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Dossier à la une