Une fille qui veut connaitre ses "demi-fréres" au bout de plus de 14 a

- - Dernière réponse : Gayomi
Messages postés
6391
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
22 août 2019
- 1 août 2019 à 13:37
Bonjour,
Le mari de ma soeur a eu une liaison il y a 16 ans de cela, liaison qui a pris fin assez rapidement.
Quelques mois après la fin de cette liaison, mon beau-frère a appris que son ex-maîtresse était enceinte de 6 mois... je suppose qu'elle a dû lui dire, à l'époque, qu'elle ne lui réclamerait rien... Bien sûr, il n'en a jamais rien dit à son épouse, ma soeur, ni à ses enfants légitimes, mes neveux.
Fin 2018 son ex-maîtresse aurait retrouvé sa trace sur Facebook et repris contact avec lui pour lui dire que sa fille voulait faire la connaissance de ses demi-frères. Du coup le "scandale" a éclaté hier au soir dans le foyer et maintenant épouse et enfants sont au courant de la situation...
Mon beau-frère ayant une bonne situation, je m'interroge sur le motif de la démarche de sa "fille" sûrement initiée par sa mère. Que peut-il (mon beau-frére) craindre question financière et autre SVP ?
Quel recours a cette femme, son ex-maîtresse ? Inutlie de préciser que cette histoire chamboule tout le monde... Merci pour vos réponses
Afficher la suite 

5 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
6391
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
22 août 2019
1917
1
Merci
je m'interroge sur le motif de la démarche de sa "fille" sûrement initiée par sa mère.
Et si vous laissiez votre beau-frère se débrouiller avec son passé ? Et votre sœur avec ses questions ?
Je comprends que ce passé bouscule, mais ce n'est pas, me semble-t-il, aux "extérieurs" à rajouter questions et avis. Un psy ou avocat leur seront sans doute utile, essayez de rester en dehors.

Que peut-il (mon beau-frére) craindre question financière
D'assumer son passé, non ? Et ces questions financières ne vous regardent pas, non ?

Fin 2018 son ex-maîtresse aurait retrouvé sa trace sur Facebook et repris contact avec lui pour lui dire que sa fille voulait faire la connaissance de ses demi-frères
Votre beau-frère a répondu à la recherche Fb de son ex. Il lui était facile de ne pas répondre à un quelconque message. A lui maintenant, et à votre sœur, d'en tirer les conséquences.
Le seul conseil que je peux vous donner est d'être à l'écoute mais évitez de vous mêler des "solutions".

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 23895 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Gayomi
Messages postés
9589
Date d'inscription
vendredi 12 avril 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
23 août 2019
3602
1
Merci
Bonjour

Niveau légal, s'il ne l'a pas reconnue elle n'est pas sa fille, il n'a donc aucune obligation envers elle.

La fille quand elle sera majeure, ou sa mère dès maintenant, peut intenter une action en recherche de paternité pour prouver qu'il est bien le père de cette jeune fille. Il devra alors, s'il est bien le père, payer une pension alimentaire pour elle tant qu'elle ne sera pas indépendante. Il n'aura jamais d'obligation de la voir mais s'il refuse la pension alimentaire sera d'autant plus importante. Elle aura aussi droit à la même part d'héritage que ses frères et sœurs sur l'héritage de leur père commun.

Il a fait une bêtise à lui d'en assumer les conséquences. Pas la peine de faire un scandale familial pour une histoire qui date de 16 ans et ne regarde que le père présumé et sa fille potentielle.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 23895 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Mariondavril
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 1 août 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
1 août 2019
-
Bonjour,
En effet il ne l'a pas reconnue et elle est peut-être aussi adoptée. Ma soeur est anéantie et elle n'a que moi, d'où ma présence sur ce forum et mon questionnement. Oui le beau-frère doit assumer les conséquences de ses erreurs, aucun souci quant à ça, ce sont les dommages collatéraux qui m'inquiètent d'autant plus que tout cela fait suite à un événement dramatique survenu il y a quelques mois.
Donc oui c'est un drame familial.
Gayomi
Messages postés
6391
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
22 août 2019
1917 -
Je comprends. Encouragez votre sœur à consulter un psychologue ou un psychiatre. Vu l'événement, ce ne sera pas de trop !
D'ici quelques temps, chacun tirera les conclusions qu'il peut de la situation.
Commenter la réponse de Ysabe_l
Messages postés
1470
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Contributeur
Dernière intervention
22 août 2019
655
0
Merci
Bonjour,

je m'interroge sur le motif de la démarche de sa "fille" sûrement initiée par sa mère
Vous en avez la preuve ?

Vous semblez sous-entendre que cette fille (soutenu par sa mère) viendrait dans le but de soutirer une pension ou de l'argent au père.
On peut aussi garder la possibilité qu'elle souhaite juste connaitre qui est son père et qui sont ses frères et sœurs. Elle est humaine aussi, ressent peut être le besoin de savoir et n'est pas responsable des actes de ses parents de l'époque.

Peut être demandera t'elle une pension alimentaire ? C'est son droit et ce serait normal, quelque soit la situation financière de son père
Je ne vois pas ici de problème à part des problèmes de famille. Tout le reste n'est que présomption venant de la partie de la famille se sentant "trompée".
Commenter la réponse de AN.Banker
0
Merci
Bonjour,
Je ne demande pas un jugement je demande des réponses à mes questions. En effet aucune preuve de quoi que ce soit, tout n’est que supposition et oui aussi c’est une affaire de famille, mais ce forum est dédié à ce genre de situation.
Commenter la réponse de Mariondavril
0
Merci
Mais qui êtes vous pour vous poser en juge et parti ???? Pour quelle raison je n’aurais pas le droit de poser des questions ?? C’est une blague votre réponse !
Commenter la réponse de Mariondavril
Dossier à la une