Abandon de poste depuis 2 mois déjà

Signaler
-
Messages postés
38663
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 juin 2021
-
Bonjour,


Je me permet de vous envoyer cette question pour avoir quelques renseignements. Je vous explique mon cas en bref.

Le 6 novembre 2018 j'ai été engagée pour un cdd de 2 mois. Le 6 janvier mon contrat à été prolongé jusqu'au 6 juillet. Au courant du mois de février l'ambiance au travail à commencer à se dégrader. Harcèlement humiliations etc.. qui ont rendu impossible pour moi de rester dans l'entreprise. le lundi 1er avril j'ai fais un arrêt maladie, j'ai expliquer à mon docteur que jetais à bout que ce n'était plus possible, arrêt d'une semaine jusqu'au dimanche 7 avril. Le 8 avril je suis retourner au travail expliquant à ma patronne que je souhaitais quitter l'entreprise elle m'as fais convoquer par le patron deux jours après. Étant sans domicile depuis peu j'ai demander une autre solution que la démission pour pouvoir avoir l'allocation chômage en attendant de retrouver du travail. Le patron m'as demander de partir à ma pause à 12h30 et de ne plus revenir, qu'il allait me licencier et que ce serait fini. Il m'as dis de ne plus jamais donner de nouvelles, de ne pas me présenter à l'entretien ou j'allais être convoqué et de ne jamais dire à personne qu'il m'avait conseiller de faire ça. Je n'ai à ce jour rien reçu à part un courrier il y'a un mois qui me disait de justifier mes absences sous 24h.  Pas de convocation à un entretien non plus.Ma question est : que puis je faire à part être coincer jusqu'au 6 juillet ? Je sais d'avance que je suis la fautive mais je cherche des réponses venant de professionnels pour savoir si il y'a quelque chose que je puisse faire ou rien. Je vous remercie d'avance de votre réponse et vous souhaite une excellente journée.

1 réponse

Messages postés
38663
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 juin 2021
3 173
Salut

Sois revenir à votre poste, sois attendre un hypothétique licenciement pour abandon de post qui peut très bien ne jamais arriver avant le 6 juillet.