Litige grave, location Rentalcars

- - Dernière réponse : ginto5
Messages postés
9085
Date d'inscription
mercredi 4 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juin 2019
- 10 juin 2019 à 14:04
Je vous partage ma mauvaise expérience avec la société rentalcars.
J’ai réservé un véhicule avec la société rentalcars pour avril 2019.
Lors du retrait à l’agence de location, on m’a demandé un complément obligatoire de 163.95euros, somme jamais mentionné sur le contrat au préalable. J’avais l’obligation de payer si je voulais prendre le véhicule de location. Après ce chantage et paiement de la somme, on m’a remis un véhicule de catégorie inférieur ! Rentalcars était injoignable à ce moment mais le lendemain, le service commercial de Rentalcars me confirme par écrit que si restitution rapide du véhicule, je serais rembourser au prorata du nombre de jours de location et le remboursement se fera sous 5 à 7 jours. Voilà 2 mois passés et après plusieurs relances et écrits, j’attends toujours un montant approximatif de 330euros. Pour information, le service clientèle en charge du dossier est injoignable par téléphone.
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
9085
Date d'inscription
mercredi 4 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juin 2019
2093
0
Merci
Bonjor,

Rentalcars n'est pas un loueur de voitures mais un courtier vous mettant en relation avec des loueurs de voitures.
Autremeznt dit, Rentalcars prélève simplement une coquette commission (20 voire 25 %) sur le montant que vous payez.
Rien d'étonnant à ce qu'ensuite, le vrai loueur soit tenté de se "refaire" en vous fournissant un véhicule de catégorie inférieure et en tentant de vous faire souscrire des garanties additionnelles.

Une simple recherche sur internet avec les mots "rentalcars" et "arnaque" vous renseignera.

Pour ce qui est d'un recours, bonne chance...car le siège de Rentalcars n'est pas la porte à côté.

Bonne lecçon pour la prochaine fois, ce sera bien le seul bénéfice de votre décevante expérience.
Commenter la réponse de ginto5
Dossier à la une