Accès à un local interdit aux membres non de la commune

Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 7 juin 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juin 2019
-
Bonjour à tous,

Je ne sais pas si mon sujet se trouve dans le bon forum.

Je suis trésorier d’une association loi 1901. C’est une association pour les jeunes de la commune et des communes voisines. Nous disposons d’un local communal depuis maintenant 4 ans, que l’ancien maire nous avait mis à disposition. Cependant le maire ayant changé, celui qui le replace depuis 2 ans maintenant souhaite nous modifier la convention. Il nous a fait parvenir une convention indiquant que seuls les membres de la commune avaient accès au local.

Ma question est la suivante: le maire de la commune a-t-il le droit d’empêcher l’accès au local aux membres qui ne vivent pas dans la commune ?

Il me semble que limiter l’accès uniquement à des membres de la commune est discriminatoire.

Cela fait plusieurs mois qu’il nous cherche des noises. Il voulait au début nous interdire l’accès au local sans réel motif, nous avons fait signer une pétition. Nous avons eu une réunion avec lui et ses conseillers mais il ne semble pas vouloir lâcher l’affaire.
Afficher la suite 

3 réponses

Messages postés
72862
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 juin 2019
6275
0
Merci
C'est en effet tout simplement un critère de discrimination visé par l'article 225-1 du Code pénal : " Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques sur le fondement de leur origine, de leur sexe, (...) de leur lieu de résidence, de leur (...) "
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417828

La sanction encourue dans ce cas est de trois ans de prison et de 45 000 € d'amende prévue par l'article 225-4 du même code.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=716AB63B94C3F9036A786E51C8E4C0B3.tplgfr42s_1?idArticle=LEGIARTI000020630926&cidTexte=LEGITEXT000006070719&dateTexte=20190607&categorieLien=id&oldAction=&nbResultRech=
https://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/egalite-professionnelle-discrimination-et-harcelement/article/la-protection-contre-les-discriminations#Quelles-sont-les-sanctions-prevues-pour-l-auteur-de-la-discrimination-nbsp

Faites savoir au maire, par écrit, que vous ne pouvez pas accepter de co-signer un document contenant des clauses manifestement illégales.


--
Pierrecastor
Messages postés
34601
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 juin 2019
1338 -
Salut,

Hum, je ne sais pas si cet article s'applique dans ce genre de cas. Ma médiathèque applique bien des tarifs distincte selon que je sois de la commun ou non. De même, si je veux louer la salle des fêtes du village de mes parents, ça n'est pas le même tarif selon que j'y habite ou non.
Commenter la réponse de BmV
Messages postés
72862
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 juin 2019
6275
0
Merci
Entre appliquer un tarif territorialement discriminatoire et interdire formellement l'accès à un local, il y a une marge.
Encore que j'aimerais comprendre sur quel argument cette discrimination tarifaire basée sur le lieu de résidence s'appuie pour être applicable....

Par ailleurs, cet article du Code pénal, qui ne comporte nulle restriction, s'applique bien dans TOUS les cas : il définit juridiquement tous les aspects qui permettent de qualifier un acte de discriminatoire.

--
Commenter la réponse de BmV
0
Merci
Oui, dans notre cas, il nous a transmis une convention qui interdisait formellement l’accès aux jeunes qui ne vivent pas dans la commune. Grosso modo, les adhérents des communes voisines ayant payé une cotisation dans notre association n’auraient plus le droit d’accéder aux mêmes prestations que ceux vivant sur la commune.
Ce maire est incompétent. Il pense tout savoir et se dit être de notre côté et uniquement respecter ce que veulent les conseillers municipaux mais s’il souhaitait réellement le bien de notre association, il ne nous chercherait pas de problème. La très grande majorité de la population est de notre côté, nous avons dû leur expliquer en quoi consistait notre association car les conseillers faisaient passer des rumeurs sur notre association dans le but de nuire à celle-ci.
Commenter la réponse de lamewicain
Dossier à la une