Mariage avec une femme africaine en situation irrégulière en France

Messages postés
6
Date d'inscription
dimanche 2 juin 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 juin 2019
- - Dernière réponse : 973cucuta20
Messages postés
6
Date d'inscription
dimanche 2 juin 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 juin 2019
- 2 juin 2019 à 22:52
Bonjour,

La femme africaine est entrée illégalement dans le pays en 2012.
En 2015 elle s'est mariée avec un Français (de souche).
Ce mariage a été autorisé par l'Administration APRES UNE ENQUETE APPROFONDIE sur le bien-fondé de cette union.
L'Africaine bénéficie de l'Aide Médicale de l'Etat.
Elle n'a pas de vraie formation professionnelle.
Elle voudrait que sa situation se régularise pour pouvoir se former et trouver un emploi.
Quelles solutions juridiques existent-ils pour la régularisation de sa situation.
En résumé elle est mariée depuis 4 ans avec un Français et vit illégalement sur le territoire depuis 7 ans.
Que peut lui être opposé pour sa régularisation ?
Que contient la Convention de Marrakech à ce sujet ?
Merci pour vos réponses.
Afficher la suite 

4 réponses

Meilleure réponse
4
Merci
Bonjour

opposé pour sa régularisation
Le défaut d'entrée régulière avec un visa, l'OQTF, pas de passeport valide
certaines graves condamnations pénales, violences.




Français de souche, cette dénomination coloniale du 19e utilisée en son temps par l’administration française ne désignait au départ que les colons (français et européens) installés de longue date dans les colonies.
Je suppose que vous vouliez dire né en France de parents eux-mêmes nés en France double droit du sol.

Le contexte historique a changé, elle a plus un sens raciste et sert à faire la distinction les français issus de l'immigration et ceux supposément français nés en France depuis plusieurs générations, qui ont pourtant des ancêtres étrangers.

Dire « Merci » 4

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 21345 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

973 c'est Cayenne, vous allez prendre rv à la prefecture suivant les modalités fixées et faites votre dossier avec une association de sans papier, puis vous leur demandez de vous accompagner ainsi qu'à votre époux.

au minimum être toujours ensemble.
votre acte de naissance avec filiation récent,
passeport valide
acte de mariage, livret de famille,
preuves de présence depuis entrée si possible, de vie commune : factures et pièces aux deux noms banque, déclarations de revenus,
preuve de nationalité française du conjoint,
attestations sur l'honneur de vie commune , de non polygamie,
Du bonus diplômes, Si le mari bosse c'est un plus.
Vous pouvez demander votre extrait de casier judiciaire français et étranger, cela leur évitera déjà d'avoir un a priori.


S'ils refusent l'admission exceptionnelle pour défaut d'entrée régulière, soit vous contestez le refus avec un avocat, soit vous rentrez déposer une demande de visa long séjour conjoint de français au consulat de France *
  • Indispensable : au cas où vous rentriez, il faut avoir fait transcrire à votre consulat, le mariage français et pensé à redemander des actes récents avec filiation, mis à jour du mariage.


Cdt
973cucuta20
Messages postés
6
Date d'inscription
dimanche 2 juin 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 juin 2019
-
Bonsoir,*

Merci d'avoir pris le temps de votre interrogation.
Le Français en question est bien français, de père et de mère françaises depuis plusieurs générations.

Comme vous êtes opposé à la régularisation, et je respecte votre point de vue, cela n'apporte pas une réponse à mon interrogation.

Merci tout de même
Bonsoir


Vous faites erreur de lecture.

J'ai juste cité une partie de votre question et répondu en dessous.
Que peut lui être opposé pour sa régularisation ?
973cucuta20
Messages postés
6
Date d'inscription
dimanche 2 juin 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 juin 2019
-
merci pour cette réponses concrète.

Bonne soirée
Commenter la réponse de Ben
Messages postés
14522
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
15 juin 2019
4910
2
Merci
Bonjour,
un français de souche ça n'existe pas. il est français point.
Energizor
Messages postés
16393
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 juin 2019
8673 -
Et "Africaine", ce n'est pas une nationalité.
anemonedemer
Messages postés
14522
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
15 juin 2019
4910 > Energizor
Messages postés
16393
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 juin 2019
-
tout à fait.
973cucuta20
Messages postés
6
Date d'inscription
dimanche 2 juin 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 juin 2019
-
bonsoir,

Merci pour le temps pris pour votre réponse.

Il s'agit bien d'un Français marié avec une femme d' origine africaine, hélas, en situation irrégulière .

En l'occurrence il s'agit d'un cas réel.

Merci encore
Commenter la réponse de anemonedemer
Messages postés
1875
Date d'inscription
lundi 25 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
15 juin 2019
434
0
Merci
Bonjour,

C'est vous l'africaine ? ou bien c'est un devoir d'étudiant ?
Pourquoi parlez vous du pacte de Marrakech?
973cucuta20
Messages postés
6
Date d'inscription
dimanche 2 juin 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 juin 2019
-
Bonsoir,

Merci d'avoir pris le temps de vous être interrogé au sujet soumis en discussion.

Non, je ne suis pas l'Africaine en question. C'est ma belle-fille.
Non, ce n'est pas un devoir d'étudiant.

Quant au pacte de Marrakech il semblerait que le président de la République aurait accepté dans ce pacte le principe de la régularisation pour les personnes en situation irrégulière. Je dis bien: il semblerait.

Le cas présenté est bien un CAS REEL.

Merci encore pour votre réponse bien que n'offrant aucune piste concrète à exploiter.
Commenter la réponse de zachuka
Messages postés
6
Date d'inscription
dimanche 2 juin 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 juin 2019
0
Merci
un arrêt de reconduite à la frontière formulé par la préfecture en 2016 soit il y a trois ans.
Elle n'a pas été expulsée.
Elle bénéficie toujours de l'AME.
L'Administration laisse "pourrir" la situation.
Que faire ?
Commenter la réponse de 973cucuta20
Dossier à la une