Heritage parents

Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 17 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
17 avril 2019
- - Dernière réponse : condorcet
Messages postés
29730
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
18 avril 2019
- 17 avril 2019 à 16:49
Bonjour
Mon père est décédé il y a une quinzaine d'années. Je n'ai rien hérité si ce n'est une assurance vie à mon nom. Est ce normal ? Où est passé son argent des comptes? Ma mère vit encore. Du vivant de mon père, mes parents ont donné 150 000 francs à mon frère pour l'achat d'une maison. Cette somme apparaît dans l'acte notarial. Je n'ai rien eu. J'ai du prendre un appartement pendant des années et n'ai pas eu les moyens d'acheter un bien à moi. Mon frère lui s'en est sorti grâce à mes parents et fait fructifier son argent en bourse. Il n'est pas impossible que ma mère lui ai versé des sommes d'argent... la maison de mes parents est inhabité depuis des années, ma mère n'y habite plus et a pris un appartement...Qu'est il possible de faire pour réparer toutes ces injustices? Récupérer mes sous ? Merci
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Messages postés
29730
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
18 avril 2019
12410
0
Merci
Qu'est il possible de faire pour réparer toutes ces injustices?
Faire ce que vous n'avez pas fait depuis 15 ans :- demander le partage.
Depuis le décès de votre père vous êtes dans l'indivision avec votre mère et votre frère.
Rien ne vous obligeait à y rester.
Vous pouviez leur proposer l'achat de vos droits dans cette indivision ou, éventuellement, provoquer le partage.
Si vous ne faites rien cette situation va perdurer éternellement même après le décès de votre mère.
Commenter la réponse de condorcet
0
Merci
Merci.
Faire la demande à qui?
Que signifie acheter ses droits?
condorcet
Messages postés
29730
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
18 avril 2019
12410 -
Bonne soirée !
Commenter la réponse de Nadel1976
Dossier à la une