Travail dissimulé en association

- - Dernière réponse :  gitane2229 - 16 avril 2019 à 15:10
Bonjour à tous,

J'ai décidé d'exposer ici mon souci avec mon contrat, car je n'arrive pas à me dépêtrer de cette situation et je recherche des conseils.

J'ai eu la "chance" d'être embauché par l'association dans lequel j'étais autrefois bénévole (un CDI temps partiel de 24h, je suis réceptionniste avec une activité de graphiste micro-entrepreneur en parallèle). Au départ, tout allait bien, j'étais ravi, l'association était jeune et la dose de travail qui m'était dévolu correspondait à mon contrat. Je donnais également un peu de mon temps (en pur bénévolat et avec plaisir, et en général le week-end) pour des activités avec elle, de nature totalement différente par rapport à mon poste.

L'association a fini par gagner des soutiens très rapidement, a reçu des subventions, et a commencé à mettre en place de très gros projets (des festivals). C'est là que ça a commencé à partir en cacahuète. D'abord, je me suis retrouvé submergé, j'ai demandé à faire évoluer mon temps partiel en temps plein. ça m'a été refusé, pour remarquer ensuite que l'asso jetait son dévolu sur des services civiques et des stagiaires... qui se retrouvaient avec des missions plus que conséquentes (Responsables, organisateurs... etc.).
Pour permettre la réussite des festivals (l'attachement émotionnel est assez terrible dans ce genre de cadre), j'ai effectué un paquet d'heures supplémentaires non rémunérées (j'atteignais les 40h par semaine, sans compter mon activité !) et des missions qui tenaient du métier que j'exerce en auto-entrepreneur pas plus payées.

J'ai fini par me rendre compte de ce qui se passait et ai freiné des deux pieds, arrêtant toute heure supplémentaire et bénévolat, me limitant à mon 24h et me consacrant à mon auto-entreprise dès que l'occasion m'était donnée. Seulement, les autres ""collègues"" continuaient à travailler comme des fous, on a fini par me regarder vraiment de travers et à me demander de "faire des efforts" (pernicieux : le travail que je n'effectue pas retombe sur les épaules des autres bénévoles, ou des stagiaires).

Dans le cadre d'une entreprise normale, je serais parti depuis longtemps, mais j'ai de la famille engagée dans cette association (ma femme, et pas seulement), des amis proches, mon départ risquerait de faire valser leur situation (précaire, pour la plupart). C'est pourquoi je me sens réellement bloqué. J'aimerais savoir quels recours s'offrent à moi, surtout que si je porte plainte, ils sauront tout de suite d'où ça peut venir... puisque je suis le seul salarié.

Merci de m'avoir lu en tout cas. J'ai hâte de vous lire,
Steph
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

0
Merci
Bonjour.

A part limiter votre temps de travail à 24 heures, je ne vois pas ce que vous pouvez faire d'autre...
ou chercher un temps partiel ailleurs et changer d'employeur.

Cdt
Commenter la réponse de gitane2229
Dossier à la une