Application du 757-2 C.c ???..

Messages postés
4
Date d'inscription
vendredi 5 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2019
- - Dernière réponse : Cusmarre
Messages postés
4
Date d'inscription
vendredi 5 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2019
- 5 avril 2019 à 14:25
Bonjour à tous ,


Le conjoint survivant , héritier reservataire privé de ses droits légaux par testament authentique, peut - il prétendre à l'application de l'article 757-2 du code civil lorsque tous les légataires inscrit à l' acte de notoriété ont renoncés à la succession , ou faut t'il mandater un genealogiste pour rechercher, s'ils existent, des héritiers jusqu'au 6 ème degrés. ?Et quel sort s'il n'en existe pas ? !!

Merci à tous pour votre aide
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Messages postés
96
Date d'inscription
vendredi 13 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
10 avril 2019
22
0
Merci
Le conjoint survivant n’est pas par nature réservataire. Il le devient s’il n’a pas d’enfant. Dans ce cas il ne peut pas être privé de ses droits légaux par testament puisqu’ils sont justement prévus par la loi, soit de 1/4 de l’actif Successoral qui lui est obligatoirement dévolu
Cusmarre
Messages postés
4
Date d'inscription
vendredi 5 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2019
-
Merci de votre réponse Kelsen 15.

Ok pour la réserve héréditaire (25% dans mon cas)

En revanche , quand est il pour la QD , lorsque les légataires inscrit à l'acte de notoriété ont tous renoncés à cette succession et qu'il ne reste que l’héritier réservataire, privé de ses droits légaux et du droit viager par testament authentique ?

L' application de l'article 757-2 C.c "En l'absence d'enfants ou de descendants du défunt et de ses père et mère, le conjoint survivant recueille toute la succession."

Ce qui est le cas, pas de parents, ni de frère/sœur ni d'enfants.... Personne de connu

Ou recherche d’héritier inconnu au 6 éme degré et/ou succession en déshérence concernant la quotité disponible ????
Commenter la réponse de kelsen15
Messages postés
3922
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2019
1161
0
Merci
Bonjour
Pour avoir une réponse pertinente, il faudrait d'abord connaitre le libellé exact du testament: il faut savoir si le testament porte atteinte à la réserve héréditaire du conjoint survivant par suite de legs à d'autres personnes, ou bien si le testament dispose que les droits légaux du conjoint survivant sont purement et simplement supprimés, la sanction n'étant pas la même dans les deux cas.
Cusmarre
Messages postés
4
Date d'inscription
vendredi 5 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2019
-
Bonjour Ulpien 1

Merci pour votre réponse.

Dans ce testament , elle me prive de mes droits légaux et du droit viager, elle désigne un légataire universel et des légataires à titres universel. Nous sommes tous inscrits sur l'acte de notoriété dressé par le notaire, elle ne pouvait pas me priver de ma réserve héréditaire ( qui est d'ordre public). Donc j'ai droit à 25 % dans ma situation .

Je possède également une créance sur cette succession ( déposée chez le notaire) . Le légataire universel et les légataires à titre universels se sont donc tous désistés ( après avoir tous reçu une sommation à opter par huissiers territorialement compétent) . Je suis donc le seul héritier qui accepte la succession inscrit sur l'acte de notoriété.

La question qui se pose donc, c'est est-ce que je peux prétendre à l'application de l'article 757-2 du code civil qui explique qu' "En l'absence d'enfants ou de descendants du défunt et de ses père et mère, le conjoint survivant recueille toute la succession." ou peut on considérer cette succession comme vacante, ou bien encore rechercher des héritiers inconnus ( et non mentionnés dans le testament) avec le concours d'un généalogiste ? ( elle n'avait pas de famille : ni parents, ni frère/sœur/ ni enfant........)
Commenter la réponse de Ulpien1
Messages postés
3922
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2019
1161
0
Merci
Bonjour
Il faut d'abord rechercher l'existence éventuelle d'autres héritiers potentiels. Les légataires ayant renoncé sont réputés n'avoir jamais existé.
Le testament doit être annulé pour ce qui concerne la disposition vous privant de votre droit d'héritier réservataire.
Enfin si la recherche généalogique reste vaine, vous recueillerez la totalité de la succession.
Telle est mon appréciation de votre cas.
Cusmarre
Messages postés
4
Date d'inscription
vendredi 5 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2019
-
Je vous remercie Ulpien 1 pour votre réponse

Dans l’hypothèse d'une recherche infructueuse , la succession ne sera donc pas déclarée vacante ( curatelle des Domaines ?

Je crains le temps que tout cela va prendre, déjà 2 ans qu la succession est ouverte.....

Il n'y a aucune contestation quant à ma part d'HR, le notaire a rejeté les dispositions de la défunte à ce sujet.


Question subsidiaire : comment puis je obtenir paiement de ma créance alors qu'il n'y a plus personne à la succession ?
Commenter la réponse de Ulpien1
Dossier à la une