Enquète sociale non ordonnée par un juge

- - Dernière réponse : goyave27
Messages postés
688
Date d'inscription
mardi 25 décembre 2018
Dernière intervention
15 février 2019
- 10 févr. 2019 à 22:49
Bonjour,

Le contexte:
Divorce en cours depuis 6 ans. (ONC, jugement divorce, Appel et cassation en cours....)
Deux enfants nées du mariage,
Résidence alternée toutes les semaines depuis 6 ans (résidence alternée décidée par l'ONC, validée lors du jugement de divorce et en appel).

La mésentente avec madame est complète (et empire...)

Madame n'a jamais accepté cette résidence et cherche par tous les moyens à obtenir la garde totale.
A l'inverse mes enfants sont heureux de cette résidence alternée qui est confirmée à chaque jugement.
Je fais de nombreuses activités avec mes enfants, leurs fait faire devoirs etc...
Y consacre l'intégralité des mes congés (pas le cas de madame qui se garde du temps pour elle...)

Depuis quelques mois ma cadette (7 ans) a des difficultés à l'école et semble malheureuse.
J'essaye d'aller voir un psy (j'attends l'accord de la mère... les soucis de l'autorité parentale conjointe).


Enquête sociale ???
J'ai reçu un appel de Aide Sociale à l'Enfance qui a reçu des "informations inquiétantes" au sujet de mes enfants.
En particulier la cadette qui a des difficultés à l'école, au milieu du conflit parental.
Au téléphone l'ASE m'a dit que son ressentit est que le "rythme de la résidence alternée n'est pas adapté aux filles, il faudrait l'aménager"
L'ASE a déjà rencontré madame, mes filles et souhaite me rencontrer.


Ma question:
Je tombe de ma chaise: une enquête sociale sans que cela soit demandé par un juge.
L'enquête me semble (un peu) télécommandée par madame...
De plus j'entends certains "a priori" de la part de l'ASE avant même de me rencontrer...

Est-ce que je peux m'opposer à cette enquête ?
Est-ce dans mon intérêt ?

J'ai TROIS TONNES de griefs envers madame qui depuis 6 ans ne respecte pas l'autorité parentale conjointe.
Elle ne me transmets pas les courriers de l'école, ne me transmet pas les rapports médicaux, va voir des psy avec les enfants sans me prévenir et sans demander mon avis, etc...
Face à l'ASE, je pense que je vais me lâcher...


Je suis preneur de vos conseils.

Merci
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
688
Date d'inscription
mardi 25 décembre 2018
Dernière intervention
15 février 2019
92
0
Merci
Bonjour,

On ne sait pas qui a donné des informations inquiétantes et à qui, à l'ase, au procureur, au juge.

Dans le fond, peu importe…

Il est bien sûr fortement déconseillé de s'y opposer ou de se "lâcher" face aux travailleurs sociaux.
Bonjour Goyave,

Merci de votre commentaire.
Les informations inquiétantes proviennent du médecin généraliste de madame et ont été adressées directement à ASE.
(Il n'y a pas de signalement reporté... ce sont des "informations inquiétantes")

Le médecin fait un message (je n'ai pas le contenu exact du message) indiquant que ma fille cadette a des soucis à l'école (elle a du mal mais ce n'est pas une catastrophe);

A ce que j'ai appris, le lendemain, madame et mes enfants ont été entendues par l'ASE.

Ce qui me surprends est que c'est hors cadre d'une procédure.
A voir les messages dans le forum, il y a des pères;mères qui demandent comment obtenir une enquête sociale (et les réponses sont assez décourageantes).

Là, une visite chez le généraliste et il y a une enquête sociale...

Dans le cadre d'une procédure judiciaire, je peux récuser l’enquêteur social si j'ai des griefs à son encontre.
Là ????

Avoir un enquêteur social chez moi dans ces conditions m'interpelle...
goyave27
Messages postés
688
Date d'inscription
mardi 25 décembre 2018
Dernière intervention
15 février 2019
92 -
Le généraliste a alerté l'ase.
L'ase déclenche une enquête sociale.

La suite vous dira si le juge des enfants est ou sera saisi.

Vous demanderez (gentiment)) plus d'information lorsque vous rencontrerez le travailleur social.
Vous ne serez plus dans l'inconnu.

Vous montrez sur la défensive dés le départ de cette enquête ne pourra que vous desservir.

Tentez de prendre sur vous dans l'intérêt de vos enfants.
Commenter la réponse de goyave27
Dossier à la une