Faillite d'une société mère au Luxembourg, mais salarié d'une filiale en France

- - Dernière réponse : tania57
Messages postés
29871
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 février 2019
- 9 févr. 2019 à 13:40
Bonjour,

Je suis salarié d'une filiale française, dont l'entreprise parente est située au Luxembourg.
Cette dernière est en faillite, et procède donc à mon licenciement économique.

Cependant, après réception de la lettre de licenciement, je m'apperçois qu'il est effectué par la société Luxembourgeoise, et suit donc le droit Luxembourgeois, y compris les indemnités. Est-ce normal, sachant que je suis bien payé par un groupe Français, et paye donc mes charges en France ?
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Messages postés
29871
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 février 2019
5585
0
Merci
Bonjour le droit luxembourgeois est plus avantageux quel est le problème donc
Commenter la réponse de tania57
0
Merci
Merci de votre réponse, mais je ne suis pas sûr que ce soit plus avantageux dans mon cas, d'après https://guichet.public.lu/fr/citoyens/travail-emploi/demission-licenciement/faillite-employeur/indemnites-faillite-employeur.html

Exemple :

En date du 8 février 2010, le jugement de faillite de la société X est prononcé par le Tribunal. Le salarié ayant au jour du jugement de faillite une ancienneté de moins de 5 ans a droit à :

salaire du mois de février 2010 (= mois de la survenance) ;
salaire de mois de mars 2010 (= mois suivant celui de la survenance de la faillite) ;
moitié du préavis légal : un mois ;
soit un total de 3 mois de salaire.

Afin de vérifier que ce montant ne dépasse pas celui auquel il aurait pu prétendre s’il avait été licencié avec préavis, il convient de prendre en considération la date du jugement déclaratif de faillite comme date fictive de la notification du licenciement avec préavis.

Ainsi, le salarié qui aurait été licencié avec préavis le 8 février 2010 aurait bénéficié d’une période de préavis de 2 mois débutant le 15 février 2010 et s’achevant le 14 avril 2010 au soir. Le salarié n’aurait alors perçu son salaire que jusqu’au 14 avril 2010, ce qui correspond à une période de 2,5 mois de salaire (février, mars et 14 jours du mois d’avril). Par conséquent, la créance du salarié ne sera admise que pour le montant correspondant à 2,5 mois de salaire.

Soit 2,5 mois de salaire dans mon cas.

Il me semble que la loi française prévoit une indemnité (environ 2 mois dans mon cas), ainsi qu'une période de préavis de 2 mois, qui peut être payée par l'entreprise.

Mais au-delà d'un avantage de l'un ou de l'autre, je m'interroge sur la légalité de ce licenciement via le Luxembourg, je ne trouve pas de règles/informations à ce sujet.
Commenter la réponse de Bernardo
Messages postés
29871
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 février 2019
5585
0
Merci
Si contrat luxembourgeois salaire luxembourgeois
Vous savez que le minimum est 2000 euros
Peut-être, mais je travaille en France, avec un contrat français, et un salaire français.
tania57
Messages postés
29871
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 février 2019
5585 -
faites un courrier recommandé à votre boite française
Commenter la réponse de tania57
Dossier à la une