Frais d'école aux compagnons du devoir

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 5 janvier 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
6 janvier 2019
-
Messages postés
688
Date d'inscription
mardi 25 décembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
15 février 2019
-
Bonjour,
Séparée depuis 2015, mon mari n'a pas souhaité versé de pension alimentaire pour mon fils né en 98 qui est aux compagnons (entrée en 2015)

Aujourd'hui majeur, toujours en contrat d'apprentissage aux compagnons et en menuiserie, il touche un salaire à la menuiserie de 800 euros.
Depuis 3 ans d'école, monsieur règle les frais du compagnonnage mais cette année 2019 il semble réticent à verser quelque chose estimant que son fils touche un salaire pour tout payer... ?
Il a sa voiture depuis peu, paie son assurance, sa RC, ses frais liés aux trajets pour aller travailler, ou aux compagnons (deux semaines tous les deux mois environ)

Est ce que ce n'est pas un peu exagéré de dire que parce que son propre fils ne donne guère de nouvelles, le père se réserve le droit de ne plus rien accorder ? ni pension, ni aide pour les études ?
Merci

1 réponse

Messages postés
688
Date d'inscription
mardi 25 décembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
15 février 2019
106
Mr fait comme il l'entend puisqu'au jugement ne le contraint à verser une pension alimentaire pour son fils et/ou une participation aux frais scolaires.
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 5 janvier 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
6 janvier 2019

bonsoir, pardon mais je n'ai pas bien compris votre réponse...
Messages postés
688
Date d'inscription
mardi 25 décembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
15 février 2019
106
Bonsoir, vous parlez de séparation et que mr ne souhaitait pas verser de pension.

J'en déduis qu'il n'y a pas de jugement le condamnant à en verser une.
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 5 janvier 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
6 janvier 2019

oui tout a fait, il s'agit d'une séparation ... comment dire d'entente cordiale...donc pas de jugement, ni rien en fait.
il y aura un divorce prochainement c'est sur , mais ma question reposait sur le bon sens de monsieur...
Jugement ou pas à l'heure actuelle, je trouvais un peu gonflé de (peut être) ne plus aider mon fils, au moins pour les études..
Sans doute qu'avec un jugement prochain (juge aux affaires familiales) on trouvera cohérent que monsieur verse quand même quelque chose
J 'en déduit donc, par votre réponse qu'il fait ce qu'il veut.. dans la mesure ou rien ne l'y contraint par jugement
Merci Goyave
Messages postés
688
Date d'inscription
mardi 25 décembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
15 février 2019
106
Votre fils étant majeur, le juge ne se prononcera pas le concernant.


Si votre fils a besoin d'une pension alimentaire, il doit la demander à ses deux parents.
Dossier à la une