Prévoyance décès et refus de succession [Résolu]

low13000
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 14 septembre 2018
Dernière intervention
16 septembre 2018
- 16 sept. 2018 à 11:07 - Dernière réponse : Low13
Messages postés
4
Date d'inscription
vendredi 13 juin 2014
Dernière intervention
25 septembre 2018
- 25 sept. 2018 à 17:36
Ma mère est décédée le 1er octobre 2017. Mon frère, ma sœur et moi-même avons dû renoncer à la succession le passif étant très largement plus élevé que l'actif. Nous avons donc envoyé une demande de renonciation à la succession auprès du tribunal de grande instance.

Parallèlement, nous avons transmis l'ensemble des pièces demandées par la prévoyance décès, sauf un document qu'il nous est impossible de fournir : un acte de notoriété ou une attestation dévolutive.

Après nous être entretenue auprès de plusieurs notaires, tous ont été unanimes. Il est impossible de nous fournir ce document, car nous avons refusé la succession. Nous sommes donc bien les fils et filles de notre mère, mais plus ses héritiers. Ils nous ont conseillé d'adresser à la prévoyance une copie de notre livret de famille qui prouve que nous sommes bien ses enfants. Ce que la prévoyance a refusé.

Nous avons vu un juriste qui nous a conseillé d'envoyer à l'organisme plusieurs lettres de mises en garde stipulant que la prévoyance des ne rentrait pas dans une succession, qu'il n'était pas nécessaire de solliciter un tel document, et ainsi attendre une réponse défavorable avant d'entamer une procédure auprès de la justice.

Or, la prévoyance reste impassible, et cela fait presque une année qu'elle nous réclame ce dernier document, sans pour autant nous donner une réponse positive ou négative. Elle se justifie par le fait que d'autres bénéficiaires avaient également refusé une succession et qu'un notaire leur avait tout de même fourni un acte de notoriété ou une attestation dévolutive.

Par ailleurs, nous nous sommes également informés sur internet, notamment par l'intermédiaire de témoignages de personnes étant dans la même situation que nous. Il s'avère que certaines personnes témoignent avoir pu accéder à ce document malgré les réticences du notaire rencontré.

Ainsi, plusieurs questions se bousculent ... Et j'espère qu'à travers ce forum je pourrais avoor quelques éclaircissements.

- Quelles différences il y a t il entre une attestation dévolutive et une acte de notoriété ?
- Si je n'avais pas dit au notaire que nous avons refusé la succession, aurait il pu me fournir un de ces deux documents demandés ?
- Qui a raison entre la prévoyance et les notaires ?

Merci pour vos réponses !
Afficher la suite 

Votre réponse

6 réponses

Meilleure réponse
Ulpien1
Messages postés
2636
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Dernière intervention
14 novembre 2018
- Modifié par Ulpien1 le 16/09/2018 à 11:18
1
Merci
Bonjour
La réponse se trouve dans l'article 805 du code civil, qui dispose:
L'héritier qui renonce est censé n'avoir JAMAIS été héritier.
En conséquence,, établir un acte de notoriété pour un renonçant, est une ineptie, voire une absurdité.L'acte n'a alors aucune valeur puisque sans fondement juridique.

Merci Ulpien1 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13979 internautes ce mois-ci

Low13
Messages postés
4
Date d'inscription
vendredi 13 juin 2014
Dernière intervention
25 septembre 2018
- 18 sept. 2018 à 15:02
Bonjour,

Merci pour votre réponse.

Lorsque vous dîtes l'acte n'a aucune valeur et aucun fondement juridique, cela voudrait-il dire que demander un tel document serait potentiellement une simple formalité administrative?

Car certes j'entends très bien qu'établir ce document, alors que nous avons renoncé à la succession, n'a aucune valeur juridique. Pour ma part, avoir ce document relève d'une formalité administrative puisque l'organisme de prévoyance sollicite ce document.

Même sans valeur juridique, j''ai du mal à voir en quoi cela empêcherait un notaire d'établir cet acte de notoriété ou cette attestation dévolutive?

Cordialement
Commenter la réponse de Ulpien1
Meilleure réponse
gitane2229 - 16 sept. 2018 à 13:49
1
Merci
Bonjour.

L'argument de votre assureur ne s'appuie sur aucune loi ou règlement ;
Mais certains assureurs vont jusqu'à instaurer leurs propres "lois" ;
Dès lors où la clause bénéficiaire est claire, et ne peut prêter à diverses interprétations, le livret de famille de vos parents tient lieu de preuve pour vous.

Avez-vous gardé les duplicatas de vos envois et des justificatifs des recommandés ?
Parce que, à partir du moment où l'assureur a toutes les pièces, il doit respecter un délai pour le remboursement.
Passé ce délai fixé par la loi, l'assureur est dans l'obligation de vous verser des intérêts (fixés également par la loi) ;

Si ça devait se conclure devant un tribunal, ce capital est en quelque sorte "bien placé", avec un rendement sans commune mesure avec le livret A.

Cdt

Merci gitane2229 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13979 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de gitane2229
Meilleure réponse
gitane2229 - 25 sept. 2018 à 16:28
1
Merci
Bonjour.

Oui, la clause bénéficiaire désigne les personnes choisies par le souscripteur ;

Votre suggestion de voir un autre notaire, n'est vraiment pas une bonne idée. Ca n'est absolument pas une solution.
Et puis Ulpien vous dit que c'est un non-sens ;

Il ne reste que la solution d'une "mise en demeure" envoyée à l'assureur, avant une action judiciaire.

Cdt

Merci gitane2229 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13979 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de gitane2229
Low13
Messages postés
4
Date d'inscription
vendredi 13 juin 2014
Dernière intervention
25 septembre 2018
- 18 sept. 2018 à 14:54
0
Merci
Bonjour,

Merci pour vos réponses.

gitane2229, en effet, j'ai gardé tout les justificatifs. Toutefois, le juriste nous a clairement dit qu'il fallait soit une réponse positive, soit une réponse négative. Malheureusement, l'organisme de prévoyance ne nous a envoyé qu'un simple rappel des pièces manquantes, à savoir cette fameuse attestation dévolutive ou acte de notoriété ... .

Qu'entendez-vous par clause bénéficiaire ? Est-ce cette mention où notre mère stipule que la prévoyance soit être versée "à mes héritiers" ou "mes enfants" ?

J'avais également d'autres interrogations...
Si je rencontre un autre notaire, et que je ne l'informe pas de notre renonciation à la succession, pourra-t-il fournir le document ?

Car je n'arrive pas à ,mesurer le niveau d'engagement / de travail du notaire pour la rédaction d'un tel document.
Commenter la réponse de Low13
Low13
Messages postés
4
Date d'inscription
vendredi 13 juin 2014
Dernière intervention
25 septembre 2018
- 25 sept. 2018 à 17:36
0
Merci
Bonjour,

Tout d'abord je tiens à vous remercier pour votre investissement au regard des réponses que vous avez écrites.

Mon problème a été résolu car j'ai réussi à trouver un notaire qui a bien voulu nous faire une attestation dévolutive. Comme vous, il m'a bien mentionné que cette attestation n'a aucune valeur juridique mais qu'il était prêt à "rendre service" afin de faciliter nos démarches et ainsi éviter une procédure en justice.

Merci à nouveau Pour vos réponse,
Bien à vous
Commenter la réponse de Low13
Dossier à la une