Accord verbal rupture conventionnelle [Résolu]

chtibill 28 Messages postés dimanche 28 novembre 2004Date d'inscription 3 juillet 2018 Dernière intervention - 3 juil. 2018 à 15:05 - Dernière réponse : tania57 27393 Messages postés samedi 22 mai 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 17 juillet 2018 Dernière intervention
- 3 juil. 2018 à 20:11
Bonjour,

Mon fils a demandé à sont patron de faire une rupture conventionnelle en août 2017( changement de metier sur avis du medecin) celui-ci a donné son accord verbal et qu'il ferait celà à l'automne et lui a precisé qu'il devrait prendre ses congés parce qu'il ne voulait pas lui payer; il lui a donc regulierement donné ses congés et aujourd'hui presque un an après il n'a toujours pas fait la démarche et mon fils n'a plus de congés !!
Est ce légal?

merci
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

Meilleure réponse
tania57 27393 Messages postés samedi 22 mai 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 17 juillet 2018 Dernière intervention - 3 juil. 2018 à 15:34
2
Merci
Bonjour tant que c'est verbal il ne faut jamais y croire et dites moi pourquoi l'employeur payerait pour que votre fils change de métier

Merci tania57 2

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 14130 internautes ce mois-ci

chtibill 28 Messages postés dimanche 28 novembre 2004Date d'inscription 3 juillet 2018 Dernière intervention - 3 juil. 2018 à 15:58
je suis d'accord mais en attendant il ne s'est pas privé de lui prendre ses congés
tania57 27393 Messages postés samedi 22 mai 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 17 juillet 2018 Dernière intervention - 3 juil. 2018 à 20:11
Votre fils à accepté et il ne lui a pas pris puisqu'il était réellement en cp on appelle ça une carotte
Commenter la réponse de tania57
Pierrecastor 32282 Messages postés mercredi 5 novembre 2003Date d'inscriptionModérateurStatut 17 juillet 2018 Dernière intervention - 3 juil. 2018 à 16:33
0
Merci
Salut

Oui, c'est légal.
Commenter la réponse de Pierrecastor
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une