Déclarer l'argent qu'un ami nous donne ? [Résolu]

qsdfwxcvb 8 Messages postés lundi 21 mai 2018Date d'inscription 21 mai 2018 Dernière intervention - 21 mai 2018 à 17:02 - Dernière réponse : qsdfwxcvb 8 Messages postés lundi 21 mai 2018Date d'inscription 21 mai 2018 Dernière intervention
- 21 mai 2018 à 18:59
Bonjour,
Je me posais une question que je n'ai pas réussi a poser a google. C'est pourquoi je viens demander votre aide ici.

Voici ma question :
Même si il quoi qu'il en soit, il n'y aura jamais de conséquence judiciaire. Est-il réellement légale de recevoir de l'argent de la part d'un ami sans le déclarer si c'est une sorte de remerciement pour service rendu.

Je me posais cette question car je me suis imaginé une situation dont on pourrais questionner la légalité:
Ce serais la situation d'une personne ayant ÉNORMÉMENT d'ami dans le monde entier. Cette personne passerai beaucoup de temps avec tous ces amis, et parfois, rendrai un très gros service a un de ces amis et ce dernier le remercie avec de l'argent en toute amitié. (je précise qu'il s’agirait de réels amis et pas d'un subterfuge).
Dans cette situation, si la dite personne a réellement un nombre d'amis impressionnant, il y aurai beaucoup de possibilité de services : pitonnage, organisation de rencontres cruciales, etc.
Dans ce cas si on admet que la personne peut rendre tellement de services qu'elle a finalement un revenu équivalent a environ 1500 euros par mois par exemple, cette situation ne serait elle pas ambiguë ? cette personne devrait elle déclarer ce revenu ? mais dans ce cas là ou est la limite ? si cette personne ne gagnais que 100 euros par exemple, il serais étrange de le déclarer. De plus ce revenu ne serai pas issu d'un "travail officiel" mais ne serais pas non plus du travail au noir comme il s'agit simplement d'un peu d'argent d'amis.

On pourrais comparer cette situation a une situation légèrement similaire (et je pense tout a fait légale) : celle d'une personne n'ayant pas besoin de travailler parce que son ami très riche lui paye toutes ses factures et ce qu'il désire acheter.

Voilà, ma question est assez longue et très étrange mais si vous l'avais tout de même lu et que vous souhaitez répondre je tiens a rappeler que bien que très improbable, la situation que je décrit est celle d'une personne qui ne ment pas sur la relation qu'il a avec ses nombreux amis et que ce sont de réels amis. Cette situation est tellement improbable qu'elle est évidemment hypothétique et j'attends donc une réponse hypothétique.

Merci beaucoup d'avance pour vos réponses.
Afficher la suite 

Votre réponse

21 réponses

Meilleure réponse
3
Merci
Bonjour

L'hypothétique réponse d'un inspecteur des impôts serait qu'il redresserait des revenus non déclarés sans coup férir.

Merci nono 3

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13503 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de nono
djivi38 20991 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 19 octobre 2018 Dernière intervention - 21 mai 2018 à 17:17
2
Merci
bonjour,

ma réponse hypothétique :
si cet ami "rend service" à ses amis, il devrait refuser l'argent...
:-))
qsdfwxcvb 8 Messages postés lundi 21 mai 2018Date d'inscription 21 mai 2018 Dernière intervention - 21 mai 2018 à 17:36
Je suis d'accord avec vous mais il n'est pas illégale d'accepter un cadeau, qu'elle serais donc la réponse de la loi ?
djivi38 20991 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 19 octobre 2018 Dernière intervention > qsdfwxcvb 8 Messages postés lundi 21 mai 2018Date d'inscription 21 mai 2018 Dernière intervention - 21 mai 2018 à 17:37
;;;
Pierrecastor 32960 Messages postés mercredi 5 novembre 2003Date d'inscriptionModérateurStatut 18 octobre 2018 Dernière intervention > qsdfwxcvb 8 Messages postés lundi 21 mai 2018Date d'inscription 21 mai 2018 Dernière intervention - 21 mai 2018 à 17:40
Salut

La rémunération d'un travail, j'aurais du mal à qualifier ça de cadeau. ;-)
dna.factory 17080 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 18 octobre 2018 Dernière intervention - 21 mai 2018 à 17:38
La loi (ou du moins juge) mettra en avant le montant élevé (100 euros) et la répétitivité pour déclarer qu'il ne s'agit pas de cadeaux mais de rémunérations.
Et non, ce n'est pas la même chose qu'un sugar daddy, car il y a multitude de clients.
qsdfwxcvb 8 Messages postés lundi 21 mai 2018Date d'inscription 21 mai 2018 Dernière intervention > dna.factory 17080 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 18 octobre 2018 Dernière intervention - 21 mai 2018 à 17:52
C'est effectivement sur ce point que je me demandais la réaction de la loi. Car si on peut avoir l'équivalent d'un sugar daddy (mais pour un ami), j'imagine qu'on peut en avoir 3 ou 4 par exemple, alors ou est la limite ? a partir de combien d'ami est il illégale de recevoir de l'argent ? En supposant qu'on puisse prouver que chaque personne est effectivement un réel ami proche.
Commenter la réponse de djivi38
Pierrecastor 32960 Messages postés mercredi 5 novembre 2003Date d'inscriptionModérateurStatut 18 octobre 2018 Dernière intervention - 21 mai 2018 à 17:58
2
Merci
Sinon, pour le coté impôts :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1265
qsdfwxcvb 8 Messages postés lundi 21 mai 2018Date d'inscription 21 mai 2018 Dernière intervention - 21 mai 2018 à 18:05
Merci beaucoup ! c'est exactement ce que je recherchais mais je n'avais pas réussi a réellement comprendre ce que je cherchais a trouver tant ma question était brouillon : )
Commenter la réponse de Pierrecastor
dna.factory 17080 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 18 octobre 2018 Dernière intervention - Modifié par dna.factory le 21/05/2018 à 17:33
1
Merci
Dans ce cas si on admet que la personne peut rendre tellement de services qu'elle a finalement un revenu équivalent a environ 1500 euros par mois par exemple
Un prostituée occasionnelle ou un dealer de drogue en gros ?.

Tant que cette personne ne cherche pas à profiter en plus des aides de l'état (RSA, APL), y'aura aucun problème.

Le jour où cette personne demande le RSA, des jaloux risquent de dénoncer(ou un rapprochement informatique mettra en avant certaines anomalies), et la personne risque d'être dans l'obligation de justifier son niveau de vie.

En supposant qu'on parle de services légaux, une personne qui rends tellement de services qu'elle peut gagner, non pas 1500 euros en un mois, mais 18000 euros par an, aurait tout intérêt à monter sa société de 'majordome'.
Car à ce niveau, on ne parle plus de services occasionnels. Et puis bon, 100 euros le service, c'est quand même du gros service... en général, c'est une bière ou un resto.
Donc y'a du travail derrière.

Et certes si il commence à déclarer, il devra payer des charges de type RSI. Mais le jour où il arrivera à la retraite, il sera content de l'avoir fait.

qsdfwxcvb 8 Messages postés lundi 21 mai 2018Date d'inscription 21 mai 2018 Dernière intervention - 21 mai 2018 à 18:12
Oui je suis désolé c'est effectivement très flou comme situation. Mais je n'ai pas de situation "réelle" a proposer c'est seulement une idée qui m'est passé par la tête.
Pierrecastor 32960 Messages postés mercredi 5 novembre 2003Date d'inscriptionModérateurStatut 18 octobre 2018 Dernière intervention - 21 mai 2018 à 18:14
C'est pour moi assez clair, au contraire.

Un don, c'est sans contrepartie, si l'argent est donné en contrepartie d'un travail, c'est une rémunération qui doit être déclaré (et qui demande un statut légal pour ce faire.
dna.factory 17080 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 18 octobre 2018 Dernière intervention - 21 mai 2018 à 18:18
Le problème, c'est que votre situation n'est pas scalable.
J'ai une amie qui m'était tellement redevable de l'avoir pistonnée qu'elle était prête à coucher avec moi.
Donc, oui, je peux imaginer UN ami donner 100 euros parce qu'on la pistonné une fois.
Sauf que c'est exceptionnel.
En 10 ans, j'ai pistonné 4 personnes (bon, j'ai pas vraiment essayé non plus, y'a pas marqué linkedin), et y'en a que deux pour qui ce piston à changé la vie, pour les deux autres, c'était une offre intéressante, mais rien qu'ils n'auraient pu obtenir par eux même, et clairement rien qui vaut plus qu'une bière.

Vous utilisez cet exemple de l'ami qu'on pistonne. Si vous pistonnez plus d'une personne par moi, vous êtes un chasseur de têtes, et c'est un métier (sans parlez des recherches nécessaires pour mettre en relation les bonnes personnes).
Si vous trouvez plus d'une location par mois pour des amis, vous êtes agent immobilier.
Si vous mettez des amis en couple plus d'une fois par mois vous êtes un site de rencontre.
Si vous faites les courses toutes les semaines pour une mamie, vous faites du service à la personne.

Si vous rendez 15 services à 100 euros, ou 60 services à 25 euros par mois, vous êtes un professionnel.

Donc en gros, si vous rendez un service à 100 euros par mois, personne ne vous cherchera d'histoire.
Mais si vous gagnez 1500 euros par mois, tous les mois. attendez vous à des gros problèmes si vous ne déclarez pas.

Où est la limite ?
C'est compliqué à définir... Mais si vous en venez à vous poser la question, considérez que vous en êtes à un point ou il est préférable de déclarer.
djivi38 20991 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 19 octobre 2018 Dernière intervention - 21 mai 2018 à 18:29
+10
qsdfwxcvb 8 Messages postés lundi 21 mai 2018Date d'inscription 21 mai 2018 Dernière intervention - 21 mai 2018 à 18:59
Merci pour cette longue réponse.
Je crois comprendre, en fait, si l'on rend ces services fréquemment et régulièrement et que l'on est "remercié", ça sera considéré comme du travail dans tout les cas, que ces personnes soit des amis ou non ?
Si c'est ça, effectivement, c'est une solution logique pour contrer ce type "d'abus" je ne savais pas que ça existait.
Commenter la réponse de dna.factory

Dossier à la une