Incompréhension demande placement foyer

Cokille43 - 5 avril 2018 à 21:42 - Dernière réponse :  jodelariege
- 5 avril 2018 à 21:59
Bonjour,
J'écris sur ce forum pour essayer de comprendre ce qu'il m'arrive.
Je vous explique: j'ai la garde de mon fils et son père un droit de visite et d'hébergement pour les vacances scolaires. Nous avons une éducatrice de l'aemo car Monsieur a l'époque avait la garde de notre enfant et me laissé peu de place dans mon rôle de maman. En juillet 2017 j'ai été obligé de faire un référé d'heure en heure car Monsieur a décidé en 3 jours de partir a 1000 km de moi sans avertir ni le JAF (alors qu'il y avait une procédure en cours vu que j'avais demandé a l'époque la garde alternée), ni le juge des enfants ou pire il a même pas averti notre éducatrice.
J'ai donc eu la garde totale de mon enfant avec au début aucun droit accordé a mon ex mari.
Monsieur a continué de faire n'importe quoi:appel au 911(numéro qui est précieux pour sauver un enfant non pas pour se faire du mal entre père et mère), article de journal, tweets contre la justice)
Lors de notre dernier passage devant le JAF on me demande de faire un effort et de laisser notre fils partir une semaine chez son papa. J'explique a la JAF que mon fils allait bien (c'était fragile)et que je voulais pas que mon ex mari le détruise. Résultat mon fils est revenu complètement manipulé par son papa. Tout le monde (Aemo de là où j'habite, Aemo de là où Monsieur vit et l'éducatrice d'enquête d'investigation éducative et judiciaire) savent et me disent que Monsieur a bien manipulé notre enfant. Du coup, mon fils me faisait que des crises de nerfs qui peuvent durer des fois des heures!!! Aujourd'hui que mon fils sent que son papa fait des coups bas me dit que son père lui a demandé de faire semblant de ne pas aller bien chez moi pour qu'il recupere la garde. Il me dit aussi avoir peur de son papa. Voilà en gros le contexte .
Le problème c'est qu'a force de faire des crises, l'éducatrice écrit des rapports d'incident sans arrêt et devant passer devant le juge des enfants on me parle de placement dans un foyer pour mon enfant car Monsieur a trop de pouvoir . Ce que je comprends pas c'est que lorsque je leur demande ce que j'ai fait de mal, on me dit qu'ils ont rien a me reprocher. !!!!
Si ils placent mon fils, il va couler car c'est un enfant qui a beaucoup besoin d'amour, ce qu'il aura pas dans un foyer.
Il y a t'il une solution pour que j'évite tout ça ??? Que fois je dire au juge des enfants pour qu'il ne place pas mon loulou??Mes enfants sont mes bouées de sauvetage .sans eux je sombre!!!
Merci
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

jodelariege - 5 avril 2018 à 21:59
0
Merci
bonsoir ,un enfant qui piquent des crises de nerfs pendant des heures et des heures manifeste une souffrance intense
les conditions de son développement à votre domicile ne semble pas en adéquation avec son bon développement ..l'amour ne suffit pas , vous le voyez bien puisque malgré votre amour votre enfant va mal et on ne peut dire que cela vient exclusivement du père car quantité d'enfants vivent cette situation de couple séparé et en grand conflit et ne piquent pas des crises de nerfs qui inquiètent les services sociaux
le placement peut être une aide ... il n'y a pas de solution magique ... mais peut être qu'un éloignement d'avec les parents lui serait profitable et permettrait à chacun de réfléchir sur cette situation.. et non il ne va pas mourir par manque d'amour comme un plante par manque d'eau ... par contre oubliez l'argument "mes enfants sont ma bouée de sauvetage" c'est très mal perçu par les services sociaux et par un juge des enfants :c'est vous la bouée de sauvetage de vos enfants, pas le contraire...
Commenter la réponse de jodelariege

Dossier à la une