Valeur vénale d'un bien .

sersolmax 24 Messages postés jeudi 2 février 2012Date d'inscription 13 mars 2018 Dernière intervention - 12 mars 2018 à 17:08 - Dernière réponse : sersolmax 24 Messages postés jeudi 2 février 2012Date d'inscription 13 mars 2018 Dernière intervention
- 12 mars 2018 à 17:44
Bonjour,

Possédant une résidence locative en indivision ( 50/50 ) , je voudrais savoir si la valeur vénale de cette dernière sera minorée, dans le cas ou les locatifs ne seraient pas occupés .

Il me semble que les locaux occupés procurant un rapport financier , sa valeur en sera d'autant plus importante . Cependant j'ai un doute , votre aide me serait donc précieuse , pour savoir ce qu'il en est réellement .

Dans cette attente et vous en remerciant par avance .

Cordialement .
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

condorcet 26188 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 24 juin 2018 Dernière intervention - 12 mars 2018 à 17:17
0
Merci
Cependant j'ai un doute
Vous avez raison de douter.
Au contraire, la valeur vénale est moindre si le logement est loué.
L'acheteur d'un immeuble loué, doit supporter le locataire jusqu'à ce qu'il veuille bien quitter les lieux ce qui n'est pas un avantage.
Dans le rural, une terre louée perd de 25 à 30 % de sa valeur, selon les régions.
sersolmax 24 Messages postés jeudi 2 février 2012Date d'inscription 13 mars 2018 Dernière intervention - 12 mars 2018 à 17:44
Bonjour et merci pour votre réponse .

C'est ce que j'avais déjà lu par ailleurs ! . Cependant, cela me semble concerner un bien ne possédant qu'un seul locataire , qui dans ce cas précis peut être un handicap pour le futur propriétaire, qui quant à lui cherche à récupérer le bien pour un usage privé .

Dans le cas de résidences locatives possédant plusieurs biens locatifs , cette décote me paraît être totalement ridicule . Sauf cas exceptionnels, on ne peut acheter ce type de bien pour en faire un bien réservé à l'usage privé, donc une résidence principale ou secondaire .De plus !, ils sont conçus de telle manière qu'il est impossible de les adapter à un autre usage que celui de leur destination initiale . ( hall , escalier central , etc ) .

C'est donc ce qui me fait douter de cette spécificité .

Exemple : Si un acheteur potentiel veut faire un emprunt , ce dernier lui sera accordé bien plus facilement si l'immeuble ou la résidence , lui apporte un revenu locatif immédiat . La banque disposant de baux locatifs comme couverture financière ,accordera cet emprunt si l'acheteur détient 30 % du capital nécessaire .

Du moins me semble-t-il, mais peut-être suis-je toujours dans l'erreur ! . De toute manière et en ce qui me concerne , dans le cas d'une occupation totale de l'immeuble , je vendrais au prix fort
Commenter la réponse de condorcet
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une