Allocations ?

Jeanne - 11 mars 2018 à 04:31 - Dernière réponse : Loli48 897 Messages postés jeudi 1 mars 2018Date d'inscription 22 juin 2018 Dernière intervention
- 11 mars 2018 à 09:08
Bonjour,
J’ai une question qui me tracasse et qui m’empeche de dormir. Donc je préfère la poser. Voilà jusqu’ici je vivais chez ma mère. L’année prochaine je vais prendre un appartement sur Paris. Je vais m’en prendre un petit T1 au CROUS que je payerai grâce à ma bourse. Celle ci n’étant pas très conséquente, je compte beaucoup sur les APL. Seulement un ami m’a dit qu’en je ne pouvais pas avoir d’apl si ma mère en avait ? Et qu’elle devait y renoncer pour que j’en ai ? C’est vrai cette histoire ? Car je ne trouve cela écrit nul part mais mon ami me soutient que si. Quelqu’un pourrait éclairer ma lanterne s’il vous plaît ?
Merci beaucoup.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Meilleure réponse
Ysabe_l 8187 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 23 juin 2018 Dernière intervention - 11 mars 2018 à 08:33
4
Merci
Bonjour

C'est totalement faux et heureusement.

Par contre si vous demandez l'aide au logement vous ne serez plus compté à charge pour votre mère, donc pour l'aide au logement elle sera considérée seule et ça va baisser, mais ça ne sera pas supprimé si ses revenus lui permettent toujours de l'avoir.

Vous ne pouvez pas à la fois être compté seul et à la charge de votre mère.

Merci Ysabe_l 4

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 15409 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Ysabe_l
Loli48 897 Messages postés jeudi 1 mars 2018Date d'inscription 22 juin 2018 Dernière intervention - 11 mars 2018 à 09:08
3
Merci
Bonjour
C'est exactement ça.
Donc la perte de l'aide au logement n'est pas automatique pour votre mère mais son dossier sera totalement révisé avec un enfant en moins. Cela aura des incidences sur toutes ses aides.
Slt
Commenter la réponse de Loli48
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une