Location de voiture

jacques2002 1 Messages postés vendredi 22 septembre 2017Date d'inscription 22 septembre 2017 Dernière intervention - 22 sept. 2017 à 19:21 - Dernière réponse : cl201 3 Messages postés jeudi 11 janvier 2018Date d'inscription 11 janvier 2018 Dernière intervention
- 11 janv. 2018 à 11:31
bonjour
une société de location de voiture a prélever directement sur mon compte un montant de 250 euros sans me prévenir par écrit. est ce normal?
j'ai demandé la facture des réparations effectuées chez leur garagiste, pas de réponse.
a la restitution du véhicule une petite éraflure en bas du par choc à peine visible.aucun document ne m'a été donné à la restitution , le montant des réparations a été fixé par la société même;puis prélèvement avec l'empreinte de ma carte bleue.y a t-il un recours possible? ça s'est passé en Guadeloupe.
Afficher la suite 

1 réponse

Répondre au sujet
cl201 3 Messages postés jeudi 11 janvier 2018Date d'inscription 11 janvier 2018 Dernière intervention - 11 janv. 2018 à 11:31
0
Utile
J'ai eu le même problème. Lors de la restitution d'une voiture à l'agence RentACar Paris Porte Maillot fin décembre 2017, l'employé a noté un impact de la taille d'une pièce de 10 centimes au milieu du capot. Cet impact, seulement visible en se penchant à un certain angle, était impossible à détecter dans le cadre de l'inspection normale que nous avons faite en prenant la voiture. Pour pouvoir le détecter si rapidement au retour, l'employé en avait surement déjà connaissance. Avant même de nous envoyer un devis, RentACar a débité 510 euros sur notre carte de crédit, ce qui est illégal. Lorsque nous avons reçu le devis, le coût pour redresser le capot était de 30 euros seulement, le reste étant des couts de peinture (300 euros) alors que la peinture n'était pas endommagée, des frais de dossier et d'immobilisation. Enfin, ni l'agence, ni le service clientèle de RentACar, ni le médiateur n'ont répondu à nos réclamations envoyées par email. A éviter absolument.
Commenter la réponse de cl201
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une