Partage de biens à l'étranger après le divorce.

Chiroré - 11 sept. 2017 à 22:48 - Dernière réponse :  Chiroré
- 12 sept. 2017 à 21:29
Bonjour,
Je suis en séparation avec ma femme , bientôt nous entamons les procédures du divorce j'ai acheté une maison en Angleterre 2ans avant mon mariage ,est-ce que cette maison fera partie des biens à partager après le divorce ?
Merci d'avance pour votre réponse.
Afficher la suite 

Votre réponse

6 réponses

doris33 39894 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 12 sept. 2017 à 13:47
0
Merci
Bonjour,

cette maison achetée avant le mariage est à vous, mais si vous l'avez acheté à crédit et que votre épouse a participé au remboursement de crédit (et si vous êtes mariés sans contrat), elle pourra faire valoir sa participation.
Commenter la réponse de doris33
0
Merci
Bonjour,
Je me suis marié sans contrat de mariage ,et ma femme n'a pas participé dans l'achat de la maison puisque je l'ai achetée 2 ans avant notre mariage. Si je comprends bien la maison reste la mienne elle n'est pas à partager après le divorce .merci davance pour votre reponse de confirmation.
Cordialement.
Commenter la réponse de Chiroré
doris33 39894 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 12 sept. 2017 à 14:34
0
Merci
"ma femme n'a pas participé dans l'achat de la maison puisque je l'ai achetée 2 ans avant notre mariage. "

oui, j'ai bien compris, mais l'avez-vous payé comptant sans crédit ?
Bonjour
J'ai fait un credit que j'ai fini de rembourser 2 ans avant notre mariage.
Cordialement.
doris33 39894 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 12 sept. 2017 à 18:17
Alors le bien est réellement à vous, et votre épouse ne pourra rien réclamer sur ce bien.
Bonsoir,
C'est rassurant, vous m'annoncez une excellente nouvelle .merci
Cordialement.
Commenter la réponse de doris33
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une