Demande rupture conventionnelle suivis d'un licenciement pour fa [Résolu]

Mickael - 2 août 2016 à 03:24 - Dernière réponse :  Mickael
- 2 août 2016 à 16:21
Bonjour,
J'ai fait une demande de rupture conventionnelle pour cause professionnels et personnel, suite au refus de mon employeur, je ne suis plus aller au travail pour pouvoir préparer mon concours sans relâche.
Depuis, il a lancé sa demande de licenciement pour faute grave.
Est-ce réellement moi en tort au yeux de la loi ? Ai-je droit à toutes mes indemnités ?

Merci
Cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

17 réponses

dna.factory 16338 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 21 mai 2018 Dernière intervention - 2 août 2016 à 07:26
+1
Utile
Est-ce réellement moi en tort au yeux de la loi ?
Qu'on puisse avoir recours à ce genre de pratique, je peux le comprendre, même si je ne suis pas d'accord.
Mais qu'on puisse penser être dans son droit ? La je bloque.
Bientôt ils viendront demander si c'est normal de se prendre une amende parce qu'on fait du 200 sur l'autoroute.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Merci de votre réponse. Et même cela suite à mon refus de changement d'horaires de travail, qu'il n'a aucunement voulu entendre ? Un changement de 6h à l'avance de l'horaire habituel, prononcé 6jours à l'avance, mais que j'ai refusé.
Et pour l'histoire de l'autoroute, bien non, je ne suis pas d'accord. Je suis pour un fonctionnement allemand sûr les routes française.
dna.factory 16338 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 21 mai 2018 Dernière intervention - 2 août 2016 à 09:17
Ok... votre réponse est claire...
Les lois, les règlements ne s'appliquent pas à vous... la société doit s'adapter à vos envies...

C'est marrant... au début vous avez fait un abandon de poste pour préparer vos concours... mais maintenant, vous l'avez fait parce que l'employeur à changé vos horaires ?
Dans 10 messages, on saura peut-être la vraie raison... sauf que je vous préviens, on aura abandonné d'ici là (d'autant plus que vous voulez pas une vraie réponse, vous voulez une réponse qui dit que vous avez raison).

Pour le changement d'horaires... faut voir ce que dit votre contrat, les conditions dans lesquelles ce changement c'est déroulé, la pérennité de ce changement, le rapport entre ce changement et votre abandon de poste.
Et même dans ces cas là, y'a de grande chance que ça ne change rien au résultat.
C'est marrant.... au début vous me dites que les lois ne s'applique pas à moi et à la fin, qu'il faut voir.
Et oui tout est lié. N'ayant aucunement envie de vous expliquer, car je trouve votre réponse déplacer, je vous souhaite une bonne journée
dna.factory 16338 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 21 mai 2018 Dernière intervention - 2 août 2016 à 14:40
Quand je disais que la loi ne s'appliquait pas à vous, je décrivais votre point de vue du monde.
Manifestement, l'ironie et le sarcasme sont en dehors de votre portée. Pas grave.

N'ayant aucunement envie de vous expliquer
Bah oui, parce que si vous expliquiez, on pourrait comprendre, et tenter d'apporter des réponses au lieu de juste perdre du temps.
Par contre, effectivement, les réponses risqueraient de ne pas vous plaire.
Commenter la réponse de dna.factory
jfqld 9092 Messages postés jeudi 18 septembre 2008Date d'inscription 9 avril 2018 Dernière intervention - 2 août 2016 à 07:00
0
Utile
Est-ce réellement moi en tort au yeux de la loi ? bien évidemment vous n allez plus travailler sans raison

Ai-je droit à toutes mes indemnités ? ben non c est une faute grave
Commenter la réponse de jfqld
kikifather 2780 Messages postés vendredi 2 décembre 2011Date d'inscription 30 novembre 2016 Dernière intervention - 2 août 2016 à 10:37
0
Utile
Bonjour

C'est pour quel concours ?

Celui de la glande ou celui de la paresse ?

C'est important pour votre avenir
Si pour vous, travailler entre 150 et 250h part mois est du glandage ou de la paresse, je n'ai aucunement besoin de votre commentaire.
Bonne journée
kikifather 2780 Messages postés vendredi 2 décembre 2011Date d'inscription 30 novembre 2016 Dernière intervention - 2 août 2016 à 14:56
Bonjour

Mon commentaire certes sarcastique, est la pour mettre en avant votre culot.
Non seulement vous faites un abandon de poste pour des raisons de confort personnel (vous laissez votre employeur dans l'embarras). Et en plus, vous voudriez lui imposer votre volonté de rupture conventionnelle parce que vous l'avez décidé et ne pas avoir de conséquences.
Et bien sûr vous voudriez garder tous vos droits.
Ce serait injuste de vous sanctionner alors que vous avez au départ fait un abandon de poste.

De plus, vous ne dites pas tout car vous parlez d'un concours puis d'horaires qui ont été modifiés puis un travail de 150h à 250h par mois.... Ce n'est pas clair.
Vous avez des primes pour payer les heures supplémentaires. Ou sinon vous êtes cadre.

Donc, désolé de ne pas vous faire plaisir, mais j'ai bp de mal avec votre mentalité.
Abandon de poste ? Nous avons pas la même définition de cela.
....préparation de concours, changement d'horaires de travail et toujours plus de 150h de travail part mois. Je ne vois pas se qui dérange.
Il y a un moment, c'était 14h de travail continue et 6j/7, voir 7/7 suivant les semaines..
Mais bon, mes deux questions sont pourtant simple, sans divaguer sur différentes choses qui n'ont aucun rapport.
kikifather 2780 Messages postés vendredi 2 décembre 2011Date d'inscription 30 novembre 2016 Dernière intervention - 2 août 2016 à 16:10
Définition juridique Abandon de poste : L'abandon de poste est la situation où, le salarié, de sa propre initiative et sans autorisation, cesse d'exercer ses fonctions. Typiquement, c'est le cas lorsqu'il ne revient pas de ses congés payés ou qu'il refuse de rejoindre sa nouvelle affectation. Il est aussi couramment constaté qu'un salarié qui souhaite travailler ailleurs ou qui a trouvé un nouvel emploi, procède de la sorte. Il s'agit donc d'une absence injustifiée qui s'éternise et bien entendu, qui n'est pas autorisée par l'employeur.


C'est ce que vous avez fait, n'est ce pas ?


Mais effectivement votre employeur semble être un capitaliste qui spolie ses employés avec un travail proche de l'esclavage.

Vous avez bien fait de vous révolter Camarade.
Sans compter que j'étais payé 151h pour plus de 300 effectué.
Donc oui ma décision prise n'est peut-être pas la bonne, mais bon... Je verrais bien le final. Il y a toujours moyen de ce rattraper je pense
Commenter la réponse de kikifather
0
Utile
Je pose cette question, car l'on m'a certifié le contraire(part quelqun qui connaît son travail) en me précisant que la loi était mal faite dans ce cas précis. Je ne désire pas avoir des réponses fausse pour me donner raison, juste des réponses ! Sans réflexion et critiques si possible !!!! Vous ne connaissez pas entièrement le pourquoi du comment.
Un doute c'est installer et je souhaite juste des réponses extérieur, je le répète, sans jugement car on ne se connaît pas.
Merci
Cordialement
dna.factory 16338 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 21 mai 2018 Dernière intervention - 2 août 2016 à 15:03
n me précisant que la loi était mal faite dans ce cas précis.
Je suis totalement d'accord avec cette personne...
La loi est mal faite dans le cas d'abandon de poste.
La loi autorise la personne licenciée pour abandon de poste à toucher le chômage.
Or le chômage est réservée aux personnes privées involontairement de travail, ce qui n'est pas le cas de l'abandon de poste.

ce cas précis.
Cas précis que vous ne voulez pas nous donner, que conformément à mes prédictions du message 4, il va falloir vous arracher les détails un par un.
Mais vous voulez quand même une réponse.

Peu importe les actions de votre employeur, l'abandon de poste n'était pas la solution.
Il y avait peut-être des recours, des solutions. Mais il aurait fallu venir nous voir AVANT l'abandon de poste.
L'abandon de poste vous mets en tort, peu importe les torts précédents.

Je pose cette question, car l'on m'a certifié le contraire(part quelqun qui connaît son travail)
Si quelqu'un qui connait 'son travail' mieux que nous vous a donné une réponse, pourquoi nous prendre la tête ?
Accessoirement, votre phrase ne veut rien dire...
Je vous ai donné une réponse, et je connais très bien mon travail (de technicien informatique, mais chut).
Vous ne voulez pas une réponse de quelqu'un qui connait son travail, vous voulez une réponse de quelqu'un qui connait bien la loi (et de préférence une personne neutre).
Cas précis-> avec demande antérieure d'une rupture conventionnelle. Pas besoin de précisions, juste confirmation ou pas concernant la loi dans ce cas précis cité plus haut, dans ce message et aussi simple que ça.
Faux, le chômage n'est pas réservé qu'aux personnes que vous cité.
Faux, l'abandon de poste peut-être justifier. Ce qui le reclasser notamment en droit de retrait.
Regardé le premier commentaire que j'ai reçu, pas de prise de tête, pas de jugement. Juste une réponse claire et nette.
Et oui, juste une réponse de personnes neutre.
Merci
dna.factory 16338 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 21 mai 2018 Dernière intervention - 2 août 2016 à 15:52
Vous avez gagné...
J'abandonne...
Manifestement, vous connaissez la loi mieux que nous... pourquoi même demandez...
Démerdez vous.
Sur certain cas c'est possible effectivement.
Une réponse simple et sans jugement était, à parement, impossible pour vous.
Je vous propose un licenciement pour faute d'incompatibilité d'humeur.
Je vais me débrouiller oui
Commenter la réponse de Mickael
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une