Mes droits en cas de licenciement pour inaptitude en AT sans rec [Résolu]

arcange500 20 Messages postés samedi 12 mars 2016Date d'inscription 20 janvier 2018 Dernière intervention - 12 mars 2016 à 14:30 - Dernière réponse : tania57 26947 Messages postés samedi 22 mai 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 24 mai 2018 Dernière intervention
- 12 mars 2016 à 15:26
Bonjour,
Bonjour,

je suis salarie dans le prive convention no 4759 A convention collective DE L AMEUBLEMENT je pense etre licencié pour cause inaptitude professionnelle suite a un accident de travail sans reclassement

je voudrais savoir par raport a ma convention ce que je dois toucher a mon depart ancienneté 5 ans et 9 mois

prime de licenciement doublé ?? prime de preavis ? car du a un AT et bien sur mes conges payes non pris a ce jour

merci a vous si une personne peu me donner des renseignaments merci

tres cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

tania57 26947 Messages postés samedi 22 mai 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 24 mai 2018 Dernière intervention - 12 mars 2016 à 14:32
0
Utile
bjr
en gros vous auriez du avoir un mois de salaire avec votre at cela sera deux mois + préavis + cp
arcange500 20 Messages postés samedi 12 mars 2016Date d'inscription 20 janvier 2018 Dernière intervention - 12 mars 2016 à 14:43
mon syndicat m a parler de 2 mois et demi vu l ancienneté et vu que c est doublé donc au total il me disait 2 mois et demi de salaire et brut ? pouvez vous me confirmer
et + les 2 mois de preavis non effectues du a l inaptitude ?

merci de me confirmer
t je vous remercie par avance de votre 1ere reponse si rapide

cordialement
tania57 26947 Messages postés samedi 22 mai 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 24 mai 2018 Dernière intervention - 12 mars 2016 à 15:26
sauf convention plus avantageuse c'est 1/5ème par année d'ancienneté j'ai compté un mois pour 5 ans et donc doublé
pour le préavis je vous ai répondu
Commenter la réponse de tania57
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une