Ralebol des fraudeurs

Signaler
-
 . -
Bonjour,
je suis un père de famille 54 ans qui se lève tous les matins pour aller gagner un peu plus de 1400€, j'ai élevé deux mes deux enfants et acheté ma maison sans jamais toucher la moindre APL (aide à l'acquisition au logement), je n'ai touché que le stricte minimum pour mes enfants et j'ai toujours payé mes impôts, locaux, et foncier.
Aujourd'hui je suis complètement écœuré de voir mon collègue de travail, profiter au maximum du système. Depuis 2008, celui-ci déclare habiter à 30 kms chez ses parents et fait envoyer tout son courrier ainsi que ses bulletins de paies chez eux, pourtant il loge à 800 mètres de notre lieu de travail chez sa copine qui déclare vivre seule.
Celle-ci ne travaille pas, touche le RSA et toutes les allocations logement, Etc…
Lui « normalement célibataire »déclare habiter chez ses parents à 30 km de son lieu de travail, touche un salaire même un peu supérieur au miens et naturellement n’est pas assujetti à l’impôt sur le revenu, au regard des faux frais qu’il s’impute.
Finalement le revenu global net d’impôts de ce petit couple est bien plus confortable que le miens pour quatre personnes à nourrir…
Donc ma question ; puis-je le dénoncer à la CAF et Trésor public ?
Voilà la justice la parité en France

3 réponses

Messages postés
40926
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2022
14 746
Bonjour,

"Donc ma question ; puis-je le dénoncer à la CAF et Trésor public ? "

pourquoi pas, si vous êtes prêt à en assumer les conséquences !

Cordialement
quelles sont les conséquences que je risque, je n'ai rien à me reprocher.
Vous voulez dire qu'il sera forcement que c'est moi, on ne peut pas le faire anonymement ?

Cordialement
Messages postés
37800
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 janvier 2022
339
bjr

je crois qu'anonymement les dénonciations a la caf ne sont pas prises en compte.
mais attendez d'autres réponses pour en être certain
Messages postés
40926
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2022
14 746
Il est souvent écrit que les dénonciations anonymes ne sont pas prises en compte, néanmoins je n'en reste pas persuadée.

@bigdady
Les risques pour vous :
- être poursuivi pour dénonciation calomnieuse en cas de manque de preuves
- conflit avec ce collègue s'il devine que vous êtes à l'origine de la dénonciation.

A vous de voir
Merci pour vos réponses, On peut constater vu le manque de moyens qu' il est pas pour demain, le renflouement de la dette.
Que laisserons nous à nos enfants; un pays en déliquescence, sans le moindre sens des valeurs!
bon,il faut se rendre à l'évidence, nos parents se sont battus pour rien...
Messages postés
18081
Date d'inscription
mardi 19 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juillet 2017
4 267 > bigdady
et pourquoi ?
on vous l'a dit, vous pouvez parfaitement le dénoncer!
mais c'est le fait de ne pas être anonyme qui vous gène ???


hé oui, nos parents, pendant la guerre, ont aussi été dénoncés ANONYMEMENT
Et en plus, c'est pas joli, joli comme procédure ..

Et après, il faut pouvoir se regarder dans une glace.

Lui, il bosse, on ne peut pas en dire autant de tous ceux qui touchent NOS aides.
Messages postés
18081
Date d'inscription
mardi 19 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juillet 2017
4 267
+100!!!!
Messages postés
52
Date d'inscription
vendredi 8 janvier 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
14 mars 2016
16
Il y a bientôt la loi Sapin2.....
A lire par ici https://www.lefigaro.fr/impots/2015/12/04/05003-20151204ARTFIG00013-le-tresor-public-pourrait-officialiser-le-paiement-de-ses-indics.php
Le ministère de l'Économie et des Finances prépare donc «un texte visant à réintroduire la possibilité de payer ces informateurs. Une pratique tombée officiellement en désuétude depuis une décennie, même si elle existe toujours explicitement dans le domaine des douanes, et officieusement dans le domaine de la fiscalité générale. «Ce type de délation persiste, et concerne d'ailleurs plus les entreprises que les particuliers. Typiquement, c'est le cas du comptable en désaccord avec son patron, voire en cours de licenciement, qui va dénoncer son entreprise. Officiellement, les autorités affirment qu'elles ne prêtent aucune attention aux dénonciations anonymes. Mais un arrêt de la Cour de cassation en octobre 2007 reconnaît la recevabilité d'un témoignage anonyme. Il y a donc une grande différence entre ce qui est affirmé aujourd'hui, et la réalité», confirme au Figaro Jean-Philippe Delsol, avocat fiscaliste et président de l'Institut de recherches économiques et sociales (IREF).