Père absent de la vie de notre enfant

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
mardi 12 mai 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
19 mai 2015
-
Messages postés
38413
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
-
Bonjour,
j'ai lu quelques post a ce sujet, mais plus ou moins récents, et parfois imprégnés de haine de l'autre, ce que je ne souhaite pas voir apparaitre ici.
Voici ma situation, j'attends vos témoignages, et pour ceux qui souhaiteraient uniquement déverser leur haine sur leur ex, pas ici svp .. je parlerai uniquement de mon ressenti vis a vis de mon enfant.

Mon petit garcon a donc 5 ans, nous nous sommes séparés son papa et moi lorsqu'il avait 1 an 1/2, son papa ne s'impliquant déja alors que peu dans les taches du quotidien. Suite a notre séparation, je suis restée environ 5 mois sans aucun signe de vie de sa part, puis après m'avoir envoyé un message me demandant de ne pas le juger, il avait revu son fils une ou deux fois en l'espace de 3 mois, 2 ou 3h tout au plus, et entre ces entrevues, aucune nouvelle de lui, etc.
Devant cette absence, également pesante pour moi qui n'avait aucune famille dans la région, j'ai informé le papa que je prenais la décision de me rapprocher de ma famille, auprès de qui je pourrais trouver le soutien nécessaire. Il ne s'y est pas opposé et a ensuite passé environ 7 mois sans donner aucune nouvelle de lui a son enfant.

Bien entendu au bout d'un an et demi, aucune participation financière de sa part, mais je n'avais fait aucune démarche pour éviter de creuser le fossé et privilégier la relation père/fils...

Pas d'appels pour les anniversaires, tout au plus un sms pour ses 4 ans (a 4 ans, on ne sait pas encore lire...), ni pour noel, ni pour rien en fait... pas de cadeaux... Bref... j'arrivais encore a ne pas le juger et a lui trouver des circonstances atténuantes...

De mon coté j'ai tjs envoyé des photo, des sms lui conseillant d'appeler son enfant, ainsi qu'a mon ex belle mere totalement absente et désintéressée de son petit fils...

Par la suite, après une longue mise au point, j'ai amené mon petit garcon sur le lieu de vacances de son père, a 500km de chez moi (j'avais fait l aller retour dans la journée a mes frais) pour que le petit puisse enfin passer un peu de temps avec son père, j'ai également déja hébergé son père chez moi pendant 4 jours pour lui éviter de payer un hotel, afin encore qu'il puisse le voir...

J'ai toujours été la plus patiente possible, toujours dans l'interet du petit...

Néanmoins, bien que travaillant a temps plein pour un maigre salaire, cela fait 5 ans que je ne suis pas partie en vacances, 5 ans que je porte mon petit a bout de bras pour qu'il ne manque jamais de rien ...

Il y a 2ans, j'avais demandé a son papa qui travaille également si il pouvait contribuer a hauteur de 50euro par mois (autant dire une bagatelle)... Evidemment pas de suite...

En septembre 2014, lasse de me battre continuellement, et poussée par mon entourage, j'ai entamé une procédure devant le JAF, et en ai informé son papa, pour obtenir une pension alimentaire, mais également bien entendu pour fixer un droit de visite par exemple pour les vacances scolaires...

J'essaie vraiment d'agir toujours dans l'interet de notre fils et j'insiste la dessus. Lorsque je cherche a savoir pourquoi il ne s interesse pas a son enfant, il m'envoie des messages me demandant de ne pas le juger, qu'il sait que je suis une bonne mère, qu il sait que notre enfant est bien élevé etc...

Bref, premiere convocation devant le juge en mars 2015, il n'etait pas allé chercher le recommandé a la Poste, et bien que mis au courant de la date par mes soins, il ne s'est pas déplacé ni fait représenté. La juge a donc renvoyé l'affaire fin mai, a condition que je m'acquitte d'environ 100 euro pour le faire citer par un huissier... Chose que j'ai faite, l huissier m'a donc délivré une attestation, a présenter a la juge précisant qu'il avait transmis dans la boite aux lettres de monsieur, sa citation, et qu'il était désormais considéré comme étant officiellement au courant ...

La convocation ayant lieu dans 1 semaine, plusieurs questions me viennent ...

Dois-je forcer un père non intéressé par son enfant a le recevoir chez lui ? a payer une pension alimentaire ? je précise que notre fils porte son nom, il l'a reconnu, etc.
Dois-je continuer dans cette voie ? dois-je tout laisser tomber ?

Monsieur a eu un autre enfant il y a quelques jours avec sa nouvelle compagne, il n'a pas pris la peine d'annoncer a notre enfant qu'il avait une demi soeur ...

Quant a moi j'ai refait ma vie, mon conjoint s'occupe de mon enfant comme un père, bien qu'il n'en soit pas le géniteur, mais je prends toujours soin de dissocier son papa de mon nouveau conjoint. Aussi, bien entendu, je ne dénigre jamais le papa devant mon enfant. Mon ami fait figure de repère masculin, ainsi que mon père qui sont très présent dans sa vie.

Je ne sais vraiment pas quoi penser de tout ca ... merci pour vos témoignages ...

Marion

3 réponses

Messages postés
9544
Date d'inscription
vendredi 16 novembre 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 janvier 2016
2 671
Bonjour,


Les parents ont des obligations vis à vis de leur enfant.
Donc votre demande est totalement justifiée.
Le père ne peut pas se soustraire à ses obligations.
La pension alimentaire sera fixée.

Pour ce qui est du droit de visite et d'hébergement, même si le Jaf fixe un DVH, c'est un droit et non une obligation.
Donc il n'est pas certain que son père soit plus présent pour son fils

Vous avez agi pour le bien être de votre enfant et vous n'avez rien à vous reprocher.


Messages postés
3
Date d'inscription
mardi 12 mai 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
19 mai 2015

merci a vous, parfois je suis a la limite de tout arreter, et quand je crois qu'il ne donnera plus signe de vie, il se manifeste a ce moment la. vous voyez, je ne peux meme pas inviter le petit a se faire une raison ... et puis je ne veux pas ! je m'y refuse ... je ne veux pas qu'un jour il puisse me reprocher de l'avoir privé de son père, je ne me le pardonnerais pas... mais 5 ans a tout assumer, a essayer de se dédoubler, a prendre un deuxieme job en plus d'un travail a temps plein ... c'est terriblement usant a la longue...
Messages postés
38413
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
7 433
Bonjour
Je rajouterais et cela, sans jugement de valeur, que vous etes bien "naïve"'(avec de bonne intention, mais'' ) que de croire qu'en étant dans la souplesse telle que vous la décrivez, vous agissez dans l'intérêt de l'enfant.

Il faut etre réaliste.
Ce père est un égoïste, il n'y a pas d'autres qualificatifs, il n'y a aucune autre excuse à lui trouver et en faisant des arrangements à droite et à gauche et en ne le mettant jamais devant ses responsabilités, vous entretenez cette attitude qui est confortable pour lui.

Depuis des années, vous auriez du exiger une pension alimentaire.
Cela n'aurait pas pu aggraver la situation si cet homme avait le sens des responsabilités et de ce qu'engage un enfant.

Evidemment, si il ne pense qu'à lui, il est évident que sa réaction ne sera pas positive.

La preuve en est : Vous l'assignez, il joue l'autruche.

Nous sommes ici toujours dans une logique de répondre dans l'intérêt de l'enfant et non pas d'alimenter les conflits.

Cependant, votre position ne favorise pas une prise de conscience du père et elle ne permet pas de lui permettre (un espoir) de se responsabiliser.

Il serait alors de bon ton que vous vous montriez plus ferme et moins accessible quand il vous dit" ne me juge pas " !!!

Jugez le , n'hésitez pas à lui dire qu'il est égoïste, dites lui la vérité.

Apres, il en fait ce qu'il veut, mais force est de constater que votre méthode n'a pas permis de faire évoluer les choses, donc, il faut en tirer les conclusions qui s'imposent.

Cordialement.
Aujourd'hui, c'est déjà hier.....
Messages postés
5867
Date d'inscription
vendredi 3 février 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 octobre 2018
1 798
Bonjour,

Comme vous souhaitez être en accord avec votre conscience, voici mon avis personnel :

"Dois-je forcer un père non intéressé par son enfant a le recevoir chez lui ?

Pour l'intérêt de votre enfant, vous devez demander un dvh pour le père.
Ce qu'il en fera ce n'est pas de votre ressort.
Votre enfant plus tard pourra voir le jugement où il est stipulé que son père avait la possibilité de le faire et ce sera à lui de s'expliquer sur le pourquoi du comment de son absence.

a payer une pension alimentaire ? je précise que notre fils porte son nom, il l'a reconnu, etc.

Oui il doit payer la pension alimentaire pour son enfant, c'est le droit de votre enfant que ses parents subviennent à ses besoins, peu importe l'histoire parentale ça ne le concerne pas.

Dois-je continuer dans cette voie ? dois-je tout laisser tomber ?"

Oui, vous devez continuer sur cette voie, non pas pour vous, non pas pour embêter le père mais pour l'intérêt de votre enfant. Votre enfant a le droit d'être reconnu comme une personne à part entière. Nul n'a le droit et encore moins ses parents de le léser dans ses droits fondamentaux.

Vous agissez en toute conscience, pour l'unique intérêt de votre enfant, même si ça vous coûte (c'est le lot de tout parent responsable). Vous ne pouvez pas faire plus que ce que vous avez fait.

Vous aurez certainement des reproches du père de l'enfant mais rappelez vous, vous ne le faites pas contre lui mais pour votre enfant. C'est ce dernier dont vous êtes responsable et non de lui.

Compréhensive ou pas à l'égard du père, la limite est qu'elle n'empiète pas sur l'intérêt et de le bien être de votre enfant.


Cordialement

Messages postés
10847
Date d'inscription
vendredi 12 avril 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
1 septembre 2020
5 549
Bonjour,

Je rajouterai à la très bonne réponse de sarah2012 que ce que vous faites aujourd'hui pourra servie plus tard à votre fils.

Imaginez dans 50, 60 ans, le père se retrouve en maison de retraite et ne peux pas payer, qui sera obligé alimentaire et devra payer ? Votre fils ! Alors que son père l'a lui même délaissé.

Si aujourd'hui vous avez un jugement indiquant un DVH et qu'il ne le respecte pas, à chaque DVH non pris par lui, vous faites une main courante, ça n'entraîne aucune action en justice, le père n'aura donc aucun soucis à cause de cette démarche. Mais ces mains courantes vous les confierez à votre fils et il pourra les ressortir lorsqu'il sera fait appel à lui pour aider son père financièrement. Il pourra prouver le désintérêt de son père et être dispensé de payer, ce qui ne sera que justice, sauf si monsieur change d'ici là bien sur.

De votre côté vous avez fait tout ce que vous pouviez, vous n'avez rien à vous reprocher !
Merci bcp pour votre avis éclairé concernant ma question. Vous avez entièrement raison et avez bien saisi ma problématique. Il ne s agit en aucun cas d enfoncer mon ex, mais bien de faire admettre que mon enfant n a pas le droit d être lésé par l inconséquence d une personne
Dossier à la une