Un héritage rentre t-il dans les biens à partager au divorce

Signaler
Messages postés
29
Date d'inscription
jeudi 20 février 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2015
-
Messages postés
40071
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
30 août 2020
-
Mon frère a hérité de 15O OOO euro en espèces apres la vente d'une maison de sa mère qu'elle lui avait donnée

Mon frère divorce..

1 -Sera t il obligé de donner une partie de l'argent si sa femme le demande ?
2 - l'argent est placé et sa femme n'a pas la procuration, peut il maintenant que le divorce sera jugé en octobre, retirer son argent ?

Je vous remercie.
Amicalement. Myriam

3 réponses

Messages postés
287
Date d'inscription
mardi 6 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
3 octobre 2014
93
Lorsque les époux sont mariés sous le régime de la communauté légale, ou sous un régime de la participation aux acquêts, ils possèdent des biens communs et des biens propres.

Les biens communs sont constitués activement des acquêts faits par les époux ensemble ou séparément durant le mariage, et provenant tant de leur industrie personnelle que des économies faites sur les fruits et les revenus de leurs biens propres.

Différence entre un bien commun et un bien propre.


Tout bien, meuble ou immeuble, est réputé acquêt de communauté si l'on ne prouve qu'il est propre à l'un des époux par application d'une disposition de la loi.

Par opposition, possèdent la qualité de biens propres, les biens dont les époux avaient la propriété ou la possession au jour de la célébration du mariage, ou qu'ils acquièrent, pendant le mariage, par succession, donation ou legs.

Lors de la vente d'un bien immobilier possédant la qualité de bien propres (reçu avant ou pendant le mariage par succession, donation ou legs), il devient essentiel de conserver la traçabilité de la vente et du réinvestissement.

En effet, dans l'hypothèse ou la traçabilité du réinvestissement du prix de vente d'un bien propre n'était pas assurée, l'époux ne pourrait plus retrouver la propriété de ce bien (ou du moins du prix de vente) et devrait donc en partager la propriété avec son époux ou son épouse.

Lorsque les relations matrimoniales sont au beau fixe, le mélange des fonds propres et des fonds communs ne présentent pas de difficulté majeure : les époux vivant d'amour et d'eau fraîche ne voudrait pas créer un conflit en évoquant un problème d'argent.

Par contre, lorsque l'on sait qu'un mariage sur deux se termine par un divorce, la réflexion devient tout de suite différente et la nécessité de matérialiser l'origine des fonds devient indéniable

le simple fait de vendre un bien propre et de stipuler, via une clause d'emploi ou de remploi, permet au conjoint de conserver le caractère propre des fonds comme provenant de la vente d'un bien reçu par succession, donation ou legs ou acquis avant le mariage.

Il ne suffit pas d'acquérir un immeuble avec des deniers propres pour lui conférer la qualité de bien propre. A défaut de la double déclaration dans l'acte, les fonds devront être considérés comme fonds communs et les époux se partageront la propriété de cet actif.

De même , le simple fait d'investir les fonds issus de la vente d'un bien propre sur un compte bancaire ou compte épargne (livret, compte courant, codevi, assurance vie, contrat de capitalisation) au nom de l'époux, ne suffit pas à conserver le caractère propre des deniers : les fonds ainsi investis seront considérés comme des fonds commun.

Il est indispensable de rédiger une clause de remploi ou d'emploi, clause juridique spécifique, que nous devons mettre en place, conjointement à la souscription de l'investissement financier ou à l'acquisition immobilier objet du remploi de fonds propres.
Encaissement de fonds propres sur un compte commun : La communauté doit elle récompense ?

La question de la clause de remploi est essentiel et une très récente jurisprudence vient de confirmer que « Le profit tiré par la communauté résultant de l'encaissement, au sens de l'article 1433, alinéa 2, du Code civil, des deniers propres d'un époux ne peut être déduit de la seule circonstance que ces deniers ont été versés, au cours du mariage, sur un compte bancaire ouvert au nom de cet époux ». (Cass. 1re civ., 15 févr. 2012, n° 11-10.182).

La cour d'appel (CA Paris, 27 oct. 2010) a débouté l'époux de ses demandes de récompense au titre de l'encaissement par la communauté de ses fonds propres. Les juges du fond ont jugé que l'ex-époux ne rapportait pas la preuve que la communauté aurait tiré profit des sommes lui appartenant en propre

En d'autres termes, lorsque l'un des époux dépose des fonds propres sur un compte ouvert à son nom, les fonds perdent leur caractère propre et la communauté ne devra pas récompense à l'époux qui a déposé ses fonds propres sur un compte commun, sauf à démontrer que la communauté à profité de cette somme. La question n'est pas tant l'encaissement de la somme par la communauté, mais il s'agit d'une notion de preuve.

La première chambre civile considère que l'encaissement de deniers propres par la communauté fait présumer le droit à récompense tel que le définit l'article 1433 du code civil. La question s'est donc déplacée sur le terrain de la preuve de cet encaissement.

Sur ce point, il est jugé que si les deniers propres ont alimenté un compte bancaire ouvert aux noms des deux époux, la preuve de l'encaissement est établie et, en conséquence, le profit tiré par la communauté des fonds propres peut être présumé et ouvrir droit à récompense. Pour s'opposer à celle-ci, il conviendra de démontrer l'emploi ou le réemploi des sommes litigieuses.

À l'inverse, dès lors que les deniers propres ont été versés sur un compte ouvert au nom d'un seul époux, leur encaissement par la communauté n'est pas établi.

Si la Cour de cassation avait déjà eu l'opportunité de préciser que ce n'est pas parce que des sommes sont déposées sur un compte ouvert au nom d'un seul individu qu'elles sont nécessairement propres à celui-ci, elle apporte ici la précision symétrique selon laquelle des sommes versées sur un compte à l'usage du ménage ne profitent pas nécessairement à la communauté.

Bref, tout reste une question de preuve de l'utilisation des fonds.



Dans cette circonstance, rédiger une clause de remploi est INDISPENSABLE et nettement plus sécuritaire.

Messages postés
29
Date d'inscription
jeudi 20 février 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2015
8
Coucou Eouvees..

Un grand merci pour votre recherche.... Je souhaite que tout ce passe pour le mieux pour mon frère...Surtout qu'il puisse garder son héritage.. Il a bcp travaillé..
Oui.. Je suis pour que tout soit fait en règle.. ET JE PENSE SURTOUT QU'IL REDIGE ET PROUVE LE REEMPLOI De l'argent de l'Héritage pour l'achat de son camping car aussi... Il faut tjrs jouer la SECURITE...et l'HONNETETEE.. dans ces affaires..
Merci encore Eouvees et Bonne journée..
Myriam
Messages postés
29
Date d'inscription
jeudi 20 février 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2015
8
coucou Sorgin..

Super ce lien.. c'est compliqué tout ça..
Ce serait plus simple et normal... que l'héritage de la personne lui revienne en totalité....

Mais je me demande si il y a des choses "normales"...
Merci beaucoup Sorgin de prendre du temps pour nous..
Amitiés
Myriam
Bonjour je suis marié sous le régime de la communauté donc sans contrat , ma mere doit me faire une donation par virement bancaire j aimerais savoir si cette donation rentre dans la communauté ou pas , et si il ya divorce une part peut elle est divisé avec mon épouse ?
J aimerais aussi savoir si j achete une maison avec cette donation en totalité sans apport de mon épouse si je doit auprès du notaire le stipuler dans l acte ou d'office la maison sera en totalité à moi ? Merci
Messages postés
40071
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
30 août 2020
12 304
Bonjour Rémy 57,

afin d'éviter une certaine confusion dans la lecture du post (chaque post devant resté personnel), il serait préférable que vous ouvriez votre propre message en cliquant sur un rectangle vert "Ouvrir votre message " ou "Posez votre question ".

Cordialement

Bonjour,

Si votre frère peut prouver l'origine "propre" de cet argent placé et utilisé pour l'achat du camping car, il n'y aura pas de partage avec son épouse.

Cdlt
Messages postés
10845
Date d'inscription
vendredi 12 avril 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 août 2020
5 548
Tous les revenus entrent dans la communauté, mais un héritage c'est différent.
Utilisateur anonyme
Je pensais que toute liquidité entrait dans la communauté ?
Pas les fonds propres, par définition
Messages postés
29
Date d'inscription
jeudi 20 février 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2015
8
Merci Eouvees Ysabe Sorgin...
C'est tres gentil de me répondre.. c'est compliqué.. et un divorce c'est affreux...

Mais je pense qu'elle a droit à 1/4 ??? QU'en pensez vous ?

Il voulait sortir les fonds.. Mais je crois que c'est grave... c'est vol..? Qu'en pensez vous ?

Merci.. Myriam
Messages postés
10845
Date d'inscription
vendredi 12 avril 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 août 2020
5 548
Bonjour,

Non sur l'héritage tout est à lui en propre et en entier et pas à la communauté (= les 2 époux).

Le reste, ce qui vient des revenus habituels (salaires, gains aux jeux, aides sociales ...) sera partagé par le juge lors du divorce ou entre eux à l'amiable.
Messages postés
29
Date d'inscription
jeudi 20 février 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2015
8
Bonjour Ysabe
Merci de me répondre. C'est tres gentil..
Messages postés
29
Date d'inscription
jeudi 20 février 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2015
8
Bonjour..

Merci d'avoir répondu à ma question pour le camping car..

Sachant qu'ils sont mariés sans contrat de mariage.. et qu'elle n'a jamais travaillé... et qu'elle va surement plaider pour infidélité..

Je lui ai dit de demander au notaire un papier prouvant d'où vient cet argent placé..
Remerciements et bonne journée.
Dossier à la une