Le jour férié est-il payé en interim ?

Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 1 mai 2014
Dernière intervention
2 mai 2014
-
Bonjour,
Je travaille en tant qu'intérimaire depuis le Lundi 14 Avril et mes contrats sont renouvelés à la semaine.
En ce qui concerne le premier il est daté du 14/04 au Vendredi 18/04,
Le second est daté du Lundi 21/04 au Vendredi 25/04 et le troisième et dernier du Samedi 26/04 au Mercredi 30/04, de plus je travail également demain ( vendredi 02/05)

Pour ce qui du Lundi de pâques j'ai travaillé le Vendredi d'avant et le jour ouvré suivant soit le Mardi.
Et pour le 1mai , j'ai bossé le jour d'avant et je suis appelé a travailler le jour d'après.
Ma question est donc de savoir si je serai payé ces deux jours fériés.

Ps: je n'ai PAS travaillé ces deux jours férié

Merci
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 1 mai 2014
Dernière intervention
2 mai 2014
0
Merci
Salut Marylou. Merci de t'intéresser au sujet,mais j'ai pu contacter mon agence d'intérim,le jour férié est payé à partir du moment oú le jour d'avant et le jour d'après snt travaillé. En ce qui concerne le contrat, il s'y trouve une mention de souplesse,ce qui peut justifier les samedi travaillé mais non présent sur la durée du contrat. Désolé pour les fautes(iphone)
marylou.
Messages postés
18662
Date d'inscription
vendredi 12 novembre 2010
Dernière intervention
27 août 2016
1872 -
ok mettez donc le sujet en résolu...
C'est absolument faux !!!
Cet abus des employeurs et des agences d'intérim a été abrogé depuis mai 2012.

Auparavant, selon les usages en vigueur dans l'entreprise utilisatrice, la rémunération pouvait dépendre d'une condition de présence la veille et/ou le lendemain du jour férié. Il n'était pas rare de constater un non paiement du jour férié sous prétexte que le salarié intérimaire était mis en repos la veille ou le lendemain d'un jour férié, afin que le client n'ait pas à payer ce jour férié à l'intérimaire. La CFTC avait toujours combattu cette pratique illégitime et immorale.
Désormais le salarié intérimaire doit percevoir sa rémunération, peu importe qu'il ait travaillé ou non la veille ou le lendemain du jour férié.

- Le jour férié est chômé dans l'entreprise : Le jour férié chômé ne peut pas entraîner de baisse de rémunération. Les salariés sont donc rémunérés sur la base des heures qu'ils auraient dû effectuer (excepté si le jour férié est le jour habituel de repos du salarié intérimaire), indépendamment de leur ancienneté dans l'entreprise utilisatrice.

- Le jour férié coïncide avec un jour de repos hebdomadaire : Certaines entreprises accordent un jour supplémentaire, l'intérimaire doit se renseigner auprès des salariés ou des représentants de l'entreprise utilisatrice pour le vérifier, car il bénéficie alors de ce même droit.

- Le jour férié est travaillé dans l'entreprise : Seul le 1er mai est majoré de 100%. En principe le jour férié travaillé est rémunéré comme une journée normale de travail et n'ouvre droit légalement à aucune majoration.
Toutefois, l'intérimaire doit se renseigner car un accord collectif ou un usage peut prévoir une majoration. Les salariés intérimaires devront alors être rémunérés selon les règles en vigueur dans l'entreprise utilisatrice (principe d'égalité de traitement).

Attention : Si le contrat de l'intérimaire s'arrête la veille du jour férié sans reprise rapprochée chez le même client, le jour férié ne sera pas rémunéré.

Condition de paiement du jour férié (article L3133-3 du Code du Travail)

En dérogation favorable aux salariés intérimaires au principe d'égalité de traitement, aucune ancienneté n'est toujours opposables aux salariés intérimaires pour le paiement des jours férié ; les intérimaires doivent donc bénéficier du paiement des jours férié dés le premier jour de mission (L1251-18 du Code du Travail : « .../...Le paiement des jours fériés est dû au salarié temporaire indépendamment de son ancienneté dès lors que les salariés de l'entreprise utilisatrice en bénéficient. »), même lorsqu'une ancienneté est requise pour les salariés permanents de l'entreprise utilisatrice où ils sont en mission.
Commenter la réponse de anakinSK
Messages postés
18662
Date d'inscription
vendredi 12 novembre 2010
Dernière intervention
27 août 2016
1872
-1
Merci
hello

et dernier du Samedi 26/04 au Mercredi 30/04, de plus je travail également demain ( vendredi 02/05)

et pas de contrat pour demain ?
Bonjour, si votre contrat est un accroissement temporaire ce n'est pas grave, vous avez une période d'aménagement des dates couramment appelée "souplesse" qui est d'un minimum de deux jours pour un contrat de 10 jours ou moins et qui prend un jour supplémentaire par période de 5 jours ouvrés.
donc si vous avez un contrat du 27 au 30 avril, il court en fait jusqu'au 4 mai sans besoin d'un autre contrat ou avenant.
Commenter la réponse de marylou.
Dossier à la une