Vendre appartement en multipropriété

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
31 janvier 2014
-
 jabuz -
Bonjour,

Je souhaiterai connaître les frais de notaire que l'acheteur aura à payer pour l'achat de l'appartement que je possède en multipropriété 1 semaine (semaine 4) dans l'année à Méribel Mottaret ? Je le propose à 4500 €. Je peux baisser jusqu'à 4000 €.
C'est un studio de 27 m2 pour 4 personnes.

De même, lors de mon divorce, mon mari ne m'a pas remis le titre de propriété de cet appartement que je possédais ne mon nom propre. Comment récupérer ces documents ?

Je vous remercie par avance pour vos réponses.

Cordialement,

VR

1 réponse

1-pour les frais dits "de notaire" (en réalité surtout des taxes) de mutation de parts de sci ce sont à peu près les mêmes qu'en propriété, c'est à dire 8% environ de la valeur vénale (dans votre cas un peu plus de 300 euros donc).

2-pour le titre de propriété perdu un original en est conservé par le notaire qui l'a établi ou bien est déposé à la conservation du bureau des hypothèques donc il peut toujours être retrouvé par ce notaire ou un autre notaire qui devrait pouvoir vous en fournir la copie ou s'y référer s'il établit un nouveau titre pour votre acquéreur.

3-pour la multipropriété il parait, à ce que je lis sur internet, que c'est assez difficile à revendre car les charges sont élevées (elles serviraient de rente au promoteur) et qu'il faut avoir la chance de trouver un acquéreur intéressé à la fois par la période et par l'endroit, et que les vendeurs doivent éviter de s'engager auprès d'officines qui demandent des engagements du vendeur pour rechercher un acquéreur, lequel, en tout état de cause ne peut s'attendre à réaliser une forte plus value.

Commencer par se renseigner auprès d'un notaire, peut-être que ceux de Méribel ont l'habitude des multipropriétés en France.

A l'étranger c'est encore pire car il arrive qu'il soit impossible de revendre et que les charges soient encore plus excessives.

La multipropriété a mauvaise presse sur internet en ce moment.