Doute sur la durée de mon préavis

- - Dernière réponse :  Tim - 23 déc. 2013 à 19:47
Bonjour,

auxiliaire de vie en CDI, j ai démissionné de mon association qui m a demandée d'effectuer 2 mois de préavis suivant la nouvelle convention collective
Or sur mon contrat de travail datant de plus de 3 années il était précisé "le présent contrat est à durée indéterminée. Il pourra y être mis fin par écrit par l une ou l autre des parties en observant l préavis de 1 mois au-delà de 6 mois"

Alors devais je faire 2 mois ou 1 seul ?

dans l attente de votre reponse
merci
Afficher la suite 

1 réponse

0
Merci
Bonsoir,

Vérifiez sur votre bulletin de paye, son nom ou numéro doit y figurer.

Si je me trompe, pardon d'avance, mais vu qu'on parle d'association et de domicile et de nouvelle CCN



IDCC 2941

Texte de base

Convention collective nationale de la branche de l'aide, de l'accompagnement, des soins et des services à domicile du 21 mai 2010

Titre Ier Dispositions communes

Article 1er En savoir plus sur cet article...
Champ d'application
En vigueur étendu

La présente convention collective s'applique aux rapports entre employeurs et salariés, sur le territoire national, y compris les DOM, entrant dans le champ d'application défini ci-après.
Cet accord s'applique à l'ensemble des entreprises et organismes employeurs privés à but non lucratif qui, à titre principal, ont pour activité d'assurer aux personnes physiques toutes formes d'aide, de soin, d'accompagnement, de services et d'intervention à domicile ou de proximité. Les entreprises et organismes entrant dans le champ d'application sont ceux qui apparaissent dans la nomenclature d'activités française (NAF), correspondant notamment aux codes suivants :

- 85-3J ;
- 85-3K ;
- 85-1G ;
à l'exception de ceux qui appliquent à titre obligatoire un autre accord étendu, et à l'exception :

- des SSIAD de la Croix-Rouge française ;
- des entreprises et organismes employeurs dont l'activité principale est le service de soins infirmiers à domicile adhérents de la FEHAP ;
- des organismes employeurs dont l'activité principale est le SESSAD, le SAMSAH, ou le service de tutelle, et adhérents aux syndicats employeurs signataires de la convention collective nationale de travail du 15 mars 1966.
Il est précisé que le code NAF « APE » (activité principale exercée), attribué par l'INSEE à l'employeur, et que celui-ci est tenu de mentionner sur le bulletin de paie, constitue une présomption d'application de la présente convention collective.
En cas de contestation sur son application, il incombe à l'employeur de justifier qu'il n'entre pas dans le présent champ d'application en raison de l'activité principale qu'il exerce.
Les employeurs adhérents d'une fédération, d'une union, ou d'une organisation entrant dans le champ d'application de la présente convention collective, mais qui n'exercent pas à titre principal les activités relevant de ce champ, pourront, s'ils ne sont pas couverts par un autre texte conventionnel étendu, appliquer à titre volontaire les dispositions de la présente convention.



Convention collective nationale de la branche de l'aide, de l'accompagnement, des soins et des services à domicile du 21 mai 2010
Licenciement et autres modes de rupture



Article 27 En savoir plus sur cet article...
Démission
En vigueur étendu


En cas de démission d'un salarié, la durée du préavis est de :
Catégories A, B, C et D :


- 1 semaine de date à date pour le personnel ayant moins de 6 mois d'ancienneté dans l'entreprise ;
- 1 mois de date à date entre 6 mois et 2 ans ;
- 2 mois de date à date au-delà de 2 ans.
Catégories E et F :


- 1 mois de date à date pour le personnel ayant moins de 2 ans d'ancienneté dans l'entreprise ;
- 2 mois de date à date au-delà de 2 ans.

Catégories G, H et I :


- 2 mois de date à date pour le personnel ayant moins de 2 ans d'ancienneté dans l'entreprise ;
- 4 mois de date à date au-delà de 2 ans.
Si, à l'initiative de l'employeur, le salarié est dispensé de travailler pendant la durée du préavis, le salaire lui est maintenu.
Pendant la période de préavis, le salarié démissionnaire bénéficie pour la recherche d'un emploi de 2 heures par jour travaillé ou d'une journée entière par semaine de travail. Ce temps est accordé de la façon suivante :

- en totalité lorsqu'il s'agit d'un emploi à temps plein, c'est-à-dire d'un horaire égal à 35 heures par semaine ou 151,67 heures par mois ;
- pro rata temporis lorsqu'il s'agit d'un emploi à temps partiel, c'est-à-dire d'un horaire inférieur à 35 heures par semaine, sans que le temps accordé puisse être inférieur à 1 heure par semaine.
Le décompte du temps de travail s'effectue sur la période de 3 mois qui précède la notification de la démission.
Les heures ainsi accordées ne sont pas rémunérées.
Dans le cas où l'une ou l'autre des parties ne respecte pas le préavis, elle encourt d'être condamnée par voie judiciaire au paiement d'une indemnité égale à la rémunération du préavis non effectué, sauf cas contraires prévus par les dispositions réglementaires ou accord entre les parties.

Cdt
Commenter la réponse de Tim
Dossier à la une