Frais de licitation faisant cesser l'indivision

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 31 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
31 octobre 2013
-
Messages postés
26005
Date d'inscription
samedi 15 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
17 février 2021
-
Bonjour,

Nous souhaitons divorcer moi et mon épouse.
Nous avons acquis très récemment un bien immobilier ensemble à 25% (épouse = 61 375 Euros ), 75% (moi = 184 125 Euros)
Ce bien vaut donc en tout 245 500 Euros.

Il a été acheté grâce à un prêt in fine que j'ai contracté sur 15 ans. Il faudra que je m'acquitte de 240 590 Euros à l'échéance

Je voudrais racheter la part de mon épouse c'est-à-dire 61 375 Euros

Puis-je s'il vous plait connaître le détail des frais que je devrais payer ?

Merci d'avance

Bien Cordialement

1 réponse

Messages postés
35967
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
20 juin 2021
15 772
Puis-je s'il vous plait connaître le détail des frais que je devrais payer ?
Il est perçu un droit de partage appliqué sur la valeur totale de l'immeuble au taux de 2.50%, frais d'acte en + à déterminer selon les démarches coûteuses du notaire.
Le total devrait de l'ordre de 5%.
réponse ministérielle 04/2015:
Les licitations sont une des formes possibles pour sortir un bien de l'indivision, en particulier pour les biens, notamment immobiliers, pour lesquels un partage n'est pas matériellement possible. Une licitation est une vente et relève par conséquent du droit commun des ventes en application du I de l'article 750 du code général des impôts (CGI). Toutefois, des mesures de tempérament existent déjà. Elles sont prévues au II de cet article dans le cadre des successions ou des dissolutions de communautés conjugales, afin de les faciliter. Ainsi, les licitations de biens mobiliers ou immobiliers dépendant d'une succession ou d'une communauté conjugale ainsi que les cessions de droits successifs mobiliers ou immobiliers sont assujetties à un droit d'enregistrement ou à une taxe de publicité foncière de 2,5 % lorsqu'elles interviennent au profit de membres originaires de l'indivision, de leur conjoint, de leurs ascendants ou descendants ou des ayants droit à titre universel de l'un ou de plusieurs d'entre eux. Il en est de même des licitations portant sur des biens indivis issus d'une donation-partage et des licitations portant sur des biens indivis acquis par des partenaires ayant conclu un pacte civil de solidarité (PACS) ou par des époux, avant ou pendant le pacte ou le mariage. Ainsi, lorsque les conditions prévues au II de l'article 750 du code général des impôts sont observées, le rachat de la demi-part du logement par l'un des deux ex-époux ne supporte qu'une imposition de 2,5 %, perçu au profit de l'État.

il est vrai que dans la repose ministérielle c'est la moitié ,!!
Messages postés
26005
Date d'inscription
samedi 15 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
17 février 2021
6 909
Condorcet le droit n'est du que si partage apres divorce