Vente forcée d'assurance habitation

Grosvert
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 27 août 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
27 août 2013
- Modifié par Grosvert le 27/08/2013 à 18:03
 Sorcière Carabosse - 27 août 2013 à 18:45
Bonsoir,

Pour monter le dossier de prêt de notre habitation principale, la conseillère immobilière de La Banque Postale nous a imposé un contrat d'assurance habitation auprès de La Banque Postale ... Pas de contrat assurance habitation = pas de prêt nous a-t'elle dit tout en nous assurant oralement que le contrat était assujetti à la réalisation effective du prêt. Il était tard, il y avait deux heures que j'étais avec la banquière et j'avais amené une brouette de papier. Pour ne pas ruiner ces efforts, j'ai signé en me disant qu'un an et 200€ au pire ce ne serait pas la mer à boire. Elle m'a aussi fait signer une promesse de domiciliation de revenus de mon épouse.

Nous n'avons pas signé l'offre de prêt de cette banque ... pour cette vente forcée notamment. J'ai signé avec une autre banque qui ne m'avait rien demandé, qui a accepté l'assureur de prêt sans trop sourciller, mais qui était plus cher. En gros, j'ai acheté ma liberté, mais cela n'a pas de prix.

Après avoir choisi la banque début juillet 2013, nous avons appelé la conseillère immobilière de La Banque Postale, pas de réponse, nous avons laissé un message.

Quinze jours après, nous avons reçu le contrat vierge, les documents du contrat assurance habitation de La Banque Postale. Nous n'avons rien signé, et rien renvoyé. Je n'avais pas compris que ce que je signais à l'arrache chez le conseiller n'était pas une promesse, mais l'engagement définitif.

Entre-temps, nous avons contacté la conseillère immobilière par mail, ne pouvant la joindre par téléphone. Nous avions eu des contacts pendant 6 mois ... Retour de mail automatique : Je suis absente jusqu'en décembre 2013 !?!!


Début Août : retrait automatique de 200 euros environ correspondant à l'assurance habitation en question : le contrat a été souscrit ! On nous refuse la résiliation aujourd'hui au motif qu'on a signé les papiers !

Aujourd'hui, je mets toujours la conseillère immobilière en copie des mails échangés avec le service IARD de La Banque Postale ... Sauf que le serveur de la banque me signale que cette adresse n'existe plus !!!! La politique client de cette banque est devenue nullissime !!! La politique managériale de cette banque est contre-productive au possible ! Qui est l'âne qui peut imaginer un instant que ce type d'agissement soit rentable ?

Il s'agit de La Banque Postale, je pensais que c'était la banque des pauvres. En fait, c'est celle des ânes : ceux qui sont clients comme moi et ceux qui y travaillent, condamnés plus ou moins volontairement au surmenage et à la dépression. La conseillère est sans doute partie pour dépression ou surmenage vus les horaires auxquels elle m'a reçu ... La Banque Postale l'a effacée aussi sec de ses tablettes ! Cette banque est vraiment affreuse.

Je vais résilier mes comptes, ceux de mon épouse et mes enfants. Sachant que je suis à La Banque Postale uniquement parce-que mes parents y étaient, c'est con, mais c'est comme cela ... Au moins n'auront-ils pas mes enfants !

Dommage pour la conseillère immobilière, mais maintenant, moi : comment me désengager de cette embrouille et récupérer mes 200 euros ?

1 réponse

Mes salutations Grosvert,

Votre intervention est excessivement longue !

Code de la consommation - Pratiques commerciales illicites - Refus et subordination de vente ou de prestation de services article L122-1.
http://legifrance.gouv.fr/affichCode.do?cidTexte=LEGITEXT000006069565


Code Pénal - escroquerie article 313-1 - Extorsion de signature article 312-1.
http://legifrance.gouv.fr/affichCode.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719


Agir en lettre avec accusé de réception auprès du siège social, service juridique.


Forum-eusement vôtre
0