Chômage après 6 mois de congé parental temps plein [Résolu]

Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 12 janvier 2013
Dernière intervention
14 janvier 2013
- - Dernière réponse : ludelo
Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 12 janvier 2013
Dernière intervention
14 janvier 2013
- 14 janv. 2013 à 08:53
Bonjour,

Voici la situation de mon mari :
En 2011 mon mari a mis fin à son CDI (démission)pour prendre un autre CDI car nous avons déménagé et il a trouvé un travail plus près de notre nouveau domicile.
Malheureusement, l'employeur a mis fin à sa période d'essai.
Il s'est donc inscrit à POLE EMPLOI qui lui a dit qu'il n'avait pas droit au chomage car il avait démissionné (erreur de POLE EMPLOI car c'était pour un autre CDI)

Bref, pour ne pas avoir de carence financière, il a pris un congé parental et de mon coté, j'ai repris le travail. Il était inscrit à POLE EMPLOI (par téléphone) mais finalement est rentré à la maison avec son dossier complet.

Au bout de 6 mois , il a interrompu son congé parental pour reprendre le travail (depuis juillet 2012) : CDD de 1 mois puis INTERIM depuis aout jusqu'à aujourd'hui.

Dû à la conjoncture de l'entreprise, mon mari se retrouve en chômage partiel et ne touche que 15 euros par jour de POLE EMPLOI alors qu'il a travaillé à temps plein depuis février 2008!!!
Pôle emploi lui a dit ne prendre en compte les salaires des 12 derniers mois et comme il était en congé parental pendant 6 mois, POLE EMPLOI a donc pris en compte que les salaires touchés depuis juillet 2012!!! Du coup toutes ces années où il a cotisé sont perdues!!!

Or il me semble que lorsqu'on est en CONGE PARENTAL, la période est "neutralisée" et on doit donc se reporter au 6 mois avant non???!!!!

Quelqu'un pourrait il m'éclairer et si possible m'envoyer le texte de loi / procédure officielle car je ne la trouve pas.
Il y a d'autres personnes dans ma situation où POLE EMPLOI s'est référé à la période avant congé parental et nous on a comme l'impréssion qu'on se fait arnaquer par POLE EMPLOI

Merci par avance pour votre aide!!!
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

Messages postés
10594
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 mars 2019
2434
0
Merci
Bonjour

Effectivement, c'est sur la base des 12 derniers mois civils de salaires que Pôle emploi calcule une allocation journalière.

C'est avec le salaire d'avant le congé parental que les 12 mois sont "reconstitués" quand on revient de CPE

Comme votre mari a travaillé ensuite, la "reconstitution" s'est donc faite avec les salaires d'après.

PS : j'ai changé ma réponse car j'avais occulté la période de travail post CPE
Commenter la réponse de caroledu92
Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 12 janvier 2013
Dernière intervention
14 janvier 2013
0
Merci
Donc concretement POLE EMPLOI ne s'est pas trompé en ne prenant en compte que les 6 mois post CPE ou POLE EMPLOI aurait du prendre egalement en compte la periode avant CPE???

Et serait il possible d'avoir un lien officiel de la procédure concernant cette situation (texte de loi)?
Commenter la réponse de ludelo
Messages postés
10594
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 mars 2019
2434
0
Merci
Je vais demander au spécialiste de vous répondre (manu6363 )
Commenter la réponse de caroledu92
Messages postés
89
Date d'inscription
mardi 1 mai 2012
Dernière intervention
19 décembre 2015
35
0
Merci
Bonsoir,

Récapitulons les faits :
- en 2011, votre mari a démissionné d'un CDI (durée du contrat ?) pour prendre un autre CDI auquel l'employeur met fin à la période d'essai (durée du contrat ?)
- Votre mari s'inscrit postérieurement à cette fin de période d'essai (date de l'inscription ?). Le pôle emploi justifie d'un rejet démission donc j'en conclus que la première activité a duré moins de trois ans, non ? Question importante car dans la négative, si la première activité a duré trois ans et si la période d'essai de la seconde activité a duré moins de 91 jours, votre mari entre dans la cadre de l'accord d'application 4 p5 qui mentionne "La démission est légitime si le salarié justifie de 3 années d'affiliation continue à l'assurance chômage et démissionne pour reprendre un CDI auquel l'employeur met fin avant l'expiration d'un délai de 91 jours". .
- Il a pris ensuite un congés parental (dates ?). Je suppose qu'il n'était plus inscrit pendant ce congés parental. Au terme de celui-ci, il reprend un cdd (un mois) puis de l'intérim jusqu'à ce jour. <gras>Question : quelle fut sa date de réinscription ?? Après, il faudrait savoir quelle était la dernière mission d'intérim précédant cette date d'inscription. Déterminer la période d'affiliation et le régime applicable (l'annexe 4 : régime intérimaire ou le régime général).

Dès connaissance de ces variables, je verrai plus clair dans son dossier.
Commenter la réponse de manu6363
Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 12 janvier 2013
Dernière intervention
14 janvier 2013
0
Merci
Merci pour votre retour! Voici le détail :

- le 1er février 2008 mon mari a été embauché en CDI (après 3 mois d'intérim dans la meme boite soit entrée dans la société le 01 novembre 2007).
Nous étions alors dans la région lyonnaise.
Donc démission le 16/09/2011

Suite à un déménagement (construction maison) il a alors cherché un travail plus proche de notre nouveau domicile (région Bourg en Bresse - ain - ). Il a donc trouvé ce nouveau boulot en CDI avec période d'essai où malheureusement son patron y a mis fin au bout de 1 mois (lettre à l'appui).
Début travail dans la nouvelle société le 19/09/2011 et fin le 18/10/2011.

- Il a de suite enchainé avec un travail en intérim du 19/10/2011 au 10/11/2011

- La mission se terminant, il s'est inscrit à pole emploi le 16/11/2011 et entretien officiel chez pole emploi le 28/11/2011 au cours duquel on lui informe qu'il n'aura droit à rien et revient à la maison avec le dossier complet car il lui manquait l'attestation employeur de sa dernière mission.

- Dans la mesure où on lui a dit qu'il ne toucherait aucune indemnité chomage, on a convenu ensemble que moi je reprendrais le travail et que lui reprendrait le CPE donc prise en compte du CPE dès le mois de Décembre (donc CPE de Décembre à Juin inclus). Il n'a donc pas ramené l'attestation employeur à POLE EMPLOI.

- Dès juillet il se réinscrit à POLE EMPLOI mais n'a pas pu aller au rendez vous car il a trouvé du travail dès juillet (CDD 1 mois) et a enchainé avec de l'intérim.
A ce jour il travaille toujours en intérim mais depuis novembre il se trouve en chomage partiel, du à la conjoncture de l'entreprise.
Il s'est réinscrit à POLE EMPLOI le 12/11/2012 (par téléphone) et entretien le 28/11/2012.

- Nous avons recu un courrier de POLE EMPLOI disant que sa prise en charge se faisait à partir du 14/12/2012 (sans doute à cause des délais de carence) mais il ne toucherait que 15.40 euros par jour!!!! Car prise en compte uniquement de sa période de travail post CPE!!!

Merci pour votre aide car j'ai bien l'impression qu'on se fait avoir!!!
manu6363
Messages postés
89
Date d'inscription
mardi 1 mai 2012
Dernière intervention
19 décembre 2015
35 -
Bonjour Ludelo,

- Premièrement, il est fort dommage que votre mari fut inscrit la première fois le 16 novembre 2011 après la mission d'intérim et non le 19 octobre 2011. S'il fut inscrit à cette date, il entrerait dans le champ de l'accord d'application 4 &5 du régime de l'assurance chômage dont j'ai mentionné la référence lors de mon précédent message et il aurait bénéficié d'une ouverture de droits. Mais malheureusement, votre mari ne pouvait pas le savoir. .
- dernièrement, sa dernière inscription date du 12 novembre 2012. OK. Il faudrait que je sache quelle était la dernière mission réalisée précédant cette date. Les salaires pris en compte pour la détermination du taux journalier sont les 12 mois précédant ce dernier jour de mission (de date à date : on parle ici de période de référence calcul "exceptionnelle". Normalement, cette période de référence calcul est toujours bornée sur les 12 mois civils précédant le dernier jour du contrat mais pas dans le cas d'une ouverture de droits au titre du régime intérimaire : elle est bornée de date à date sur les 12 mois précédant le dernier jour de mission effectué antérieur à la date d'inscription.) Ainsi je pourrais déterminer quelle est la période de référence calcul qui a été prise en compte pour la détermination du taux
ludelo
Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 12 janvier 2013
Dernière intervention
14 janvier 2013
-
Bonjour et merci pour votre aide!

Comme je vous l'ai dit, il est depuis le 17/08/2012 en mission intérim (initialement contrat renouvelé toutes les 3 semaines puis du à la conjoncture, contrat à la semaine depuis fin octobre). A ce jour il travaille toujours en intérim dans la meme société en chomage partiel.

Avant cette longue mission, il était en CDD 1 mois (candidature spontanée pour remplacement durant les congés).

Donc si j'ai bien compris le fait qu'il se soit mis en congé parental est désavantageux car il ne peut pas bénéficier de tous ses droits c'est ça? Car 15 euros par jour c'est rien du tout, il vaudrait mieux qu'il se mette en chomage total non? Or on lui a dit que si sa mission se terminait, il faudrait qu'il cotise à nouveau minimum 4 mois...
Commenter la réponse de ludelo
Dossier à la une