Viager et loyers

Sylvie - 28 juin 2012 à 12:19
 Sylvie - 29 juin 2012 à 08:44
Bonjour,
Je souhaite acquérir une maison en proposant au vendeur un viager.
La dame de 80 ans vend car son mari est dcd. prix 150 000 euros.
Je voudrais lui proposer 80 000 e pour le bouquet d'entrée.
mais après comment ça se passe ? Comment chiffre t-on les loyers ?
Et si il y a des enfants, comment ça se passe ?
merci pour vos réponses. Cordialement. Sylvie

4 réponses

condorcet
Messages postés
38516
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2022
17 636
28 juin 2012 à 15:20
Et si il y a des enfants, comment ça se passe ?
Le bien étant vendu ne dépendra donc plus de la succession de la venderesse.
Ses enfants n'auront rien à vous réclamer.
Par contre, un point sur lequel il conviendrait d'être attentif concerne la propriété du bien.
La venderesse est veuve.
Ce bien était-il un bien propre à cette personne ou dépendait-il de la communauté ?
Dans cette dernière éventualité, les enfants seraient les héritiers légaux de leur père et en cette qualité propriétaires indivis avec leur mère de cette maison.
Examinez la question avec votre notaire avant de vous engager.
0
Merci à vous mais si les enfants sont héritiers, ne peuvent-ils pas accepter un viager et si vous le savez, comment chifre t-on le loyer , Merci à vous
0
pour le bouquet en général c'est 15% et a partir de 80 ans c'est +- 1000 a 1200 e par mois en général
0
condorcet
Messages postés
38516
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2022
17 636
28 juin 2012 à 17:10
les enfants sont héritiers, ne peuvent-ils pas accepter un viager
La succession d'une personne se compose du patrimoine lui appartenant encore à l'heure de son décès.
Si cette personne a vendu, d'une façon ou d'une autre, en viager ou payé comptant, l'un de ses biens, les héritiers n'ont absolument rien à voir ou à revendiquer par la suite.

comment chifre t-on le loyer
Ce n'est pas un "loyer" mais une "rente" dont le montant mensuel dépend de la valeur du bien vendu,d'un viager libre ou occupé sur lequel la venderesse conserverait un droit d'usage et d'habitation et de l'âge de cette personne dénommée "crédirentière", l'acheteur redevable de la rente étant le "débirentier".
Pour un bien valant 150000, sous déduction du bouquet versé de 80000, la rente sera calculée sur 70000 €.
0
éh bien merci à vous tous. Je suis moins bête !
Vais-je arriver à négocier ?
Je l'espère.
merci à vous et bonne journée; Sylvie
0