Succession d'un père (divorcé et remarié)

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 26 mai 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
26 mai 2011
-
 amatia -
Bonjour,
j'aurai besoin de quelques éclaircissements. Si quelqu'un peux m'aider ..
Mon père avec lequel je n'avais plus eu de contact depuis le divorce de mes parents au début des années 1970, est décédé au mois de décembre dernier. Il s'était remarié et a eu plusieurs autres enfants, en plus de mon frère et de moi même.
J'ai appris son décés par une de ses soeurs. Plus tard, un notaire a contacté mon frère par telephone en lui indiquant qu'elle était chargée de régler la succession de notre père. Elle lui a demandé de lui envoyer des copies de notre livret de famille avec nos dates de naissance et qu'elle nous contacterai. Aujourd'hui, près de 3 mois plus tard, nous n'avons toujours reçu aucun courrier ni document de sa part et elle vient de préciser par téléphone à mon frère qui l'a contactait pour s'informer :
que la succession était réglée et que nous n'avions droit à aucun héritage,
que c'était la seconde femme de mon père qui avait l'usufruit de toute la succession et ses enfants le reste.
Est-ce possible ?
Ne doit on pas nous contacter officiellement dans le cadre d'une succession ? et autrement que téléphoniquement?
Personnellement je n'ai jamais eu le moindre contact, ne serait-ce que par téléphone, avec ce notaire . Je trouve cela étrange ...
Ne faut-il pas que tous les héritiers acceptent ou renoncent à une succession ?
Merci de vos réponses

1 réponse

si en tant qu'héritiers réservataires, vous avez droit à une quote part de la succession (quand bien même votre belle mère a l'usufruit de l'universalité des biens, les enfants sont nu propriétaires) et vous devriez être contactés pour la signature des actes de la succession, acte de notoriété qui établit la dévolution successorale et fait foi de la qualité des héritiers et la déclaration de succession qui doit être signée par les héritiers si l'actif est supérieur à 50.000€
il faudrait écrire au notaire (en recommandé de préférence) afin de lui demander pourquoi vous n'avez pas été convoqué pour la signature de l'acte de notoriété et à défaut de réponse, faire une plainte à la chambre des notaires de votre département
Par ailleurs si la succession se compose uniquement de comptes bancaires, votre belle mère en a effectivement l'usufruit(s'il y a eu une donation entre époux), donc la jouissance, mais vous êtes nu propriétaires des sommes d'argent
Dossier à la une