Prélvement autorisé mais non effectué

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
dimanche 21 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
23 février 2010
-
 Utilisateur anonyme -
Bonjour,

je viens vers vous pour avoir des infos sur mes possibilité de recours

je suis assuré a la mutuelle generale ex mgptt depuis 1993

hors jusqu'a 2005 j'etais en contrat individuel et preleve directement sur mon salaire , suite a un dettachement de 2005 a 2008 je suis passé en contrat groupe toujours preleve directement sur salaire
en 2008 j'ai reintegre la maison mere d ema socité et j'ai fait les demarche pour revenir en contrat individuel et fournit tous les documents afin que cela soit preleve a nouveau directement sur mon salaire.
j'avoue ne pas avoir par la suite epluché malheureusement ma fiche de paye, toujorus est il j'ai ete chez le medecin, a la pharmacie, fait mettre a jour ma carte vitale, j'ai recus des feuille de remboursement bref tout normalement, jusqu'a aout 2009 ou la ma mutuelle m'envoi un courier m'informant que mes cotisation etaient impaye depuis septembre 2008, surpris je les contact et la ils me disent que je doit tous regler, la sans suis des courier je leur demande quand meme explication car je juge que certes j'aurais du m'en rendre dcompte mais que un an pour reagir de leur par et abusif, bref je demand eun geste seule reponse de leur part un etalement, quel autre recours ai je?? puis pretendre a quelques chose ?? ou dois je payer??

merci d'avance
cordialement
Philippe (piafpiaf33)

1 réponse


BOnjour
Votre contrat étant toujours en cours, il va bien falloir régler vos cotisations même s'il y a eu un oubli de leur part (et une négligence vous concernant de n'avoir rien constaté !)
A part un étalement de cette cotisation, je ne vois pas ce que vous pourriez obtenir comme "geste" étant donné que votre contrat n'a pas été intérrompu et que les cotisations sont réellement dûes.
Conservez bien toutes les preuves écrites de cet incident, ainsi que leur accord par écrit de la facilité de paiement qu'ils se proposent de vos accorder.
Salutations.