Je quitte mon mari je n'ai pas de métier

Signaler
-
Messages postés
4141
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
-
Bonjour,
j'ai un mari qui buvait et me frappé,j'ai élevai mes enfants et maintenant je voudrai le quitter,j'ai 55 ans je me suis mariée très tot ;je ne sort presque jamais, pour son travail il part toute la semaine ,il me téléphone toute la journée pour savoir ce que fait ,ou je suis, quand il revient à la maison je suis malade le stress des plaques sur le visage je suis mal ,il va encore hurler, raler,jamais nous n'avons eu de discussion normalepour lui rien n'ai bien;je n'ai aucun centre d'intéret autres que mes enfants et petits enfants eux aussi ont des problèmes avec leurs conjoints (normal) ils sont partis très jeunes de la maison j'ai eu des problèmes de santé, dépression sur dépression il y a eu un moment je perdai la tete, dans la rue je ne savait plus me repairer,je vais faire les courses avec lui ou un de mes enfants ,je n'ai pas le permis de conduire ma question est :si je le quitte ,je n'ai pas de métier pas d'argent que vais je devenir? je serai hébergé chez ma soeur; je parle mal le français (je suis française)quand j'écris c'est pareil (d'ailleurs ça n'ai pas moi qui écrit ,c'est ma soeur) qu'est ce que je risque si je quitte le foyer?je ne connait pas les lois je ne sait pas si cela ne va pas me retomber dessus et après ça sera pire. que maintenant si je part ,meme si j'ai un toit ,que va etre ma vie, la liberté d'accord mais ??je reste parce que je ne suis sans ressource et quel travail je vais pouvoir trouver?meme si ma soeur me garde un an chez eux j'ai 55 ans,je ne vois pas d'issue.
merçi
A voir également:

3 réponses

Messages postés
4141
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
986
Bonjour ,

Voyez les choses positives qui se présentent à vous : la première, très importante, que toutes n'ont pas, c'est un accueil familial, donc un toit et un entourage ; la seconde, c'est que vos enfants sont indépendants et élevés, quelques soient leurs problèmes ; la troisième, c'est que vous êtes mariée, et avez fourni toutes ces années un travail, celui de mère au foyer, qui a une valeur et une estimation financière, et sera reconnu dans le divorce !

Alors n'hésitez plus et ne restez pas en enfer : partez, et demandez le divorce ; votre soeur pourra vous aider, il vous faut consulter d'abord un avocat-conseil auprès de permanences prévues pour, faire le point avec lui, trouver comment faire valoir des années de soumission, demander l'aide juridictionnelle pour avoir un avocat à vous, et lancer la procédure selon les conseils ; il vous faut rencontrer une assistante sociale, car elle vous soutiendra envers les différents organismes ( CAF, Pôle emploi, Sécurité Sociale, etc ), associations à proximité, etc, pour vous aider dans toutes vos démarches immédiates ou à plus long terme !
Ensuite, la procédure de divorce, dans votre situation, vous donnera droit à pension alimentaire ET pension compensatoire de la part de votre époux, pour les années de bons et loyaux services au foyer et pour ne pas vous laisser dans une misère par rapport à lui !

Prenez votre vie en main, vous avez assez subi, retrouvez la fierté et la dignité, mieux vaudra un petit RMI ( R.S.A. aujourd'hui ) et un plus petit logement, le tout bien à vous, votre chez-vous, tranquille pour vous, tranquillisant pour vos enfants et petits-enfants ... Et si vous avez la santé, comme le pôle emploi ( l' ANPE ) ne vous proposera sans doute pas de formation ou autre, pensez que nombre de familles ont besoin de personnes fiables et consciencieuses pour : aller chercher et garder un peu les enfants après l'école, être disponible pour venir garder de temps en temps une personne très âgée à domicile le temps pour eux de s'échapper un week-end, de mamans débordées qui vous demanderont de cuisiner et congeler, ou vous apporteront leur repassage, ou etc etc, les chèques emploi-service sont là pour ça, et votre expérience de maman et de mamie vous ouvrira des portes qu'il vous appartiendra d'exploiter .

----------------------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
Bonjour,

Merçi, votre réponse est très positive et pleine de ressources, si jamais tout ces soucis se résolvent je vous recontacterai pour vous remercier.
Bonjour,

je suis la soeur de la personne qui aimerai quitter son époux,je vient de lui parler au téléphone elle a peur de ne pas avoir de pension alimentaire car ils sont endéttés (Banque de France etc)et les divorces trainent tellement en longueur, évidemment responsables tout 2 de leurs dettes je me suis permis de vous contacter car votre courrier me parait sensé ;
je ne veut pas vous forcer à continuer de communiquer mais auriez vous un conseil une idée?

en tout cas je vous remerçie.
Messages postés
4141
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
986
Bonjour ,

Cela évidemment ne va pas faciliter les choses, puisque solidarité devant les dettes ! Mais cela ne remet pas en cause, même si c'était peu, le fait que l'épouse sans revenus ait droit à pension alimentaire et compensatoire ...

Il faut quand même qu'elle aille consulter un avocat-conseil lui exposer tout ça ( voir pendant l'été comment cela se passe, normalement il y a des permanences au Tribunal, à la Maison de la Justice et du Droit ... ), et la Banque de France, pour bien connaître leur dossier et savoir ce qu'il en sera en cas de divorce, où elle n'aura dans un premier temps comme ressources probables que le RSA .

Vous aurez ainsi toutes deux une vue plus nette de la situation .
--------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §